Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/04/2010

Les charters mettent le paquet sur la Grèce au départ de Bâle Mulhouse...

2533137748_5804baae96[1].jpg

Pour cet été, six compagnies aériennes proposent 17 vols vers cinq destinations en Grèce.

 

Le programme de vols pour l'été 2010 (valable depuis le 28 mars 2010) permet à l'Euroairport l'extension des fréquences de vol vers la Grèce. Un total de 6 compagnies (Aegean, Air Berlin, Easyjet, Hello, TUIfly et XL Airways Germany) proposent ainsi des vols vers Corfou, Cos, Héraklion, Rhodes et Thessalonique. L'offre de destinations est donc élargie par rapport à 2009 et le nombre de vols hebdomadaires vers la Grèce augmente de 13%. Easyjet desservira Thessalonique 3 fois par semaine à partir du 25 juin. XL Airways Germany assurera pour la première fois des vols vers la Grèce en été 2010 à partir de l'EuroAirport, sur mandat de TUI, mettant en service des Boeing B737-800 modernes.

 

Source : Quotidien du Tourisme

 

Le trafic aérien européen perturbé par une éruption volcanique en Islande...

TF-FIK%20-%20B757-300%20Icelandair%20-%20CDG%2017-09-06[1].jpg

Les nuages de cendres dégagés par l'irruption sous-glacière obligent à la suspension de nombreux vols de et vers le Royaume-Uni, la Norvège, la Suède, le Danemark et la Belgique.

 

Plusieurs aéroports britanniques sont fermés et de nombreux vols suspendus. Si quelques avions circulaient encore de et vers Londres dans la matinée, tous les aéroports de la capitale britannique, notamment celui d'Heathrow, première plate-forme au monde en termes de passagers, ont annoncé l'annulation de tous leurs vols à compter de midi. Ailleurs au Royaume-Uni, les perturbations sont fortes : l'ensemble des aéroports écossais sont fermés (Aberdeen, Edimbourg et Glasgow) ainsi que ceux de Belfast, en Irlande du Nord. Le trafic est par ailleurs sévèrement réduit dans le nord de l'Angleterre (Manchester, Liverpool et Newcastle) ainsi que dans le centre (Birmingham). Il est également limité, mais dans une moindre mesure, à Dublin (République d'Irlande).

 

En Norvège, de nombreux avions sont aussi cloués au sol et toutes les liaisons avec Oslo ont été interrompues en fin de matinée. Le Danemark a, quant à lui, fermé son espace aérien en mer du Nord et annoncé sa volonté de le fermer totalement en fin de journée. La Suède n'est pas non plus épargnée. Et en début d'après-midi, c'est la Belgique qui a annoncé à son tour la fermeture de son espace aérien.

 

Les nuages de cendre se déplaceraient actuellement vers le sud. Ils pourraient entraîner des perturbations vendredi dans des régions pour l'instant épargnées.

 

Source : Les Echos.fr

14/04/2010

Aigle Azur lance une nouvelle liaison vers Oran...

aigle%20azur[1].jpg

A compter du 1er avril 2010, la compagnie Aigle Azur élargit son réseau au départ de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse, avec la nouvelle ligne EuroAirport - Oran. L’Airbus A319 mono-classe d’Aigle Azur (144 sièges) desservira Oran en Algérie tous les jeudis selon l’horaire suivant :



Départ  EuroAirport  16h10 – Arrivée Oran 17h35
Départ Oran 11h45 – Arrivée EuroAirport 15h10



Pour fêter la mise en place de cette nouvelle liaison, les billets sont au tarif de lancement : 309€ TTC Aller Retour.



Cette nouvelle liaison vient renforcer le programme au départ de l’EuroAirport vers Alger, Constantine et Sétif, soit 5 vols par semaine.



Pour plus d'informations : Communiqué de presse EuroAirport

Jetairfly remplit mieux ses avions que Ryanair à Bruxelles Charleroi...

Jetairfly_B738_OO-VAS[1].jpg

La compagnie aérienne belge, filiale du groupe TUI,  a réalisé en mars un taux de remplissage exceptionnel sur Charleroi Bruxelles Sud avec 90 % de sièges occupés.

 

A force de voir Ryanair faire exploser les records les uns après les autres, toute compagnie parvenant à la museler sur l’un de ses terrains représente un (micro) événement. C’est le cas de Jetairfly, compagnie aérienne appartenant au groupe TUI, qui a damné le pion à Ryanair avec un taux d’occupation en mars de 90 % sur l’aéroport Charleroi Bruxelles Sud.

 


Jetairfly est active depuis seulement deux ans sur cette plateforme. Cette compagnie, fondée en 2004, et qui dispose d’une flotte de 12 avions Boeing, tant pour les vols moyen-courriers que pour les long-courriers a ouvert 7 destinations ensoleillés en avril : Istanbul et Antalya (Turquie), Héraklion ou Candie (ville grecque située au centre de l’île de Crète), Rhodes (une île grecque), Al Hoceima (côte nord-est du Maroc), Tanger (Maroc) et Alger. En été, Jetairfly propose 99 lignes vers ses 71 destinations.

 


En 2010, Jetairfly va recevoir deux nouveaux appareils Boeing 737. Elle souhaite abaisser l’âge de sa flotte de trois ans, soit de 6,9 ans à 3,8 ans. Pour comparaison, l’âge moyen de la flotte de la compagnie low cost Ryanair (l’une des flottes les plus jeunes sur le marché) est de deux ans quand celui d’Air France est de 10 ans, Lufthansa de 11,2 ans. Jetairfly souhaite aussi acquérir l’appareil dernier cri de Boeing, le 787 Dreamliner. Jetairfly est une compagnie sœur de Corsairfly, TUIfly, TUIfly Nordic, Thomson Airways, Arkefly et Jet4you (groupe TUI).

 

Source : Air Journal

13/04/2010

Flybe va rejoindre Londres depuis Nantes...

Flybe-man[1].jpg
La compagnie low-cost Flybe va lancer un vol Londres-Nantes cet été.

Ce vol de Flybe sera opéré à partir du 15 juillet six fois par semaine entre l'aéroport de Londres Gatwick et Nantes.

 

Les prix des billets seront compétitifs et devraient attirer le grand public mais aussi les voyageurs d'affaires.

 

La seule compagnie aérienne à desservir Nantes depuis Londres est actuellement Cityjet qui vole au départ de l'aéroport de London City au coeur de la capitale anglaise.

 

Flybe sera cependant la seule compagnie low-cost à voler vers Nantes.

 

Flybe estime que Nantes «est le plus important hub commercial en Bretagne» et une destination régionale clé en France.

 

VLM, la filiale d'Air France-KLM a inauguré une route vers Nantes l'année passée au départ de London City.

 

 

CityJet a repris en main le vol quand les flottes de VLM et de Cityjet ont été fusionnées à la fin de l'année passée.

 

A cette époque VLM était la seule compagnie à relier Londres et Nantes alors que les compagnies low-cost Easyjet et Ryanair avait abandonné cette route. La compagnie VLM a profité de l'abandon de cette route par les compagnies low-cost pour lancer un vol un trimestre plus tard.

 

Selon VLM, environ 160000 personnes par an avaient voyagé avec Easyjet et Ryanair.

 

Flybe vise également à prendre une part de ce marché.

 

Source : Business Travel

11/04/2010

British Airways propose plus de sièges entre Paris et Londres...

 

British-Airways-limited-in-flight-texting[1].jpg

British Airways augmente la capacité de ses vols au départ de l’aéroport Paris Charles de-Gaulle. Depuis le 28 mars 2010, avec davantage de sièges au départ de Paris, les passagers de la classe affaires.

 

 

Club Europe et de la classe économique Euro Traveller bénéficient de plus d’opportunités et de flexibilité pour se rendre à Londres. En prime, jusqu’au 13 avril 2010, British Airways propose sur le site ba.com des tarifs promotionnels pour ses vols à destination de Londres. Les passagers pourront également profiter au mieux du réseau de la compagnie avec des connexions vers plus de 140 destinations dans le monde desservies au départ de Londres-Heathrow.

Plus de sièges pour plus de flexibilité et d’opportunités

Depuis fin mars 2010, certains des vols Paris - Londres de British Airways initialement opérés par des Airbus A319 (120 sièges) et des Airbus A320 (145 sièges) sont désormais effectués par des gros porteurs de 250 sièges. Cette augmentation de capacité se traduit notamment par plus de disponibilités en classe affaires

 

Club Europe

Il s’agit d’une réelle opportunité pour les voyageurs d’affaires pour qui les vols matinaux sont des créneaux clés. Ils peuvent ainsi faire un aller-retour dans la journée voire sur une demi-journée pour assister à une réunion de travail à Londres.

De même, les voyageurs transitant à Londres ont davantage de disponibilités tout en conservant des horaires adaptés : 60 minutes seulement sont nécessaires pour effectuer une correspondance avec les vols internationaux de British Airways au départ du Terminal 5 de l’aéroport de Londres-Heathrow.

Au départ de Paris Charles-de-Gaulle, British Airways propose jusqu’à neuf vols par jour.

 

Pour accompagner cette augmentation de capacité, British Airways propose des tarifs promotionnels pour ses vols à destination de Londres*. En réservant jusqu’au 13 avril 2010 inclus, les passagers bénéficient de prix exceptionnels pour s’envoler vers la capital londonienne entre le 1 er mai et le 30 juin 2010. Par exemple, l’aller simple Paris - Londres est à partir de 79 euros taxes et frais de service ba.com inclus**. Toutes les informations sont disponibles sur ba.com.

 

British Airways, le voyage en toute sérénité

 

Voyager en classe affaires Club Europe garantit une flexibilité et un service sur-mesure conçu pour que le voyage d’affaires soit optimisé et serein. Au départ de Paris Charles-de-Gaulle Terminal 2A ainsi qu’au Terminal 5 de Londres-Heathrow, les passagers bénéficient d’un confort et de services exclusifs : des accès prioritaires aux contrôles de sécurité pour un passage fluide et rapide, des zones d’enregistrement dédiées, l’accès aux salons Galleries du Terminal 5 et Admirals Club à Roissy Charles-de-Gaulle, tous alliant design et fonctionnalité pour travailler, se reposer, se restaurer ou se rafraîchir en toute sérénité.

 

*Les tarifs s'entendent aller-retour en classe économique Euro Traveller, au départ de France (Paris CDG, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux). Les tarifs incluent les taxes aéroport et autres surcharges. Une surcharge additionnelle peut s'appliquer si la réservation est effectuée auprès de la centrale de réservation ou d’une agence de voyages. Les tarifs sont soumis aux disponibilités et aux fluctuations du taux de change.

**Tarif promotionnel au départ de CDG – LYS – NCE - TLS

 

Source : Communiqué de presse British Airways

 

10/04/2010

La naissance de VietJet AirAsia est prévue pour août...

800px-AirAsiaA320[1].jpg

AirAsia va enfin permettre à VietJet de démarrer ses activités. Les compagnies malaise et vietnamienne ont signé un partenariat stratégique le 8 avril à Hanoi, entérinant la création d’une low-cost au Vietnam : VietJet AirAsia.



AirAsia avait déjà reçu l’approbation du gouvernement vietnamien pour acquérir 30% de la compagnie en février. Cette confirmation va permettre le lancement de VietJet AirAsia, qui opèrera aussi bien sur son marché domestique que sur le secteur international.


VietJet avait été la première compagnie privée à obtenir une licence opérationnelle au Vietnam en 2007. Mais depuis, elle n’avait jamais réussi à inaugurer ses opérations. Le partenariat avec AirAsia devrait lui permettre de franchir ce pas au mois d’août, selon les déclarations de Tony Fernandes, le Président d’AirAsia.


Aucun détail sur la flotte ou le réseau de la compagnie n’a encore été divulgué. VietJet comptait initialement opérer des vols depuis sa base d’Hanoi vers Ho Chi Minh Ville et Da Nang, puis se développer sur le marché international en desservant Bangkok, Singapour et Hong-Kong, la Corée et le Japon. Elle comptait desservir des destinations situées entre une et trois heures de vol de Hanoi à l’aide de Boeing 737 ou d’Airbus A320. AirAsia pourrait influencer son choix vers les monocouloirs européens dans un souci d’homogénéisation, sa flotte étant essentiellement composée d’Airbus – ses derniers 737-300 doivent la quitter cette année.

Source : Aérocontact

Air Berlin vole sur le Maroc cet été au départ de Mulhouse...

airberlin-a320-200-d-abdx-08tko-arn-sjlr[1].jpg

Air Berlin propose des vols sur Nador au Maroc au départ de Bâle-Mulhouse pour les mois de juillet et d'août.


Les avions décolleront de l'Euroairport tous les lundis et vendredis à 22h45 et atterriront à Nador à 23h55 (heure locale). Les vols de retour auront lieu les mardis et samedis. Le départ est fixé à 1h05 avec arrivée à Bâle à 06h05 (heure locale). Ces vols seront assurés du 2 juillet au 28 août inclus. Le billet aller simple est proposé à partir de 59 euros, taxes et frais inclus.

 

Rappelons qu'Air Berlin a transporté l'année dernière 27,9 millions de passagers à travers le monde.

 

Source : Le Quotidien du tourisme

 

EasyJet ouvre un Genève- Tel Aviv historique...

easyjet1[1].jpg

Parmi les ouvertures de ligne d’easyJet depuis Genève, celle reliant Tel Aviv est historique : jusqu’à présent seule la compagnie nationale israélienne El Al y opérait des rotations.

 

A partir du 30 août, la compagnie low cost easyJet opèrera des liaisons Genève – Tel Aviv à raison de quatre rotations par semaine. Cette ouverture revêt un caractère historique, car jusqu’à présent seule la compagnie aérienne nationale israélienne El Al reliait la ville suisse à la seconde plus grande ville d’Israël. El Al avait même inauguré son vol inaugural de Genève vers Tel Aviv en 1948. (Depuis, cette compagnie dessert plus de 48 destinations sur les quatre continents).


L’aéroport international David Ben Gourion de Tel Aviv (plus de 11 millions de passagers annuels) est réputé pour être l’un des plus sécurisés au monde (machines à rayon-X, personnel de vigilance formé…). EasyJet a donc du s’adapter aux exigences sécuritaires d’Israêl. El Al est par exemple considérée comme la compagnie aérienne la plus vigilante en termes de sécurité.


Tel Aviv est une destination  très prisée des hommes d’affaires. « Il s’agit d’une route à fort potentiel, et ce, toute l’année », a indiqué Jean-Marc Thévenoz, directeur d’easyJet Suisse. Depuis Genève, easyJet va aussi ouvrir de nouvelles destinations à partir du 23 juin : Copenhague, Sharm el Sheikh, Toulouse, Brindisi, Faro, Heraklion, Pristina.

 

Source : Air journal

09:38 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

Ryanair booste son nombre de passagers...

RyanAir_Boarding[1].jpg

5,3 millions de passagers ont été transportés par la compagnie aérienne irlandaise Ryanair en mars : une hausse de 13 % par rapport au même mois l’an dernier. Ryanair précise avoir transporté un total de 66,5 millions de personnes en cumul sur un an. La compagnie low-cost préfère ne pas commenter ces résultats, mais elle semble avoir bénéficié de la grève de sept jours des personnels de cabine de sa concurrente British Airways, dont le propre nombre de passagers a baissé de 14,6 % en mars. Dès la semaine dernière, Ryanair avait relevé ses perspectives de bénéfice net annuel, estimant qu’il «ne sera pas inférieur à 310 millions d’euros», au lieu des 275 millions anticipés.

 

Source : Libération

09:34 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Toilettes payantes dans les avions : RyanAir confirme

1850066860[1].jpg

Pour embarquer l'esprit tranquille sur un RyanAir, il faudra très bientôt faire de la . Même si elle n’annonce pas de date pour son entrée en vigueur, la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts a confirmé qu’elle allait faire payer les toilettes dans ses avions. C’est la première fois que ce type de prestation sera payant à bord d'un .

 

Cette fois, il ne s'agit plus d'un ballon d'essai, comme on l'avait cru il y a un an, lorsque le Pdg Michael O'Leary avait lancé l'idée lors d'un entretien à la BBC. Connue pour ses prix low-coast mais aussi ses idées folles, RyanAir a en effet demandé à Boeing de repenser l'aménagement de 168 de ses appareils de façon à équiper les portes des toilettes de mécanismes de verrouillage à pièces. 

 

Le plan se veut clairement dissuasif. RyanAir prévoit une seule toilette par avion et un accès tarifé 1£ ou 1€. «En faisant payer les toilettes, a déclaré un porte-parole de la compagnie, nous espérons modifier les comportements des passagers et les inciter à prendre leurs précautions avant le vol. Cela nous permettrait de supprimer deux des trois toilettes habituelles et de dégager de la place pour des sièges supplémentaires».     

 

La compagnie justifie sa décision dans un communiqué. Il n’y est pas question de gagner de l’argent, mais de «changer le comportement des passagers, pour qu’ils aillent aux toilettes avant et après le vol. Cela permettra de libérer de la place pour permettre à plus de gens de voyager moins cher».

 

Source : Le Parisien

09:28 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (1)

08/04/2010

British Airways passe au biocarburant...

 

 

15022010875336884[1].jpg

British Airways, en partenariat avec Solena Group, annonce la construction de la première usine de production de biocarburant issu de déchets ménagers et industriels. Dès 2014, la compagnie envisage de faire voler une partie de sa flotte avec ce carburant à faible émission de dioxyde de carbone.

 

 

 

Depuis plus de deux ans, British Airways travaille en étroite collaboration avec Solena, groupe spécialisé dans la bioénergie, et prévoit de construire une usine de production de bio-kérosène fabriqué à partir de déchets ménagers et industriels. L’objectif est de transformer annuellement 500 000 tonnes de déchets en 73 millions de litres de carburant vert, dont les émissions de carbone sont 95% inférieures à celles du kérosène classique. 73 millions de litres de biocarburant correspondent au double des besoins de British Airways sur l’aéroport de London City ou encore à 2% des besoins de carburant pour la compagnie à l’aéroport de Londres-Heathrow.

British Airways s’est engagée à acheter la totalité du carburant produit par le nouveau site de production dés 2014. Ce projet fait partie intégrante des efforts que la compagnie tient à faire dans le but de réduire de 25% ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2025 et de 50% d’ici 2050. Soucieuse des questions environnementales, British Airways est la seule compagnie à participer à un programme d’échanges d’émissions de carbone. Elle est également la première compagnie à avoir proposé à ses clients de compenser les émissions produites lors de leurs vols dès 2005.

  

« Ce partenariat avec Solena nous fera franchir un pas de géant vers la concrétisation de notre objectif de réduction de 50% de nos émissions de carbone à l'horizon 2050. Il devrait déboucher sur la production d'une alternative réellement durable au kérosène. British Airways est absolument déterminée à réduire son impact sur le changement climatique. Dans cette optique, nous sommes fiers d'être la première compagnie aérienne à prendre des initiatives vertes, concrètes et durables.

 

Un projet vert d’envergure

Ce projet contribuera à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’une part par la réduction duv olume des déchets destinés à l'enfouissement et d’autre part, par la production de 20 MW par an d'électricité à partir de sources renouvelables. 

Le projet BioJetFuel de Solena et British Airways présente trois avantages majeurs : il convertira efficacement de la biomasse en carburant aviation propre et renouvelable, tout en générant de l'électricité et en respectant une neutralité totale en carbone », précise Robert Do, président et CEO de Solena Group. « L'usine intégrera les dernières avancées technologiques en matière de production de biocarburant aviation, sans commune mesure avec les installations conventionnelles de conversion des déchets en énergie par incinération. Elle n'émettra pas le moindre polluant ni produit connexe indésirable. » conclut-il.

 

Pour le moment, quatre sites situés dans l'Est de Londres sont en lice pour accueillir cette unité de production de biocarburant pour l’aviation. Ce projet s'accompagnera de la création de 1 200 emplois dans la région et permettra aux instances locales de réduire considérablement leur budget d'enfouissement des déchets.

 

Le projet British Airways - Solena s'inscrit directement dans la démarche de la politique de réduction du budget de traitement des déchets menée par Boris Johnson, l’actuel maire de Londres. La capitale souhaite collaborer pleinement dans ce projet afin d’exploiter l'immense potentiel de production d'une énergie plus propre et moins polluante à partir de déchets qui, faute d'une telle solution, seraient voués à l'enfouissement.

 

Le nouveau carburant vert sera obtenu par traitement des déchets dans un gazéificateur (breveté) à haute température, qui produit du BioSynGaz. Ce processus connu sous le nom de Fischer Tropsch convertit le gaz en biocarburant afin de produire du biocarburant pour l’aviation et du bionaphte. Ce dernier est utilisé comme fluidifiant du pétrole et comme matière première dans l'industrie pétrochimique.

 

Le site de production de Solena Group émettra principalement de l'oxygène, ainsi que de faibles quantités de nitrogène, d'argon, de vapeur d'eau et de CO

 

2. L’usine en elle-même sera neutre en CO2. Le gaz résiduaire du processus Fischer Tropsch pourra être utilisé pour produire 20 MW d'électricité excédentaire à injecter dans le réseau national ou à convertir en vapeur via le système de chauffage du district. Le seul déchet solide du processus est un laitier inerte et vitrifié pouvant être utilisé comme alternative aux agrégats dans le secteur de la construction.

 

En l'absence de ce traitement, ces déchets auraient été mis en décharge. Les pouvoirs publics locaux financent l'enfouissement des déchets par le biais d'une taxe à la décharge. Elle se monte actuellement à 40 GBP / tonne et augmentera à 72 GBP / tonne à l'horizon 2013 / 2014. Sur la base du volume total de 500 000 tonnes, le projet permettra d'économiser 36 millions GBP sur le budget de décharge des instances locales, cette économie pouvant être répercutée sur les impôts locaux.

 

A propos de Solena Group Inc.

Solena Group Inc est un des leaders mondiaux de l'énergie fiable, renouvelable et révolutionnaire. Depuis son siège de Washington DC, Solena collabore avec de multiples partenaires afin d'implanter dans le monde entier des solutions inédites de production de bioénergie à émission zéro. La clé de voûte des solutions Solena est la technologie Solena Plasma Gasification ('SPG'), qui est capable de produire un gaz combustible synthétique ("BioSynGas") à partir de la transformation thermique de biohydrocarbures, dans le cadre d'un processus qui se distingue par la plus haute efficience de conversion jamais atteinte. Arcadis UK intervient dans ce projet en qualité de consultant principal.

 

Source : Communiqué de presse British Airways

07/04/2010

British Airways lance sa nouvelle cabine First...

British-Airways-First-Class[1].jpg

Les passagers de la nouvelle First sont choyés dans un cadre luxueux, au design sobre et
élégant. Dernière née d’une longue tradition, la nouvelle cabine First témoigne du savoir-faire
incontestable de British Airways en matière de voyage de luxe.


British Airways réinvente sa cabine First et propose une expérience de vol inédite. La
compagnie aérienne britannique a investi près de 114 millions d’euros dans ce nouvel
environnement, produit phare de British Airways depuis 1919, dédié aux passagers les
plus exigeants. Ils bénéficient ainsi d’un design britannique raffiné et sans ostentation.
Le premier vol équipé de la nouvelle First a décollé de Londres Heathrow le 10 février
2010 sur un Boeing 777, à destination de Chicago.
Une attention méticuleuse apportée à chaque détail
British Airways offre à ses passagers une expérience inoubliable et leur propose une large palette de
nouveautés :


• Une première pour une compagnie
aérienne commerciale, des stores
électroniques réglables individuellement,
• Un siège plus large de 60% au niveau des
épaules,
• Un vestiaire privé,
• Une tablette gainée de cuir,
• Une multitude de divertissements
disponible sur un écran individuel de 15’’
(38 cm),
• Un port USB, une prise jack RCA et un casque à réduction de bruit,
• Un système d’éclairage sophistiqué, conçu pour recréer la subtilité de la lumière naturelle et
limiter les désagréments liés aux décalages horaires,
• Une trousse de voyage griffée Anya Hindmarch, célèbre créatrice de mode, comprenant une
gamme de soins signés D.R. Harris & Co.


« Nous avons modernisé la First pour créer une expérience aérienne intime et privée à bord. L’accent a
été mis sur la simplicité et la qualité. Chaque détail a été soigneusement réfléchi pour satisfaire au mieux
les désirs de nos passagers.», explique Patrick Malval, Directeur Général Commercial Europe de l’Ouest
de British Airways.


Le luxe et le confort emblématiques de British Airways
Dans un décor bleu et crème, le siège, plus large, se
transforme en lit entièrement horizontal avec un
matelas moelleux et une literie en coton égyptien 400
fils. C’est désormais un variateur qui permet au
passager de régler lui-même, avec davantage de
précision, la position du siège et le confort de la tête
et des lombaires. Si le passager le souhaite, une
large tablette permet de partager et de savourer, à
deux, une cuisine raffinée, élaborée par les chefs les
plus renommés au monde.


Un nouveau service à bord haut de gamme a été développé pour assurer aux voyageurs une prestation
sans défaut. Le menu First peut être servi au choix sur la tablette latérale ou sur une table dressée d’une
nappe de lin blanc. Envie de dormir ? Le « Turndown Service » met le personnel de bord à disposition
des passagers pour transformer le siège en un lit douillet pendant que ce dernier se prépare pour la nuit.
En 1996, British Airways était la première compagnie aérienne à lancer dans sa cabine First un lit
parfaitement horizontal, qu’elle a ensuite généralisé, en 2000, dans toutes ses cabines long-courrier
Club World. Aujourd’hui, la nouvelle cabine First arbore la devise des armoiries de British Airways, « To
fly to serve » (Voler pour servir), reprenant l’esprit pionnier des voyages de luxe des années 1920.

 

Communiqué de presse BA

 

06/04/2010

Les avions orange d'easyJet vont-ils devoir changer de couleur ?

easyjet[1].jpg

EasyJet. Une marque dont le nom évoque un bon rapport qualité-prix, des vols à bas coûts dans toute l'Europe et une couleur orange agressive. Mais au fait, à qui appartient la marque ? Qui décide de son usage ?

La première question est très facile, désolé. La marque est la propriété d'easyGroup, la société-ombrelle du fondateur Stelios Haji-Ioannou, pas celle d'easyJet plc, la compagnie qui fait voler les avions. La réponse à la deuxième question est nettement moins évidente. Elle est même tellement peu évidente qu'on attend l'avis d'un juge de la Haute Cour de Londres pour le 8 juin. Il s'agit de donner un épilogue à une bataille juridique qui oppose depuis deux ans "Stelios" (comme tout le monde l'appelle) et la compagnie aérienne exploitante.

 

Il est possible, mais improbable, que la compagnie perde finalement le droit d'utiliser la marque. L'équipe dirigeante vient d'être presque entièrement renouvelée, et les nouveaux venus n'ont pas vraiment envie d'avoir à changer le nom de l'entreprise.

 

Certains trouveront étrange qu'un actionnaire qui détient 40 % du capital et qui siège au conseil d'administration puisse attaquer la compagnie. Mais Stelios a de solides motifs. En 2000, le prospectus financier rédigé pour l'introduction en Bourse stipulait que la licence accordée sur la marque serait valide tant que les revenus annexes ne dépasseraient pas 25 % du chiffre d'affaires. Le reste n'était censé provenir que du métier de base, à savoir "le transport de passagers dans des engins volants à ailes fixes".

 

Les choses ont beaucoup évolué au cours des dix années suivantes. Les clients des lignes à bas coûts doivent maintenant régler toute une série d'"extras" qui alourdissent de beaucoup le prix affiché. En 2000, seul l'excédent de poids ou de format des bagages était payant. Aujourd'hui, tout ce qui ne peut pas être emporté en cabine fait l'objet d'une tarification. Ce chiffre d'affaires doit-il être considéré comme un revenu annexe ou, au contraire, comme relevant de l'activité principale ?

 

La nouvelle équipe qui est à la tête d'easyJet a l'intention de développer les revenus annexes plutôt que de les réduire. Mais si la licence lui était retirée, la compagnie perdrait le droit d'utiliser la marque et les dirigeants verraient leurs marges de manoeuvre réduites. Comme Stelios ne cesse de le répéter, la multiplication par dix de la taille de la flotte depuis l'introduction en Bourse ne s'est traduite que par une augmentation de 50 % de la valeur de l'action. Il a même dû faire tout un scandale pour que l'entreprise annonce le versement des premiers dividendes cette année.

 

C'est cette divergence de points de vue qui est à la base de la querelle. Si la nouvelle équipe accepte de renoncer à tout repeindre en orange, juin sera peut-être le mois de la grande réconciliation.

 

Neil Collins
Source : Le Monde

23:34 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

Ryanair augmente le prix des bagages en été...

2009_11_23_JA___Ryanair[1].jpg

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair va augmenter de 5 euros le prix pour le transport des bagages durant les mois de juillet et août, a indiqué mardi un porte-parole de la compagnie low cost. Au lieu de 15 euros, les passagers devront payer 20 euros par pièce de bagage enregistrée durant les mois d'été. 


 
Bagages à main
Les voyageurs sont ainsi incités à ne monter à bord de l'avion qu'avec 10 kilos de bagage à main. Les frais totaux peuvent ainsi être limités.
Les voyageurs ayant réservé un vol chez Ryanair avant cette période ne devront pas payer de supplément.

 

Source : 7 sur 7

22:59 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

02/04/2010

Aéroport de Bordeaux : le retour de la croissance...

lacanau2[1].jpg

L’Aéroport de Bordeaux enregistre en février 2010 une hausse de son trafic global de +0,9% par rapport à février 2009, soit 213.800 passagers. Le trafic international affiche une croissance à deux chiffres avec +17,1 % (49.000 passagers) tandis que les liaisons nationales perdent 3,7% (164.000 passagers). Les grands aéroports régionaux français enregistrent une baisse moyenne de -1,1%, exception faite donc de Bordeaux et de Marseille (+4,2%). Cependant, en 2010, le mois de février n’a pas bénéficié de l’ensemble des mouvements de départs et arrivées liés aux vacances de février réparties sur février et mars, contrairement au calendrier 2009. De plus, l’Aéroport de Bordeaux a subi de fortes pertes de trafic du 23 au 26 février avec quatre jours de mouvement social très suivi des contrôleurs aériens. En conséquence, 163 vols ont été annulés, représentant une perte de 10.400 passagers, soit près de 5% du trafic mensuel de février 2010.

Les vols nationaux représentent 158.700 passagers sur février 2010, soit une baisse de 3,7%. Cependant, 86% des perturbations de février touchent le trafic national et la perte directe est estimée à plus de 5% du trafic national mensuel de l’aéroport. Seule, la ligne Paris Charles de Gaulle, hub international d’Air France, affiche un résultat positif de +0,8% (38.000 passagers). L’ensemble des autres liaisons domestiques est à la baisse : Paris Orly (64.000 passagers en janvier 2010) affiche une baisse de 2,4% de trafic, Lyon (29.900 passagers) -10,7%, Marseille (10.700 passagers) -3,5% ou encore Lille (3.900 passagers) -12,1%.

Le trafic international enregistre en février 2010 une croissancede +17,1% (55.000 passagers) et est impacté dans une moindre mesure (perte de 2,5% du trafic international mensuel).

Les liaisons européennes annoncent de bons résultats : Amsterdam (+13,3%), Barcelone (+14,6%), Londres Gatwick (+16,1%) et Londres Luton (+5,5%). La nouvelle liaison vers Charleroi continue sa progression sur février (3.400 passagers)

A l’international, les dessertes régulières vers Genève (+39,1%), Casablanca (+13,2%), Alger (+31,6%) réalisent de belles performances.

Parallèlement, résultats décevants pour l’Europe du Sud Madrid (-19,4%), Lisbonne (-4%) et Rome (-2,8%).

Le trafic charter international, quant à lui, gagne 11,4%.

Source : ECHO Girondins

Lire la suite

01/04/2010

Ryanair rehausse ses perspectives de bénéfice annuel...

ryanair_11[1].jpg

La compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair a relevé jeudi ses perspectives de bénéfice net annuel, estimant désormais qu'il "ne sera pas inférieur à 310 millions d'euros", au lieu de 275 millions anticipés en février.

 

Source : Le Point

23:24 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2010

IATA voit la fin de la crise...

2009-12-15T100234Z_01_APAE5BE0RWK00_RTROPTP_2_OFRBS-AERIEN-IATA-20091215[1].jpg

L'International Air Transport Association (IATA) estime que le secteur aérien devrait retrouver ses niveaux de trafic d'avant crise dans deux à trois mois.

 

Le directeur de l'International Air Transport Association (IATA), Giovanni Bisignani, estime que « dans deux à trois mois, le secteur devrait se retrouver à des niveaux de trafic d'avant la récession ». En février, le trafic aérien international de passagers a progressé de 9,5% en février, une forte hausse par rapport à février 2009, mois pendant lequel le trafic était au plus bas. La demande devra toutefois progresser de 1,4% de plus pour confirmer ces prévisions. Seul les Etats-Unis et l''Europe restent à la traîne avec une reprise du trafic passager de 4,4% et 4,3%, contre 25,8% au Moyen Orient et 13,5% en Asie-Pacifique. Les compagnies européennes devraient enregistrer des pertes d'1,63 milliard d'euros selon l'organisation en raison de plusieurs facteurs tels que « des économies domestiques léthargiques, un chômage en hausse et des grèves ». Harry Hohmeister, le patron de la compagnie aérienne Swiss avait déclaré à la presse le 29 mars que la crise du transport aérien allait durer encore quatre ou cinq ans.

 

Source : L'Echo Touristique

Ryanair suspend la téléphonie mobile à bord...

mobile-onair[1].jpg

La compagnie low cost Ryanair a momentanément suspendu son service de téléphonie à bord de ses appareils suite à la décision d’OnAir d’interrompre son contrat. Ryanair inique être à la recherche d’un nouveau partenaire.

 

Lancé il y a un an, le service de téléphonie mobile de Ryanair sonnera pour un temps occupé. Ce service était conçu par OnAir, une co-entreprise entre Airbus et la SITA (Société Internationale de Télécommunication Aéronautique). Déjà accessible sur certains vols, il était prévu d’étendre le service en 18 mois à l’ensemble de la flotte de Ryanair, soit quelque 170 Boeing 737.

Dans un communiqué diffusé lundi 29 mars 2010, Ryanair a expliqué qu’OnAir « n’avait pas voulu continuer le déploiement et a demandé à interrompre le contrat au terme de la période probatoire de 13 mois. »
Ryanair poursuit et avoue « qu’elle avait été satisfaite des performances » de ce service et « du volume croissant de SMS et d’échange de données sur le réseau ». Ryanair est désormais à la recherche d’un nouveau partenaire capable de remplacer OnAir. Les services de téléphonie ou Internet à bord d’appareils en vol sont en plein essor, nombre de compagnies aériennes cherchant à en proposer les services à ses passagers. Le couplage téléphonie et Internet restent cependant encore rare en vol.

 

Oman Air a indiqué au début du mois de mars qu’elle était « la première compagnie aérienne au monde » à offrir ces deux services en même temps, pour les passagers des vols long-courriers de sa flotte d’A330.

 

Source : Air Journal

 

15:05 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

29/03/2010

Montpellier : Ryanair inaugure une liaison vers Leeds...

ryanair[1].jpg

Vol inaugural vendredi 26 mars, sur la nouvelle ligne Montpellier-Leeds, en Angleterre. Arrivée en 2002 à Fréjorgues, la compagnie low cost Ryanair poursuit son ascension fulgurante.

 


Cette année, elle a ainsi augmenté son trafic passagers de 13 %, quand celui d'Air France diminuait de 7 %. Responsable des ventes et du marketing pour la France, Janita Govinden se réjouit de ces résultats étourdissants et explique que, « de nos jours, les passagers sont de plus en plus regardants sur les tarifs » .

 

Venue spécialement de Dublin pour l'inauguration, elle présente un tableau clair : alors que Lufthansa, British Airways, Air France/KLM ou Alitalia ont été fragilisées par la crise traversée par le secteur aérien et organisent des fusions, Ryanair se porte comme un charme. La compagnie, qui gère une flotte de 232 Boeing 737-800, vient de commander 82 nouveaux appareils. Elle n'a que faire de la plainte déposée en novembre 2009 par Air France auprès de la commission européenne, concernant les mesures d'aides mises en oeuvre par les aéroports régionaux : « Ils parlent sans arrêt de nous. Cela nous fait de la publicité et c'est très bien », ironise Janita Govinden. Surtout, en promettant de ne jamais introduire de surcharge de carburant, Ryanair terrasse ses concurrents. Sa méthode est simple : tout commandant de bord embarquant plus de carburant que le minimum réglementaire doit justifier sa décision. Cette ligne vers Leeds-Bradford permettra, selon estimations, d'augmenter le trafic de l'aéroport de 30 000 passagers. Ces nouveaux clients devraient venir davantage du Royaume-Uni que du sud de la France. Ryanair évoque « la création de flux touristiques privilégiés » . Comme une réponse aux reproches formulés par Air France sur le fait d'être subventionné par des aides publiques pour le transport de cette manne touristique. Afin de célébrer « cette bonne nouvelle » qu'est l'ouverture de la ligne Montpellier- Leeds, la compagnie offre sur son site un million de sièges à 5 € (charges et taxes comprises) jusqu'à demain. Billets valables entre avril et mai sur l'ensemble de son réseau européen. Ryanair bat encore tous les records.

 

 

Source : Midi-libre

21:57 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (1)