Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2012

Cityjet lance une ligne Brest-London City...

5376368439_2605461833.jpg
Air France lance une nouvelle ligne entre Brest et Londres City.

La compagnie opérera deux vols hebdomadaires sur cette route, à partir du dimanche 30 mars 2012.

Ils seront effectués en Fokker 50 de City Jet, une filiale du transporteur aérien français. L’appareil affiche une capacité de 50 sièges.

A l’aller, Le vol AF 5290 décollera de Bretagne à 17h25 pour arriver dans la capitale anglais à 18h20 (heure locale) les vendredis.

Chaque dimanche, une seconde liaison (AF 5292) partira de Brest à 19h05 pour un atterrissage à Londres, à 20h (heure locale).

Dans le sens retour, le vol AF 5291 quittera le sol anglais à 14h pour une arrivée en France à 16h55, le vendredi.

Et les dimanches, le départ du AF 5293 est prévu à 15h30 de Londres pour un atterrissage à 18h25 sur le tarmac brestois.
 
Source : TourMag.com

18/09/2010

Corsairfly supprime des départs de province dès le printemps 2011...

35442_corsairfly-une[1].jpg

Dans le cadre de son plan de transformation Takeoff 2012, Corsairfly rassemble "progressivement ses vols sur sa base de Paris Orly" vient d'indiquer la compagnie dans un communiqué. Autrement dit, les départs de Nantes, Marseille, Toulouse, Lyon vont être supprimés d'ici fin 2012.

 

 

 

Corsairfly indique cependant qu'elle "proposera très prochainement des solutions d'acheminement de et vers Orly à ses clients de province afin de leur offrir une alternative, par voie aérienne ou terrestre". Pascal de Izaguirre, DG de la compagnie, explique qu'avec "des programmes de vols été et hiver 2011 profondément remaniés, Corsairfly assoit sa profonde mutation vers le modèle régulier et répond ainsi aux attentes de ses clients (clientèle loisirs, PME/PMI, et administrations), en proposant des horaires et des fréquences adaptés". Concrètement, les dessertes de Fort-de-France et de Pointe-à-Pitre seront progressivement dégroupées au cours de l’été prochain, pour aboutir dès l'hiver 2011 à un programme de vols directs quotidiens. La desserte de Saint-Martin sera assurée par deux vols hebdomadaires appuyés sur l'une ou l'autre des deux îles. A compter de novembre 2011, la compagnie prévoit d'assurer 14 vols hebdomadaires vers les Antilles au départ d'Orly et 14 vols hebdomadaires vers Paris. Après une première modification de son programme en vols de nuit dans les deux sens, effectif dès novembre 2010, Corsairfly doublera ses vols directs à destination de Saint Denis de la Réunion dès l’été 2011. A compter de mai 2011, au départ d'Orly et de la Réunion, la compagnie assurera 6 vols directs A/R par semaine contre 3 vols directs en été 2010. Puis, à compter de novembre 2011, au départ d'Orly et de la Réunion, il y aura 7 vols directs par semaine. Sur Madagascar, Tananarive sera desservie 4 fois par semaine, dont 3 fois via Mayotte à compter de la dernière semaine de juin 2011. Sur Maurice, Corsairfly assurera 3 vols directs A/R hebdomadaire, à compter de novembre 2011. Sur le Sénégal, Dakar restera reliée 1 fois par semaine à Orly en période estivale. La fréquence sera doublée dés décembre 2011. Sur le Canada, la compagnie maintient sa desserte estivale de Montréal pour atteindre jusqu’à 5 vols directs hebdomadaires sur les mois de juillet et août 2011. Enfin, la desserte de Miami sera assurée tout au long de l'année à compter du 17 décembre 2010. Opérée en vols directs, la ligne sera renforcée pour atteindre jusqu’à 3 vols hebdomadaires à compter de juin 2011. Les destinations telles que le Kenya, la République Dominicaine, Israël, la Nouvelle Ecosse et le Québec ne seront pas reconduites.

 

15/09/2010

Aer Lingus veut rejoindre une alliance...

EI-DUZ%20-%20A330-302%20Aer%20Lingus%20-%20DUB%2021-05-08[1].jpg

Aer Lingus est revenue de son expérience low-cost. Son CEO Christoph Mueller a réalisé plusieurs interviews ces derniers jours qui ont dessiné plus clairement la stratégie de la compagnie irlandaise pour les mois à venir. Aer Lingus a définitivement renoncé à copier le modèle de sa concurrente et actionnaire Ryanair pour créer de la demande dans un pays où elle n’existe pas et tente désormais de réintégrer une alliance mondiale, oneworld étant la première dans les rangs.

 



Toutes ses décisions ont été prises au regard de l’état sinistre du transport aérien en Irlande. Selon Christoph Mueller, le trafic a diminué de 40% en deux ans et les prévisions de croissance pour 2011 sont nulles : l’économie du pays ne parvient pas à se redresser. Signe des difficultés qui se dressent face à la compagnie : seuls ses vols transatlantiques fonctionnent bien, mais grâce au trafic de correspondance. L’Irlande n’attire plus.



Aer Lingus avait initialement tenté de se transformer en low-cost en se rapprochant du modèle de Ryanair pour stimuler la demande en Irlande. Cette stratégie a été un échec et la compagnie l’a définitivement abandonnée depuis le mois de janvier. Plutôt que de proposer des prix trop bas pour être viables économiquement, elle va donc poursuivre son programme de réduction des coûts en 2011, maintenir ses capacités à leur niveau actuel et offrir des services aux passagers près à les payer.



Elle va surtout aller chercher des clients là où ils se trouvent, c’est-à-dire hors d’Irlande. Ses vols transatlantiques vont être maintenus et les transferts devraient être optimisés grâce à l’ouverture du terminal 2 de Dublin prévue pour novembre. Elle envisage également de dédier un second appareil à ses activités en joint-venture avec United Airlines en 2011. Le vol Madrid – Washington qu’elle exploite avec la compagnie américaine s’est avéré rentable au bout de cinq mois.



Son autre grand revirement stratégique est sa volonté de réintégrer une alliance mondiale de compagnies aériennes, alors qu’elle avait quitté oneworld en 2006. Christoph Mueller a indiqué le 13 septembre que les négociations avec British Airways allaient s’intensifier. Mais Aer Lingus est également en discussion avec Star Alliance, via United Airlines, et avec SkyTeam, au travers de KLM. Si elle est historiquement proche de oneworld, le choix s’annonce tout de même difficile car elle a conclu des accords bilatéraux importants avec des compagnies de toutes les alliances.

Source : Aerocontact

 

12/07/2010

Aigle Azur souhaite ouvrir Paris-Bagdad à la rentrée...

info_12_aigle_azur[1].jpg

La compagnie aérienne française Aigle Azur a annoncé son intention de relier Paris à Bagdad en Irak dès septembre prochain.

 

 

Aigle Azur, filiale du groupe Go Fast, voudrait lancer dès la rentrée une liaison entre Paris et Bagdad, à raison de deux vols par semaine. Si elle réussit son pari, elle sera la première compagnie française à se poser sur le sol irakien depuis la première guerre du Golfe en 1990. On peut parler de pari car voler vers la capitale irakienne représente une véritable gageure. La compagnie nationale Iraqi Airways a du fermer sa première liaison entre Bagdad et Londres après son premier vol inaugural il y a quelques semaines, à cause de problèmes légaux avec le Koweït.

 

 

Mais l’Irak continue d’attirer les convoitises des compagnies aériennes: seize d’entre elles opèrent déjà des vols en direction de la capitale Bagdad, dont Lufthansa qui lancera une liaison directe depuis Munich en septembre, Emirates ou Turkish Airlines. Elles sont onze à opérer des liaisons vers Irbil au nord du pays, dont Lufthansa encore, Air Berlin, Gulf Air ou Etihad. Dix compagnies opèrent des vols vers Sulaimaniyah dans le Kurdistan, et sept vers Basra au sud.

 

 

Aigle Azur est la plus ancienne des compagnies privées françaises. Elle opère des liaisons depuis les aéroports de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Mulhouse et Toulouse. Avec une flotte de treize Airbus de la famille A320, elle dessert en vols réguliers 42 lignes réparties en Algérie (douze villes), au Maroc (Agadir), au Mali (Bamako), au Portugal (Porto, Lisbonne et Funchal) et en Tunisie (Djerba), pour un total de 340 vols hebdomadaires.

 

 

Source : Air Journal