Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2008

Ryanair attend une perte au 2e semestre et un rebond en 2009

996008-1245810[1].jpg
Ryanair fait état d'une baisse de 31% de ses profits au deuxième trimestre mais table sur un résultat à l'équilibre sur l'exercice et pense rebondir l'an prochain si les prix pétroliers ne repartent pas à la hausse.

La compagnie low-cost Leader en Europe a publié un bénéfice net de 185,78 millions d'euros pour les trois mois à fin septembre, après déduction d'une perte exceptionnelle de 7,8 millions.

Ryanair a l'intention d'ajouter 33 nouveaux appareils à sa flotte dans les six à sept prochains mois, l'objectif étant d'atteindre les 67-68 millions de passagers l'an prochain, soit une hausse de 8-10 millions par rapport à cette année, a indiqué son directeur général adjoint Michael Cawley à Reuters.

Cela placerait Ryanair en deuxième position en Europe derrière Air France-KLM, a-t-il ajouté.

Ryanair a par ailleurs annoncé qu'elle avait transporté 5,35 millions de passagers en octobre, soit 18% de plus sur un an.

Ryanair pense que ses tarifs baisseront de 15-20% et qu'elle signera une perte au second semestre de son exercice, à fin mars 2009.

Au titre du premier semestre, la compagnie a accusé une baisse de 47% de son bénéfice net, à 214,6 millions d'euros, contre 407,6 millions un an plus tôt.

Cependant le PDG de la compagnie à affirmer que si le prix du baril de pétrole reste approximativement à 80$, les bénéfices de la compagnie rebondiront fortement.

Source: lepoint.fr
Lundi 2 Novembre 2008

12:58 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

27/10/2008

Ryanair quitte définitivement sa base à Valence (Espagne)

1212501442_0[1].jpg
C’est le directeur de la compagnie lui-même, Michael Cowley, qui a annoncé vendredi dernier la fermeture de la base Ryanair de l’aéroport de Valence. Dans un communiqué de presse le directeur de la compagnie indique que cette fermeture représente la perte des 70 vols hebdomadaires qui amenaient 750 000 voyageurs annuels et avaient créé 800 postes de travail. Selon le directeur, la Generalitat Valenciana a refusé à plusieurs reprises de se réunir avec l’entreprise irlandaise afin de fixer les conditions favorables à l’augmentation de trafic sur les vols Ryanair. Michael Cowley a accusé la Generalitat de favoriser des compagnies régionales comme Air Nostrum en leur ayant accordé des subventions d’un montant de 12 millions d’euros. Cette compagnie, qui est la nouvelle filiale low cost d’Iberia, ne dessert que des destinations intérieures.

Une chose est sûre cette fermeture ne va pas arranger les consommateurs. Ryanair est en effet souvent l’option facile pour de nombreux consommateurs qui veulent voyager à moindre coût. La compagnie a entamé le remboursement de nombreux vols déjà achetés pour la période post 4 novembre. La ligne Beauvais-Valence était une des plus fréquentées, il reste maintenant à voir quelles compagnies vont bénéficier de ses annulations.

Source: lepetitjournal.com
27 Octobre 2008

17:01 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

25/10/2008

Les stratégies Marketing de Ryanair et d'Easyjet

logo_easyjet[1].gif
Ryanair_Logo[1].png



1. La cible:
Les low-cost s'adressent à une clientèle soucieuse de minimiser ses dépenses de transport, soit à tout type de client cherchant un prix bas. (avantage concurrentiel majeur)

En règle générale, ce type d'offre discount développe le marché de 5% et attire un nouveau type de clientèle sans concurrencer directement les compagnies traditionnelles.

Les low-cost ont donc bien sûr capté une partie de la clientèle de leurs concurrents traditionnels mais elles ont surtout crées un fort trafic d'induction. (Création d'un nouveau marché) .
En effet une forte partie de la clientèle [affaires ou loisirs] est une clientèle qui s'est mise à préférer l'avion aux moyens de transport terrestres (principalement la voiture) pour parcourir les relatives courtes distances qui séparent les différentes villes desservies. Par conséquent, nous pouvons presque affirmer que les low-cost ne sont pas en compétition avec les autres compagnies aériennes, elles le sont avec les transports terrestres.

Easyjet : 50% de ses passagers voyagent pour affaires, elle veut séduire des clients qui sont prêts à payer plus cher.
Ryanair : elle veut ceux qui exigent le moins cher.

2. La politique de distribution
On dénote une forte utilisation de la vente directe par call-center et Internet, hors circuits de distribution traditionnels.
Les compagnies ne font d'ailleurs plus apparaître leurs sièges dans les systèmes de réservation (Sabre, Amadeus, Galileo).
Il n'y a pas d'édition de billets : au profit de l'introduction du principe de billet électronique, réduisant les procédures coûteuses de ticketing.
Enfin, la non attribution du siège au passager supprime le besoin d'éditer une carte d'accès à bord.

Easyjet : fonctionne majoritairement par Internet pour ses réservations (environ 10% aujourd'hui via le call-center et 90% via Internet soit 500 millions d'euros).
En se décrivant publiquement comme " La compagnie que le web préfère " Easyjet axe toute sa distribution sur Internet : et pour cela elle use de tous les moyens.
Ainsi le call-center oriente les clients vers le site et une remise de 5€ est accordée pour toute commande en ligne.

Ce mode commercialisation a notamment permis de supprimer deux types de coûts :

La commission aux agences de voyage ( de l'ordre de 8%)
Les frais de transaction liés aux systèmes de réservation (3.5€ par réservation)

3. La politique de communication:
L' axe marketing très simple et pourtant révolutionnaire est résumable de la sorte : " pour qu'un client bénéficie d'un prix extrêmement attractif, on prends en charge son transport mais uniquement son transport ".

L' absence d'agents de voyage susceptibles de recommander les produits des compagnies Low-Cost, les contraint de fonctionner avec des budgets de marketing et de communication importants pour promouvoir leur offre.
- Pas de salon
- Pas de fidélisation
- Pas de correspondance (réseau point à point)
- Un marketing dynamique et agressif : n° vert sur les avions (easyjet)

Ryanair : n'a pas besoin d'agence de publicité : son seul message, c'est le prix ! Michael O'Leary réalise la plupart des messages lui-même, car il se dit plus irrévérencieux que son directeur marketing pour ce qui est de provoquer la polémique dès qu'il a l'occasion de le faire.

4. La politique de prix
Tout en proposant des tarifs nettement plus bas que l'ensemble de ses concurrents (de l'ordre de 30 à 40% moins cher et pouvant même aller jusqu'à 50 ou 60%), les compagnies low-cost parviennent à dégager, en termes de revenus par siège kilomètres, des revenus élevés grâce à de forts taux de remplissage entre des destinations qui correspondent à de fortes demandes et sur lesquelles la compagnie offre un grand nombre de fréquences avec une excellente ponctualité.

Ainsi en se limitant à opérer des navettes monoclasses majoritairement à partir d'aéroports peu encombrés, et en s'affranchissant des contraintes de correspondance, elles peuvent offrir des tarifs bas et sans restriction.
Leur tarification s'appuie sur un principe unique, favori sant l'accès simplifié à l'offre : seuls sont vendus des allers simples, et à un instant t, un seul tarif est proposé pour un vol donné, (à l'instant t +1, ce tarif sera réévalué).

Ce parti pris d'une tarification basse est possible du fait :

- De tarifs uniques : car pas de segmentation de clientèle, un seul prix possible, pour un vol donné à un instant "t".
- Pas de restriction de tarifs (type samedi sur place)
- Que les billets offrent très peu de souplesse : remboursement quasi impossible, et la moindre modification (nom du
passager, date) entraîne un surcoût , cela n'encourage pas les passagers à effectuer des modifications de billet et induit des économies sur
l'après-vente.
- D'un Yield management simplifié afin d'optimiser les taux de remplissage des avions et maximiser les revenus générés
par vol. La stratégie consiste à proposer le tarif le moins cher à l'ouverture des réservations sur un vol puis d'augmenter progressivement les
tarifs au fur et à mesure que l'on se rapproche de la date de départ , ou que l'on a vendu le nombre de places pour un tarif donné. (les tarifs
d'entrée de gamme sont peu ou pas disponibles à certaines périodes de pic d'activité).

Easyjet utilise un type de politique tarifaire très simple pour un client effectuant lui même sa réservation.
Elle ne propose qu'une seule gamme de tarifs, sans condition particulière (pas de durée minimale de séjour, pas d'AR, pas de samedi soir sur place, pas de classe tarifaires différentes, pas de tarif typologique).
Les tarifs affichés par la publicité soit des prix d'appels, particulièrement bas soit un premier tarif à 14.90€ HT sur un Paris-Nice.

Ryanair propose des tarifs légèrement différents entre le week-end et la semaine : garantit une recette unitaire largement supérieure au prix de base). Le tarif planché est afffiché à 17.99€ sur Paris/Dublin (tarif Internet à 5€ de moins que la réservation par téléphone dans les 2 cas).

Les annonces publicitaires mettent en avant les tarifs d'entrée de gamme. Dans la réalité, la gamme tarifaire comporte au moins une dizaine de prix (13 chez Easyjet et Ryanair).
Cependant méfiez-vous des surcoût (ex: assurance annulation etc...) car sur certains sites des compagnies low-cost (ex: Ryanair) il faut bien chercher dans le site car la case "annulation est cochée d'entrée et il est parfois difficile de la trouver pour la décocher. Donc fouiller bien lorsque vous réservez.

N.B: De plus il faut savoir encore pour Ryanair qu'elle propose des vols sur les aéroports secondaires parfois loin des grandes ville (ne vous fiez pas à ce qui est marqué sur son site de réservation (ex: elle affiche Paris/Barcelone en faite elle part de Beauvais et arrive à 35km de Barcelone), elle met donc en place des bus dès votre arrivée pour vous dirigez à Barcelone même mais ceci n'est pas compris dans le billet d'avion et donc entraine encore un surcoût (environ 12 euros* par le nombre de personne avec vous faites le calcul!!). C'est le principe du "Low-cost" d'essayer de vous pompez de l'argent là ou elles peuvent. Faites aussi attention aux Bagages en soute (facturation non comprise dans le billet).










Les stratégies produit de Ryanair et d'Easyjet

PicForNewsletterParisSept2005RyanAirPlane[1].jpg 1- RYANAIR.COM

Historique:
Ryanair fut créé en 1985 par des membres de la famille Ryan, à l'origine Ryanair était une compagnie tout à fait classique. Elle assurait la correspondance entre Waterford au sud de l'Irlande et London Gatwick. En 1986, c'est la ligne entre Londres et Dublin qui entre en service. En 1990, la famille fait appelle à Michael O'Leary le fils d'un fermier irlandais pour redressait l'entreprise qui perdait beaucoup d'argent. Le nouveau dirigeant décide d'effectuer un voyage au Texas afin de rencontrer Herb Kelleher le président de Southwest. En 1995 Ryanair devient le plus transporteur entre Londres et Dublin. 1997, le ciel européen devient complètement libéralisé, de nombreuses lignes sont ouvertes à travers l'Europe. Ryanair se fait côté à la bourse de Dublin et sur le Nasdaq. Ryanair change entièrement sa flotte pour des 737 en 1998.

Ryanair possède:
- Des coûts de production inférieurs aux autres acteurs du marché dus aux effets d'expérience : et qui permettent de réaliser des économies
d'échelle
- Une notoriété plus grande et une image plus forte
- Une puissance plus grande en terme de communication, qui s'appuie sur un capital de marque existant
- Une certaine capacité à influer sur la politique et comportement des concurrents

Toutes ces caractéristiques permettent à RYANAIR d'avoir la position de LEADER sur le marché des compagnies Low-cost

Pour conquérir une position dominante sur un marché et la conserver, le leader doit :
- Disposer d'une antériorité de pénétration sur le marché
- Avoir été le premier à adopter pour le produit considéré, une stratégie de pénétration plutôt que d'écrémage
- Disposer de ressources financières, technologiques, ou commerciales supérieures à celle des concurrents

Easyjet_B737[1].jpg 2- EASYJET.COM

Historique:
Easyjet fait parti du groupe Easy qui fait en autre de la location de voiture avec easycar, du crédit avec easymoney du cybercafe avec easyinternet. Easyjet a été créé en 1995 par Stélios Haji Loannou le fils d'un armateur grec qui est également fondateur du groupe Easy. La particularité de la compagnie, les avions sont décorés avec le numéro de réservation de la compagnie. La compagnie est basée à London Luton.

Easyjet occupe le second rang sur son marché , le challenger cherche à se hisser au même niveau que le leader unique ou même à le dépasser. [différent d'une stratégie de suiveur : objectif de coexistence pacifique et de partage conscient du marché].

Easyjet capte la clientèle affaires et dessert les aéroports importants
Toutes ces caractéristiques permettent d'affirmer qu' Easyjet est le CHALLENGER sur le marché.


3- Une offre produit différente pour ces deux Compagnies

Bien que les produits soient fort ressemblant, en effet, il s'agit pour les deux compagnies de transport aérien entre deux aéroports proposé par des compagnies à bas coût. Il apparaît certaines différences dans le produit:

Tout d'abord, Easyjet effectue ses départs d'aéroports importants, contrairement à Rynair. Il est plus facile pour le client Easyjet de rejoindre son avion, en effet, les aéroports importants sont mieux pourvus d'infrastructures les liant au centre ville tel le train, le métro, ou encore des autoroutes.

D'après une étude menée par skytrax une entreprise de Consulting dans le secteur aérien, le confort est supérieur sur Easyjet à Ryanair que se soit du point de vue de l'assise, de la qualité du personnel de bord, ou de la nourriture qui est payante sur les deux compagnies.

Cette différence d'offre s'explique par les clientèles visées. Ryanair vise une clientèle de voyageur loisirs pour qui le prix du billet est une donnée importante. Easyjet vise le même type de clientèle pour qui le prix du billet a légèrement moins d'importance et également un clientèle affaire dont les entreprises cherchent à faire des économies sur les frais de transport mais qui ne veut pas non plus faire voyager ses cadres dans n'importe quelles conditions. Easyjet a une offre produit que l'on pourrait qualifier d'intermédiaire entre les compagnies classiques et les compagnies respectant scrupuleusement le modèle Low-cost tel Ryanair.
Cependant Easyjet tente de plus en plus a se rapprocher du modèle classique (traditionnelle) en proposant des tarifs plus élévés que ceux de Ryanair. De plus il faut savoir que les compagnies nationales en voyant le développement du modèle Low-cost, créer leur propre compagnie Low-cost comme Transavia.com filliale d'Air France-KLM.
Nous pouvons donc constater que c'est un secteur très changeant et extrêmement diverssifié, et que chaque compagnies quelque soit le modèle est toujours en veille concurrentielle pour pouvoir trouver de nouvelles stratégies afin de continuer à gagner des part de marché et à assurer sa pérénnité.

Alors est-ce qu'un jour les compagnies low-cost auront le monopole sur le marché du transport aérien? et ne l'ont elles pas de nos jours?



24/10/2008

Ryanair ferme temporairement 7 bases

large_448197[1].jpg
La compagnie à bas prix Ryanair va fermer temporairement sept "bases" et retirer temporairement du service 15 avions à l'aéoport de Londres Stansted en raison notamment des prix élevés du pétrole, rapporte l'agence Bloomberg.

Le patron de la compagnie, Michael O'Leary, mène un plan de réduction des coûts pour arriver à l'équilibre financier cette année. Bâle (Suisse), Budapest (Hongrie), Cracovie et Rzeszow (Pologne), Palma et Valence (Espagne), et Salzbourg (Autriche) sont concernés par la fermeture temporaire. Ryanair ne dispose à l'aéroport de Charleroi que d'une liaison avec ces destinations, à savoir Valence.

A Londres Stansted, la compagnie irlandaise va immobiliser au total temporairement 15 avions et en conservera 28, soit huit de moins que l'hiver dernier (-25%). La compagnie avait alors retiré temporairement du service 7 avions. Ryanair estime en outre à 14% la réduction du nombre de vols hebdomadaires (de plus de 1.850 par semaine l'an dernier à un peu moins de 1.600 cette année). Quant au nombre de passagers, il va probablement diminuer de 900.000 cet hiver par rapport à il y a un an.

Cette mesure permettra à Ryanair de perdre moins d'argent, précise le communiqué. "C'est le deuxième hiver consécutif que nous allons réduire significativement la capacité à Stansted", a indiqué Michael O'Leary. Parmi les raisons évoquées pour justifier cette décision, la compagnie pointe du doigt le baril à 140 dollars et le fait que Londres Stansted est l'aéroport le plus cher des 28 bases.

Le transporteur a dans le même temps annoncé de nouvelles routes notamment vers Ibiza, Tenerife et Malaga au départ de cet aéroport londonien. Outre les quinze avions immobilisés, la compagnie a annoncé 4 autres immobilisations à Dublin, sa seconde base, et une autre en Espagne. (belga/7sur7)

Source: 7S7
Vendredi 24 Octobre 2008

12:52 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

22/10/2008

Ryanair souhaite reprendre certains créneaux aéroportuaires d'Alitalia

photo_1217242042329-1-0[1].jpg
La compagnie irlandaise à bas coûts compte accroître sa présence en Italie où elle disposera de sept bases avec l'objectif de transporter en 2009 15 millions de passagers.

Ryanair, qui va ouvrir deux nouvelles bases en Italie, a déposé une demande pour reprendre certains créneaux aéroportuaires (slots) qui seront laissés libres par la nouvelle Alitalia à Rome ou à Milan, a indiqué mardi son patron, Michael O'Leary.

La compagnie a présenté "à l'Enac (autorité de l'aviation civile italienne) et à Assoclearance (organisme qui attribue les créneaux) une demande pour occuper les créneaux qu'Alitalia laissera libres. Nous sommes prêts à (lui) succéder sur des routes depuis Rome ou Milan", a déclaré au cours d'une conférence de presse le patron de Ryanair, Michael O'Leary.

La nouvelle Alitalia "sera une compagnie plus petite et nous en profiterons pour croître encore en Italie, notre second marché, après le Royaume-Uni et devant l'Espagne", a-t-il poursuivi. "Je ne crois pas que le plan de sauvetage (d'Alitalia) puisse avoir beaucoup de succès", a ajouté le patron de la compagnie, qui a annoncé début octobre avoir déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre ce plan.

Les activités de transport de passagers d'Alitalia doivent être reprises d'ici la fin du mois par la Compagnie aérienne italienne, une alliance de grands patrons italiens, et fusionnées avec Air One, la deuxième compagnie de la péninsule. La nouvelle Alitalia aura 53 destinations de moins que l'actuelle.

Le patron de Ryanair a annoncé à l'occasion de cette conférence de presse l'ouverture en mars de deux nouvelles bases de la compagnie en Italie, à Alghero et Cagliari, en Sardaigne. Huit destinations nationales et onze internationales seront proposées depuis ces deux villes.

En outre, la compagnie à bas coûts va augmenter la fréquence de ces liaisons entre Rome et Milan à cinq allers-retours par jour. Au total, Ryanair disposera de sept bases dans le pays et y transportera en 2009, 15 millions de passagers.

Source: lesechos.fr
Mercredi 22 Novembre 2008

13:59 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

18/10/2008

Ryanair dénonce des hausses du prix des livraisons de carburant par BP

8062_afp_ryanair[1].jpg
LONDRES - La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair a indiqué jeudi qu'elle avait dénoncé aux autorités de la concurrence une tentative du groupe pétrolier BP d'imposer des hausses de prix massives pour la livraison de carburant sur les aéroports de Belfast City en Irlande du Nord et Glasgow Prestwick en Ecosse.

Selon la compagnie, Air BP, division spécialisée de BP, deuxième opérateur mondial et présente sur 1.200 aéroports dans le monde, tente actuellement d'obtenir une hausse de 50% des frais de livraison sur ces aéroports, alors que l'inflation tourne autour de 5% au Royaume-Uni.

Ryanair a écrit à BP qui "n'a pas voulu fournir de justicifcation valable", et, toujours selon Ryanair, "a mis l'augmentation sur le compte +de la hausse des prix du pétrole+ dont BP tire déjà des bénéfices massifs, entre autres excuses sans fondement".

La compagnie a demandé à l'Office of Fair trading (OFT), organisme britannique chargé de la concurrence, de prendre des mesures contre "cet abus de monopole manifeste" d'Air BP, selon elle.

Interrogé par la compagnie, un porte-parole du groupe britannique a estimé que le chiffre de 50% était exagéré. Il a souligné que la livraison n'était qu'une partie "minuscule" des coûts du carburant, qui n'ont pas augmenté au total de plus de 3 ou 4% selon lui. Le groupe a indiqué par ailleurs n'être pas inquiet de poursuites sur la base d'un abus de position dominante.

Source: Romandie News
16 Octobre 2008

21:19 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Ryanair interrompt la liaison Londres/Toulon-Hyères

article_photo_1219728627295-1-0[1].jpg
La compagnie aérienne irlandaise à bas prix Ryanair a décidé d'interrompre la liaison Londres/Toulon-Hyères à compter du 3 novembre, a-t-on appris samedi auprès de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Var. Ryanair assurait quatre allers-retours par semaine sur cette liaison ouverte en 2005, avec une fréquence plus forte durant l'été, a expliqué à l'AFP le directeur général adjoint de la CCI, Antoine Bresci. Selon lui, Ryanair, présent uniquement sur cette liaison à l'aéroport Toulon-Hyères, a justifié sa décision "par la crise et le coût du pétrole, sans démontrer que la ligne n'est pas rentable". La compagnie transportait 80.000 passagers par an sur cette ligne. Une délégation menée par le président de la CCI du Var, Jacques Bianchi, et des élus du département s'est rendue à Dublin en début de semaine pour discuter avec Ryanair "de la possibilité de reprendre cette ligne ou d'en ouvrir d'autres", a indiqué M. Bresci, soulignant que le Var, fortement touristique, avait besoin de liaisons avec l'étranger.

Source: lci.fr
18 Octobe 2008

21:14 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

03/10/2008

Ryanair va porter plainte contre le plan de sauvetage d'Alitalia

22467_une-alitalia-ryanair[1].jpg
La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé jeudi avoir déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre le plan de sauvetage, selon elle "illégal", de sa concurrente italienne Alitalia. Dans un communiqué, Ryanair a jugé que ce plan, qui prévoit le rachat d'Alitalia par un groupe de patrons italiens, avec la bénédiction du gouvernement Berlusconi, était une nouvelle illustration "de la protection illégale dont les compagnies nationales continuent à bénéficier de la part de leur État, à hauteur de plusieurs milliards d'euros".

Ce projet de reprise prévoit un rachat des activités de transport de passagers d'Alitalia et leur fusion avec Air One, la deuxième compagnie de la péninsule. La dette de près de 1,2 milliard d'euros d'Alitalia doit, en revanche, être reprise par une seconde société qui sera liquidée, et l'endettement sera supporté in fine par les contribuables italiens, un artifice dénoncé par la compagnie irlandaise, qui y voit une aide d'État déguisée.

Avec sa verve habituelle, le directeur juridique de Ryanair, Jim Callaghan, s'est cependant dit certain que "la Commission donnera[it] son blanc-seing à ce sauvetage, comme elle l'a déjà fait, il y a trois ans, lors d'un cas similaire concernant (la compagnie grecque) Olympic Airlines", et l'a accusée en substance d'agir au mépris des règles de la concurrence des compagnies nationales qui auraient dû faire faillite depuis longtemps. Si Bruxelles devait invalider le sauvetage d'Alitalia par l'État italien, cela contrecarrerait par la même occasion les plans d'Air France-KLM, un des partenaires étrangers, pressentis pour prendre une participation minoritaire dans la compagnie transalpine.

Source: LePoint.fr
2 Octobre 2008

19:32 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

29/09/2008

Ryanair va autoriser les téléphones portable en vol

dbb804333863ee8587bad5d5b0da8929.jpg
Pour la première fois, une compagnie aérienne va autoriser ses passagers à téléphoner en plein vol

Ryanair, la compagnie aérienne Irlandaise low-cost, devrait très prochainement autoriser ses passagers à téléphoner avec des portables en plein vol, et également autoriser l’envoi de SMS. Sous une condition toutefois : il faudra attendre que l’avion ait atteint sa vitesse de croisière en altitude (en dehors, les téléphones devront être éteints). Avant de l’autoriser définitivement, la compagnie va procéder à tout une série de tests, sur un petit groupe d’avions dans un premier temps et qui sera ensuite étendu à tous leurs appareils.

La nouvelle est surprenante lorsque l’on sait qu’en mars 2006, une étude concluait que l’utilisation de téléphones en avions créait des risques pour la navigation de l’avion, légitimant alors l’interdiction en vigueur. Un chercheur annonçait récemment : « Ces appareils peuvent provoquer des dysfonctionnements des instruments clés du cockpit, tout particulièrement avec le système GPS »... Pour Ryanair, il pourra s'agir d'un argument de vente à double tranchant, intéressant les voyageurs accros au portable, mais inquiétant légitimement les voyageurs plus anxieux.

Source: PCworld.fr
29 Septembre 2008

12:43 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2008

Ryanair encore plus présent à Grenoble-Isère

fb0648621af57ff7cc70f519af8ca1e6.jpg
Cet hiver, le leader européen des compagnies low-cost exploitera onze lignes sur l'aéroport de Grenoble-Isère, dont quatre inédites : Edimbourg, Birmingham, Bristol et Kerry dans le Sud de l'Irlande. La compagnie irlandaise a également annoncé qu'elle allait continuer à jouer les prix serrés, écartant, à l'inverse de ses concurrentes, l'application de surchages carburant. Elle profite du lancement de la saison d'hiver pour offrir cinq millions de siège à 5€ (aller-simple toutes taxes comprises). Pour bénéficier de ces tarifs exceptionnels, les voyageurs ont jusqu'au vendredi 19 septembre pour effectuer leur réservation sur le site www.ryanair.com. Cette opération promotionnelle concerne notamment les vols vers et depuis Grenoble, sur les périodes d'octobre et de novembre.

Source: edserac (www.acmontagne.com)
18 Septembre 2008

12:53 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)