Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2009

Ryanair : Toujours et encore des nouvelles idées...

ryanair_passagers_tar_5932b[1].jpg

La compagnie low-cost Ryanair  va introduire une taxe de 40 euros pour les passagers qui arrivent à l'aéroport sans leurs cartes d'embarquement.

La compagnie low-cost Ryanair explique que l’objectif de cette taxe est "d'encourager tous les passagers à arriver à l'aéroport avec leur carte d'embarquement pré-imprimée lors de leur enregistrement en ligne".

A partir de mercredi prochain (20 mai) Ryanair va également insister pour que ses passagers s'enregistrent en ligne pour toutes les  nouvelles réservations. La compagnie aérienne low-cost va supprimer progressivement tous ses comptoirs d’enregistrement dans les aéroports à compter du 1er octobre.

Les passagers peuvent également s'attendre à ce que le prix des billets augmente de 5 euros, car les frais d'enregistrement à l'aéroport de 10 euros seront remplacés par des frais de 5 euros lors de l’enregistrement en ligne. Cette taxe s'appliquera à toutes les réservations, excepté pour les tarifs promotionnels (désigné par les codes "Free", "C1" et "€ 5").

Ryanair est en train d'examiner un certain nombre de mesures de réduction des coûts. La compagnie envisage de demander aux passagers de transporter eux-même leurs bagages jusqu'à l'avion afin de réduire le nombre de bagagistes. Bientôt Ryanair demandera peut-être aux passagers de faire le ménage dans l'avion?

Source : Actualités françaises.com

Jeudi 14 Mai 2009

20:17 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

08/05/2009

Ryanair a fini par renoncer à la taxe pour les gros

EI-CSI%20-%20B737-800%20Ryanair%20-%20CRL%2022-12-06%20b[1].jpg

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair a annoncé vendredi qu'elle renonçait à introduire une taxe sur les gros, estimant que cela perturberait plus qu'autre chose son organisation, mais elle a assuré que ses passagers étaient favorables à une telle taxe.

Ryanair, qui avait déjà préparé le terrain ces derniers jours à un retrait de son idée, y a officiellement renoncé vendredi, "car il n'y a pas moyen de collecter cette taxe sans perturber les battements de 25 minutes (entre l'atterrissage d'un avion et son redécollage) et le processus d'enregistrement en ligne".

La compagnie assure toutefois que les passagers "veulent que les passagers très gros payent davantage", "plus de 30.000" s'étant exprimés en ce sens, selon elle.

Elle publie aussi le résultat d'un sondage portant sur 16.000 personnes, qui ont indiqué comment ils auraient souhaité voir cette taxe s'appliquer.

46% d'entre eux étaient pour une taxeElle publie aussi le résultat d'un sondage portant sur 16.000 personnes, qui ont indiqué comment ils auraient souhaité voir cette taxe s'appliquer. par kilo supplémentaire au-dessus de 130 kg pour les hommes et 100 kilos pour les femmes, 37% voulaient voir le passager payer un second siège si sa taille touchait les deux accoudoirs à la fois, 11% préconisaient une taxe pour chaque point d'indice de masse corporelle dépassant 40, 6% enfin suggéraient une taxe pour chaque tour de taille dépassant 1,15 mètre chez les hommes et un mètre chez les femmes.

La compagnie va néanmoins "continuer à examiner la mise en place de charges que pourraient payer certains passager pour aider à abaisser le prix pour tout le monde", a indiqué le porte-parole de la compagnie Stephen McNamara. Le directeur général Michael O'Leary avait déjà lancé l'idée de faire payer l'usage des toilettes en vol.

La compagnie se dit enfin "ravie" d'attriber à Judy Powers, une anglaise retraitée en Espagne, son prix de 1.000 euros pour avoir été la première à proposer une taxe pour les gros.

Source : AFP

Vendredi 8 Mai 2009

17:20 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2009

20 euros en plus de facturation pour un enregistrement aux comptoirs FR

enregistrment%20en%20ligne[1].jpg
20 euros : c'est le prix que devront payer les passagers Ryanair ayant réservé un billet avant le 1er mai pour s'enregistrer via les comptoirs des aéroports. Tous les voyageurs qui acquerront un billet à partir de cette date n'auront d'autre choix que de s'enregistrer en ligne. La compagnie low-cost irlandaise veut préparer progressivement ses passagers à la disparition des comptoirs d'enregistrement, en octobre prochain. Depuis le 19 mars, Ryanair facture 5 euros l'enregistrement en ligne pour tous les voyageurs possédant un bagage à mettre en soute, et 10 euros pour utiliser les tout derniers comptoirs Ryanair présents dans les aéroports.

À partir de vendredi, la compagnie irlandaise durcit le ton et dissuade encore plus l'usage des comptoirs dans les aéroports. En ligne, il faudra toujours payer 5 euros, si on possède un bagage à mettre en soute, mais dans les aéroports, la taxe sera doublée et atteindra alors 20 euros. Quant aux nouvelles réservations, l'enregistrement ne pourra plus se faire que par Internet.

Dès le 1er octobre, tous les voyageurs Ryanair seront concernés par l'enregistrement en ligne. Dès lors, ils pourront s'enregistrer de quinze jours avant le départ à quatre heures avant le vol. Les bagages pourront, pour leur part, être déposés aux "dépose-bagages" prévus à cet effet. De plus, les enfants de moins de 16 ans ne pourront plus voyager seuls à cette date.

Dans le souci de "réduire les coûts" et de "proposer les meilleurs tarifs" à ses passagers, Ryanair multiplie les annonces. Avec cette nouvelle mesure, la compagnie souhaite convertir l'ensemble de ses passagers à l'utilisation des services sur Internet. D'après elle, déjà 75 % de ses passagers utilisent l'enregistrement en ligne. Pour justifier cette mesure, Ryanair argue également de la fin des files d'attente dans les aéroports.

Source : LePoint.fr
Mercredi 29 Avril 2009

13:49 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

20/04/2009

Ryanair : la low-cost n'a aucune limite

ryanair[1].jpg
La compagnie aérienne irlandaise Ryanair réfléchit à l'introduction d'une "taxe pour les gros" sur ses vols, après un sondage auprès de ses clients qui ont plébiscité cette idée, a-t-elle indiqué sur son site internet.

Sur quelque 100.000 votants, plus de 40% s'était prononcé vendredi pour l'introduction d'une taxe basée sur l'indice de masse corporelle des clients, dans un sondage en ligne proposé par la compagnie à bas prix pour trouver de nouvelles sources de profit.

Selon le quotidien irlandais The Independant, la compagnie pourrait demander aux passagers en surpoids de payer pour un deuxième siège afin de bénéficier de plus de confort.

Certaines compagnies aériennes américaines ont déjà adopté cette politique, ou contraignent les passagers en surpoids à acheter un billet en classe affaire, où les sièges sont plus larges telle que United Airlines...

Les participants au sondage de Ryanair étaient également 20% à réclamer que les passagers aient pour 3 euros la possibilité de griller une cigarette dans des toilettes transformées en fumoir.

18% proposaient de facturer un euro aux passagers pour l'usage du papier toilette, 14% un accès payant au site internet de Ryanair et 8% une surtaxe de deux euros pour les passagers qui apportent leur propre nourriture à bord.

Ryanair, qui cherche à réduire ses coûts au maximum en supprimant d'ici à la fin de l'année les comptoirs d'enregistrement, n'a pas encore publié les résultats définitifs du sondage.

Source: AFP
Lundi 20 Avril 2009

14:16 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

17/04/2009

Ryanair envoie devant les tribunaux certaines agences

media_xl_878281[1].jpg
Mickael O'Leary (PDG) s'arme des tribunaux pour contrer les agences qui vendent des billets de la compagnie low-cost irlandaise sans son autorisation. La compagnie estime que près de un millier de billets sont vendus quotidiennement par des tiers qui utilisent des moteurs de recherche pour récupérer l'inventaire des vols RYANAIR sans son accord.

En Espagne, la compagnie a perdu en trainant le site espagnol "Atrapato". Même jugement en Allemange (Francfort) avec le site "Cheapstickets", et le site "Vtours" qui avait été comdamné.

En Angleterre, Ryanair a envoyé en devant les tribunaus le groupe "TUI" l'été dernier (août), cependant un accord a été trouvé entre les deux parties par lequel TUI s'engage à ne plus vendre l'offre Ryanair sans son autorisation.

Aujourd'hui, la low-cost irlandaise s'attaque à "Tomas Cook" pour la même raison. En effet Tomas Cook a vendu des billets Ryanair avec une surcharge de 40 livres sterling sur le prix de vente. Ceci peut en effet engendre une dégradation de l'image de la compagnie qui a pour devise de proposer toujours moins chèr!!

Vendredi 16 Avril 2009

15:44 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2009

Ryanair pense détenir une économie de 500 millions €

large_558801[1].jpg
Ryanair pense pouvoir économiser près de 500 millions d'euros sur son exercice 2009-2010 en raison de la baisse des cours du pétrole, a déclaré mercredi le directeur général adjoint Michael Cowley.
Une grande partie de ces économies seront réinvesties dans la promotion de tarifs avantageux

Cowley a également indiqué que les négociations sur l'achat d'appareils à Boeing ou Airbus se poursuivaient mais qu'elles n'avaient, pour l'instant, débouché sur rien de concret.

Les commandes actuelles permettent de tenir trois ou quatre ans. La croissance du nombre de passager indique que Ryanair aura besoin de 100 à 300 appareils à l'avenir.

Cowley a également redit que Ryanair anticipait une croissance sensible de ses bénéfices lors de l'exercice 2009-2010, qui a débuté en avril, sans donner de chiffre.

Source: REUTERS
Jeudi 16 Avril 2009
(Stephen Jewkes, version française Nicolas Delame)

14:54 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2009

RYANAIR : un attérrissage sur un taxiway!!

ryanair2[1].jpg
Un appareil de Ryanair a atterri sur un taxiway plutôt que sur la piste parallèle à l’aéroport de Cagliari (Italie) le 12 avril.

Le Boeing 737-800 réalisait le vol FR 9265 entre Girone et l’aéroport de Sardaigne, devenu une nouvelle base de la low-cost irlandaise le 30 mars.

La direction de l’aviation civile italienne (ENAC) a demandé une enquête sur l’incident et particulièrement sur le niveau de préparation au vol de l’équipage de Ryanair, et poser la question à la tour de contrôle de savoir pourquoi elle l'a autorisé à attérrir.

A savoir que depuis plus d'un an le taxiway était utilisé comme zone de décollage et d'attérrissage car la piste principale était en travaux. Mais depuis le 9 Avril elle a réouvert hors cet incident c'est produit le 12 Avril...

Source : aérocontact
Mardi 14 Avril 2009

18:17 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2009

Concurrence renforcée sur le modèle low-cost

billet-avion[1].jpg
Huit compagnies low cost opèrent des vols dans le sillage d’easyJet à l’EuroAirport où elles assurent désormais plus de la moitié du trafic.
Après avoir enregistré une forte chute du trafic en janvier (-12 %) et février (-17 %), l’EuroAirport s’attend à un retour à une « activité normale » avec l’entrée en vigueur, le 29 mars du programme été 2009. Un programme « resserré » avec 500 vols par semaine et quelques nouvelles destinations (voir infographie) « Ce n’est pas la crise, les grandes compagnies et les tours opérateurs ont reconduit dans l’ensemble le programme de l’année dernière mais en démarrant quatre semaines plus tard », explique Mario Eland. La direction de l’EuroAirport n’a pas revu à la baisse son budget basé sur un trafic de 4,2 millions de passagers, en léger recul (-3,3 %) par rapport à 2008.

L’effet low cost

Le low cost demeure plus que jamais le principal moteur. À commencer par easyJet. Avec un taux de remplissage de plus de 80 %, la compagnie britannique à bas prix assure à elle seule 40 % du trafic et propose une 19e destination (Bordeaux). Tuifly s’affirme comme la 2e low cost (6 % du trafic) devant Air Berlin, Ryanair et Sun Express. Avec l’arrivée de nouveaux opérateurs comme Danube Wings (Brastislava), Germania (Bari), et Pegasus (Izmir) on compte désormais huit low cost. D’autres pourraient suivre.
« À quel jeu joue l’EuroAirport ? » s’interroge Thomas Meister, porte-parole d’easyJet qui estime qu’on ne ménage pas sa compagnie, pourtant le premier client de l’aéroport. « Toutes les compagnies bénéficient du même système d’abattement de la redevance passager en fonction du volume de passagers », rappelle Mario Eland.
Ryanair défie la compagnie orange sur la ligne de Cagliari et Alicante. Air France revient en force pour alimenter son hub secondaire d’Amsterdam, déjà desservi par easyJet et Swiss, et occuper le marché corse. La concurrence est forte sur Barcelone, Bari, Palma et surtout Londres. Quatre compagnies (British Airways, easyJet, Swiss et Ryanair) desservent les quatre aéroports londoniens (Heathrow, Gatwick, Stansted, City) au départ de l’EuroAirport. La concurrence profite aux consommateurs qui se retrouvent avec un plus grand choix pour leur besoin d’évasion de la crise, l’espace d’un congé d’été au soleil pas trop cher.

Source: lalsace.fr
Mardi 24 Mars 2009

10/03/2009

RYANAIR: plus le choix que d'enregistrer en ligne (dès Octobre)

dyn004_original_596_391_jpeg_2567601_a1bcf46e9f520f2e9bc958ae138a97c8[1].jpg
A partir du 1er Octobre 2009, les passagers RYANAIR ne pourront plus s'enregistrer aux comptoirs à l'aéroport.
L'aéroport mettra en place l'enregistrement 100% en ligne.

Dès le 1er Mai 2009, toutes nouvelles réservations seront soumises à l'enregistrement en ligne et l'utilisation des comptoirs s'estomperont petit à petit durant l'été. De plus pour dissuader les passagers à s'enregistrer aux comptoirs aéroportuaires, RYANAIR va doubler ses charges d'enregistrement bagages et atteindront 20€ /personne et par vol au moment de la réservation sur le site.

Et enfin à partir du 1er Octobre 2009, tous les comptoirs dans les aéroports RYANAIR disparaîtront et tout sera effectuer en ligne. De plus à partir d'Octobre les enfants de moins de 16ans ne pourront plus voyager sans accompagnateurs. Et pour finir les seules preuves d'identités officielles acceptés pour les vols RYANAIR seront les passeports ou la carte d'identité nationale.

Mardi 10 Mars 2009

18:42 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

23/02/2009

Ryanair plus de comptoir tout en ligne

ryan-air-counter[1].jpg
La compagnie aérienne irlandaise Ryanair souhaite supprimer ses comptoirs d'enregistrement dans les aéroports d'ici à la fin de l'année pour réduire ses coûts, a indiqué Michael O'Leary, le patron de la compagnie. "Tout ce que nous aurons, c'est un comptoir pour que les passagers déposent leurs bagages, autrement tout sera fait en ligne", a expliqué M. O'Leary au quotidien britannique Daily Telegraph.

"A terme, nous voulons qu'une personne sur cinq seulement enregistre ses bagages au comptoir", a-t-il relevé. Environ 97% des passagers de la compagnie à bas coûts réservent déjà leurs vols en ligne et 75% s'enregistrent aussi sur internet, a précisé un porte-parole de Ryanair cité par le journal, soulignant que cette annonce de M. O'Leary apparaissait comme "l'étape suivante logique". Ryanair a annoncé au début du mois qu'elle allait supprimer 200 emplois à Dublin, dont des postes de pilotes, à la suite d'une forte chute du trafic aérien prévu à partir et à destination de la capitale irlandaise cette année.

Source: AFP
Lundi 23 Février 2009

15:01 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

19/02/2009

RYANAIR: service téléphonie mobile à bord

RyanAir[1].jpg

DUBLIN (Reuters) - Ryanair, la principale compagnie européenne à bas coûts, devait lancer ce jeudi un service permettant à ses passagers d'utiliser leur téléphone mobile en vol.

Ce service, d'abord proposé sur 20 appareils basés à Dublin, sera ensuite progressivement étendu à l'ensemble de la flotte de la compagnie irlandaise.

Cette initiative de Ryanair et de la société spécialisée OnAir constitue la première étape d'une offre de services de téléphonie mobile qui seront disponibles sur la totalité de la flotte, soit plus de 170 avions, au cours des 18 prochains mois, a indiqué le directeur général de la compagnie, Michael O'Leary, dans un communiqué.

Air France-KLM a déjà testé l'utilisation des téléphones portables en vol et la compagnie norvégienne à bas coûts Norwegian Air Shuttle ASA a annoncé l'an dernier qu'elle avait l'intention de proposer des services de téléphonie et d'internet mobiles sur ses vols.

Airbus, filiale d'EADS est un actionnaire minoritaire de d'OnAir, partenaire de Ryanair pour ce projet.

Source: Obsnouvel.com
Jeudi 19 février 2009
Andras Gergely, version française Myriam Rivet

13:54 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

12/02/2009

Ryanair: 200 emplois supprimés à Dublin

342304625[1].jpg
DUBLIN (AFP) — La compagnie aérienne à bas coûts irlandaise Ryanair a annoncé jeudi dans un communiqué qu'elle allait supprimer 200 emplois (pilotes, personnel de bord et ingénieurs) à l'aéroport de Dublin, imputant la situation aux taxes en vigueur à Dublin et à l'introduction d'une taxe aérienne.

Ryanair avait fait exactement la même chose la semaine dernière à Shannon, un autre aéroport irlandais, où le nombre d'emplois passera de 300 à "moins de 200".

Le directeur général Michael O'Leary a cependant assuré jeudi que ces décisions pourraient être annulées si le gouvernement change d'avis sur sa taxe aérienne.

Dans son communiqué de jeudi, la compagnie indique "que l'alliance de tarifs élevés et en hausse à l'aéroport de Dublin, et de la décision ridicule du gouvernement d'imposer une taxe de 10 euros par vol à partir du 30 mars va décimer le trafic et le tourisme dans cet aéroport".

La compagnie assure que déjà, "les coûts élevés et les installations de troisième classe de l'aéroport ont fait s'effondrer le trafic à Dublin de 9% en décembre par rapport à décembre dernier", soit 150.000 passagers par mois ou deux millions par an.

Ryanair va faire passer de 22 à 18 le nombre de ses avions à Dublin, de 700 à moins de 600 le nombre de rotations hebdomadaires, de 10,8 millions à 8,7 millions le nombre de passagers en 2009/10, ce qui aboutira à la perte des 200 emplois.

"De nouvelles coupes dans le plan d'activité hivernal de Dublin seront annoncées ultérieurement", a-t-elle d'ores et déjà prévenu.

Source: AFP
Jeudi 11 février 2009

21:04 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

10/02/2009

Ryanair defie SAS au Danemark

dyn005_original_596_242_jpeg_2567601_18a3210df0b9b6545c346669d3d9c491[1].jpg
La compagnie irlandaise à bas coûts ambitionne de transporter plus de passagers que la compagnie scandinave depuis l'aéroport de Copenhague d'ici deux à trois ans, si ce dernier accepte la proposition de Ryanair qui exige notamment la garantie d'une rotation très rapide.

Malgré , Ryanair ne manque toujours pas d'ambition. La compagnie à bas coûts irlandaise entend transporter plus de passagers que sa concurrente scandinave SAS "d'ici deux à trois ans" depuis l'aéroport de Copenhague, si ce dernier accepte sa proposition, a annoncé son PDG, Michael O'Leary. "Nous discutons avec Copenhague de la possibilité de commencer avec dix avions. Nous pourrions facilement grimper à 10 millions de passagers d'ici deux à trois ans, parce que nous sommes la seule compagnie aérienne qui va recevoir 50 nouveaux avions lors des quatre prochaines années", a-t-il ajouté.

Ryanair, qui deviendrait ainsi la première compagnie aérienne sur le "hub" (plate-forme de correspondances) de Copenhague, exige de l'aéroport la garantie d'une rotation très rapide : la possibilité d'atterrir, de vider l'avion, le remplir de nouveau et redécoller en 25 minutes maximum. "Si nous obtenions cela, nous pourrions ouvrir cet été. Mais la décision revient à l'aéroport de Copenhague", a estimé Michael O'Leary.

Un porte-parole de l'aéroport de Copenhague a indiqué à l'AFP qu'il n'y avait pas eu de demande formelle de Ryanair et que l'aéroport était simplement "en dialogue" avec la compagnie irlandaise, "comme avec d'autres compagnies". La compagnie irlandaise n'est pas présente au départ de Copenhague, mais dessert Billund dans l'ouest du Danemark, et des aéroports dans la lointaine périphérie d'Oslo et Stockholm.

"Je crois fermement que c'est possible pour Ryanair d'atteindre 10 millions de passagers en quelques années", a déclaré le directeur de l'aéroport, Brian Petersen. "Nous ferons tout ce qui n'est pas illégal ou qui ne nuise pas à l'aéroport pour être attractifs tant pour Ryanair que pour d'autres compagnies", a-t-il ajouté.

Le groupe aérien SAS, qui traverse d'importantes difficultés, occupe la place de numéro un, avec 9,4 millions de passagers transportés depuis l'aéroport de Copenhague l'an passé. Après de très mauvais résultats, la compagnie scandinave a annoncé la suppression de destinations et pris la décision de se recentrer sur la clientèle d'affaires.

Le marché aérien danois a également perdu un de ses acteurs avec la faillite fin octobre de la low-cost Sterling. SAS et Norwegian s'étaient attaqués aux créneaux laissés libres par Sterling, créneaux qui ont été pourvus depuis, selon l'aéroport de Copenhague.

Source: LesEchos.fr
Lundi 9 février 2009

11:22 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

05/02/2009

Ryanair: pas de période de solde chez Airbus!!!

200710boeing-ryanair-150th-delivery[1].jpg
Rappel: Mickael O'Leary c'était tourné la semaine dernière vers les deux gros constructeurs Airbus et Boeing pour un achat possible d'appareils (300 à 400 avions), il attend de savoir qu'elle offre est la plus avantageuse. Airbus a commencé à s'exprimer à ce sujet.

Michael O'Leary, le patron de Ryanair, est aussi intraitable avec ses fournisseurs constructeurs d'avions qu'avec ses clients. Mais ici il ne s'agit pas de gratter quelques euros sur un billet mais des millions d'euros sur un seul contrat. L'enjeu, une commande de quatre cents avions moyens courriers livrables à partir de 2013, se chiffre à plus de deux milliards d'euros, si on se base sur le tarif catalogue d'Airbus et de Boeing pour un A 320 ou un B 737 coûtant environ 60 millions d'euros pièce.

C'est justement là que se situe la différence d'appréciation entre constructeurs et compagnie aérienne. Ryanair souhaite un rabais maximum qui semble sortir des pratiques commerciales de l'aéronautique. John Leahy, directeur commercial d'Airbus, vient d'affirmer au Financial Times qu' «il n'y avait pas de négociation avec Ryanair», ajoutant même pour prévenir toute ambigüité qu' «une telle campagne de vente serait trop longue et trop coûteuse».


Source: LeFigaro.fr
Jeudi 5 février 2009

17:39 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2009

Ryanair pourrait s'agrandir en passant une grosse commande

P9254063[1].JPG
Ryanair prêt à racheter de nouveaux avions
Ses concurrents ont tendance à réduire leur flotte, mais Ryanair croit en son potentiel de compagnie aérienne à bas coût. Michel Cawley, directeur général adjoint de Ryanair et directeur des opérations, a assuré lundi que la compagnie commençait des négociations avec Boeing et Airbus pour une éventuelle commande de 300 à 400 appareils pour les 18-24 prochains mois.

Source: Obs nouvel.com
Mardi 3 février 2009

18:47 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

02/02/2009

Ryanair relève sa prévision de résultat annuel

ryanair_682_401146a[1].jpg
La compagnie irlandaise à bas coûts a enregistré une perte nette ajustée de 101,5 millions d'euros au troisième trimestre. Mais la perte du quatrième trimestre sera réduite en raison de la chute des prix du carburant. Elle table désormais sur un bénéfice net annuel compris entre 50 et 80 millions d'euros.

DUBLIN (Reuters) - Ryanair fait état d'une perte nette, un peu moins marquée que prévu, au cours du troisième trimestre 2008-2009, tout en assurant que les comptes seront bénéficiaires sur l'ensemble de cet exercice ainsi que sur le suivant.

La compagnie irlandaise à bas coûts, qui vient de renoncer à lancer une offre sur Aer Lingus, a accusé une perte nette ajustée de 101,5 millions d'euros sur les trois mois à fin décembre, un chiffre à comparer au bénéfice de 35 millions d'euros réalisé au troisième 2007-2008.
Les analystes financiers attendaient en moyenne une perte de 106,8 millions, selon Reuters Estimates.

Le groupe anticipe désormais une perte moins importante que prévu au quatrième trimestre en raison de la baisse du prix du carburant, ce qui lui a permis de relever sa prévision pour l'exercice à un bénéfice net compris dans une fourchette de 50 à 80 millions d'euros.
"La baisse de 38% des cours du pétrole, que notre politique de couverture a garanti, nous permettra de renouer avec des bénéfices conséquents l'année prochaine, là où bon nombre de nos concurrents afficheront des pertes", déclare Ryanair dans un communiqué.
Ryanair s'attend à ce que le prix des billets baisse de plus de 10% l'an prochain, voire plus si la récession venait à s'aggraver. Le groupe ne pense pas donner de prévision précise pour l'exercice 2009-2010 tant que les perspectives en la matière ne se seront pas éclaircies.
"Plus longue et plus forte sera cette récession, le mieux ce sera pour les producteurs à bas coûts dans tous les secteurs", a déclaré le directeur général de Ryanair Michael O'Leary.

Ryanair est le producteur à plus bas coûts, et de loin, dans le secteur aérien européen. Nous sommes partis pour une forte croissance du trafic et des profits pour l'année qui vient parce que la récession contraint des millions de passagers à se centrer sur les prix", a-t-il ajouté.
Le directeur financier du groupe a toutefois précisé que le bénéfice 2009-2010 serait plus élevé que celui de 2008-2009.
Ryanair ne devrait pas en principe faire de nouvelle offre sur Aer Lingus.

Andreas Gergely, version française Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié

Source: Les Echos.fr
Lundi 2 février 2009

13:10 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

28/01/2009

RYANAIR a confirmé son abandon de son OPA

290858535_bc27c01a0b[1].jpg
LONDRES (AFP) — La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a confirmé mercredi dans un communiqué l'abandon de son offre d'acquisition hostile sur sa compatriote et rivale Aer Lingus, qui a été rejetée par le gouvernement irlandais, propriétaire du quart du capital de cette dernière.

Ryanair a précisé qu'il retirait formellement son OPA, lancée fin 2008 et qui expirait le 13 février.

Ryanair avait admis jeudi dernier que son offre, fixée à 1,40 euro par action Aer Lingus, soit 748 millions d'euros au total, n'avait plus aucune chance de réussir, l'Etat irlandais venant d'annoncer qu'il ne lui confierait pas ses titres.

Or, Ryanair s'était fixé comme condition de réussite l'obtention d'au moins 90% du capital d'Aer Lingus.

Source: AFP
Mercredi 28 janvier 2009

18:36 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

27/01/2009

les low-cost booste le trafic passagers

478728-586066[1].jpg
Avec 6,965 millions de passagers en 2008 —dont 48% sur le national et 52% sur l’international —, l’aéroport Marseille Provence a réalisé un trafic passagers record, en très légère hausse (+ 0,1%) par rapport à 2007.

Les résultats sont toutefois contrastés : sur le terminal classique (MP1), le trafic a chuté de 1,8% avec 5,737 millions de passagers. MP2, le terminal low cost a en revanche progressé de 13,4% à 1,059 million de passagers l’année dernière.

La direction de l’aéroport explique la chute de trafic passagers sur MP1 par le retrait progressif d’Alitalia sur l’axe Marseille-Milan (- 67 000 passagers), la réduction des fréquences Air France vers Paris-Orly et la suppression d’une fréquence quotidienne de British Airways.

Davantage de destinations

Avec 1 059 663 de passagers en 2008, soit une progression de +13,4% par rapport à 2007, le terminal low-cost MP2 représente désormais 15,2% du trafic total. La hausse du trafic de ce terminal ouvert en septembre 2006 s’explique, selon la direction de l’aéroport, par le lancement par Germanwings de la ligne Marseille-Cologne en mai et l’arrivée le même mois d’un troisième avion de Ryanair.

Le nombre de destinations a également progressé, passant de dix-huit destinations desservies au cours de l’été 2007 à vingt-quatre destinations un an plus tard.

Source: Métro.fr
Lundi 26 janvier 2009

Ryanair a retiré sa notification de rachat

888165-1093663[1].jpg
BRUXELLES, 27 janvier (Reuters) - Rynair (RYA.I: Cotation) a retiré la notification de son projet de rachat d'Aer Lingus (AERL.I: Cotation) auprès de la Commission européenne, selon des documents relatifs aux dossiers de fusion & acquisition en cours publiés par l'exécutif européen.

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts a renoncé jeudi dernier à son OPA sur sa rivale Aer Lingus (AERL.I: Cotation) à la suite du rejet de cette offre par l'Etat irlandais, qui détient 25% d'Aer Lingus.

Source: REUTERS France
Mardi 27 janvier 2009

20:38 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

21/01/2009

Ryanair ouvre des nouvelles lignes au départ de Charleroi

EI-CSH%20-%20B737-800%20Ryanair%20-%20Charleroi%20-%2001-08-2006[1].jpg
La compagnie low-cost irlandaise Ryanair va lancer 7 nouvelles destinations dès le mois d'octobre, au départ de l'aéroport de Charleroi et à destination de Gdansk et Wroclaw (Pologne), Riga, Tanger et Marrakech (Maroc) et Manchester, a annoncé jeudi la compagnie dans un communiqué.

Ryanair prévoit de transporter 300.000 passagers sur ces vols, ce qui fera un total de 2,7 millions de passagers transportés par an à Charleroi.

"Les bas tarifs de Ryanair ont remporté un vif succès en Belgique car les passagers belges ne sont pas prêts à accepter les taxes carburant des compagnies à tarifs élevés et le mauvais service client. Avec ces nouvelles routes, Ryanair transportera annuellement 2,7 millions de passagers de et vers Bruxelles Sud Charleroi pour une petite partie des tarifs élevés de la concurrence. Nous estimons que les passagers visitant la région vont générer des revenus d'environ 500 millions d'euros", a déclaré Wilheim Hamilton, directeur de Ryanair pour l'Europe du nord.

L'offre de vols vers l'Europe de l'est s'accroît à Charleroi avec l'ouverture de deux nouvelles lignes de Ryanair vers la Pologne (Gdansk et Wroclaw). La compagnie low-cost Wizzair, elle aussi présente à Charleroi, propose des vols vers Bucarest, Budapest, Katowice, Varsovie et Sofia prochainement. Concernant l'Afrique du nord, Jet4You relie déjà Charleroi à Casablanca.

Par ailleurs, l'aéroport de Charleroi annoncera vendredi l'arrivée d'une nouvelle compagnie. L'aéroport de Charleroi, second du pays, poursuit sa croissance et a battu un record mensuel de fréquentation, mercredi, avec 266.395 passagers.

Source: RTL.fr
Mercredi 21 janvier 2009

16:10 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)