Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/01/2009

Air france KLM subit les difficultés économiques

Air_France_F100[1].jpg
Le résultat d'exploitation d'Air France-KLM au troisième trimestre devrait être négatif du fait de l'aggravation de la situation économique mondiale. Au début du mois, le groupe avait, en effet, annoncé une forte chute de son trafic cargo de l'ordre de 20,4%. Le trafic passager a, quant à lui, enregistré un affaiblissement des recettes unitaires puisque les coûts unitaires n'ont pas bénéficié de la baisse du prix du baril «du fait de l'impact négatif des couvertures pétrolières».

Néanmoins, le résultat d'exploitation sur l'exercice 2008-2009, qui finit fin mars, devrait rester positif mais son niveau sera déterminé par l'évolution du contexte économique durant les prochaines semaines.

D'autres part, Air France a annoncé la mise en place d'»une organisation simplifiée» et d'»une équipe resserrée» afin de «traverser au mieux la crise qui se caractérise par une contraction de la demande et un tassement de l'activité». La simplification de l'organisation permettra alors de mieux maitriser les coûts pour préserver l'équilibre économique de l'entreprise. Le gros du projet consiste «à répartir entre les directions existantes les activités du secrétariat général». Il sera soumis aux organisations représentatives du personnel.

Source: Le Figaro.fr
Mardi 20 janvier 2009

18/01/2009

RAM créee sa compagnie interne

020402g[1].jpg




















En juin prochain, le groupe Royal Air Maroc comptera une nouvelle compagnie aérienne dans son giron. Atlas Inter ou RAM Express - son nom n'est pas encore défini - va naître des cendres de Régionale Airlines, la première compagnie privée du Royaume et sera exclusivement consacrée au marché intérieur.


"Nous allons reprendre le réseau intérieur de la RAM récemment abandonné par Régional Airlines" confirme Driss Benhima, PDG du groupe qui jugeait impensable de laisser vide le ciel marocain. Régionale Airlines, qui vient de passer sous le contrôle d'Air Arabia, une compagnie low-cost des Emirats Arabes Unis, devrait disparaître au profit d'une nouvelle entité qui, à partir du hub de Rabat à l'intention de pénétrer les marchés d'Afrique du nord et d'Europe du sud. Pur produit maison, la nouvelle compagnie RAM disposera quant à elle de 8 appareils de 70 sièges et sera "aux couleurs de la RAM, avec des hôtesses de la RAM", comme aime à le souligner son PDG. Cette substitution sur le marché domestique devrait s'opérer en deux phases. Tout d'abord, une phase de remplacement avec multiplication des fréquences vers des villes à fort potentiel telles: Oujda, Tanger, Fès et bien sûr Agadir. Ensuite, une phase de croissance avec augmentation des fréquences de vols, mise en place d'horaires plus conviviaux et d'un service de qualité. "C'est la marque Royal Air Maroc que nous engageons ici. Nous devons donc offrir un produit de qualité à nos concitoyens" insiste Driss Benhima. Outre un accroissement des connexions qui rendra moins longs le temps de transit à Casablanca pour les vols internationaux (accès sur GDS code AT), ce plan de diversification sur le réseau intérieur aura surtout l'avantage de permettre aux Marocains de voyager plus aisément à l'intérieur du royaume à des prix raisonnables. Hasard du calendrier ou concertation, cette nouvelle compagnie s'inscrit parfaitement dans le plan de développement d'un tourisme intérieur voulu, présenté et baptisé "Biladi" (mon pays) par le ministère du tourisme.

Source: Le quotidien du tourisme
Dimanche 18 janvier 2009

17/01/2009

La SAS serait une cible...

oy-khr[1].jpg
Après Iberia (en négociation avancée avec British Airways), Austrian Airlines (bientôt repris par Lufthansa) et maintenant Alitalia (sous le giron d'Air France-KLM), le dernier grand dossier de consolidation en Europe concerne la privatisation de la compagnie SAS (Scandinavian Airlines System).
Chez Air France-KLM, on ne cache pas son intérêt pour cette compagnie nordique détenue par les Etats danois (14,3 % du capital), norvégien (14,3 %) et suédois (21,4 %).
Cependant, si Air France-KLM faisait figure de candidat idéal pour la reprise d'Alitalia, l'allemand Lufthansa part largement favori sur le dossier SAS en raison de leur appartenance au réseau Star Alliance.
Quoi qu'il en soit, SAS est une belle fiancée. Avec 41 millions de passagers en 2008 et une flotte de 198 appareils, la compagnie scandinave est leader en Europe du Nord, et elle détient également 95 % du capital de l'espagnol Spanair. Toutefois, si SAS avait dégagé en 2007 un bénéfice net de 636 millions de couronnes suédoises (57 millions d'euros), elle pourrait être déficitaire en 2008 et cette année.
Reste qu'une prise de participation de 25 % dans SAS vaudrait, au bas mot, deux fois le ticket d'entrée dans Alitalia.

Source: le journal des finances
Vendredi 16 janvier 2009

16/01/2009

US Airways: les dangers des oiseaux, les compétences du Commandant

625277[1].jpg
Un Airbus A-320 avec 151 personnes à son bord s'est abîmé dans les eaux glacées de l'Hudson, au large de Manhattan, à New York (Reuters)

Sur les vingt dernières années, les collisions entre avions et oiseaux ont fait 219 victimes humaines dans le monde, selon l’organisme Bird Strike Committee USA. John Ostrom, président de ce comité piloté par des représentants de l’administration fédérale de l’aviation, du département de l’agriculture des Etats-Unis, du Département de la Défense, de l’industrie aéronautique et des aéroports, travaille à réduire la menace que posent oiseaux et autres animaux sauvages aux avions. Peu après l’atterrissage forcé jeudi dernier du vol 1549 d’US Airways dans les eaux glacées de l’Hudson, Ostrom, manager des opérations en vol à l’aéroport international de Minneapolis-Saint Paul s’est entretenu de ces dangers avec Newsweek. Voici des extraits de cet entretien :

NEWSWEEK : Les accidents avec les oiseaux représentent-ils un grand danger pour les avions commerciaux ?

- John Ostrom : Ils peuvent constituer un danger très important, selon le type d’oiseau en cause, et la phase de vol dans lequel on se trouve. Les collisions avec des oiseaux sont courantes — en fait, il en survient chaque jour, partout dans le monde. Pas au point de voir une pluie d’avions tombant du ciel, mais les collisions avec les oiseaux sont des incidents courants.

Qu’est-il arrivé au vol d’US Airways, selon vous ?

- Je ne voudrais pas spéculer sur les événements intervenus à [l’aéroport de] LaGuardia, il faut savoir que les oiseaux peuvent causer de nombreux problèmes à un avion : ingestion par les réacteurs, chocs sur les surfaces de contrôle, par exemple.

Pouvez-vous en dire plus ? Comment une collision avec un oiseau peut-elle entraîner une panne des moteurs ?

- Un réacteur est composé de plusieurs couches de lames qui aspirent l’air, le compriment, le réchauffent et l’envoient vers l’arrière. Les lames aspirent l’air à la façon d’un aspirateur géant. Lorsqu’un oiseau se retrouve dans ces lames, il peut les arracher, les briser, les déformer. Lorsque ces lames brisées circulent dans le réacteur, elles peuvent l’endommager plus gravement encore — allant jusqu’à paralyser son fonctionnement, ou amener le pilote à le couper. Si les morceaux restent dans le réacteur, il s’agit d’une panne moteur contenue. Si le choc est si violent que les morceaux sont expulsés par les côtés des moteurs, il s’agit d’une panne moteur non contenue.

Comment les compagnies aériennes font-elles pour protéger leurs avions des collisions avec les oiseaux ?

- Une fois que l’avion a quitté le sol, c’est plutôt difficile. On agit principalement au niveau de l’aéroport. Ceux-ci ont le devoir de fournir à leurs utilisateurs un environnement sécurisé. L’essentiel de la gestion de l’environnement animal est effectué au niveau de l’aéroport.

Quelles mesures prend-on en particulier ?

- Il s’agit d’une approche globale, consistant à intervenir sur l’habitat naturel des oiseaux — on modifie le milieu naturel de l’aéroport afin que les oiseaux n’y soient pas attirés. Et l’on utilise l’exclusion, qui consiste à empêcher aux animaux de toutes espèces l’accès ou l’utilisation de votre aéroport, que ce soit par des clôtures, ou des fils leur permettant de percher.

Certains aéroports sont ils plus dangereux que d’autres à cet égard ?

- Je ne pourrais le dire. Cela dépend des espèces d’oiseaux qui vivent dans la région. À chaque espèce correspond un danger différent, et cela dépend du programme de contrôle mis en place par l’aéroport.

Quel est l’oiseau le plus dangereux, ou le plus souvent impliqué ?

- Les grands oiseaux, ou les nuées d’oiseaux sont plus dangereux que les petits oiseaux qui volent seuls. Tout dépend, au niveau de chaque aéroport, des espèces d’oiseaux qui vivent dans le coin. En supposant que vous ayez affaire à des oies du Canada et à des corbeaux, à vous de décider lequel est le pire. Tous les oiseaux sont dangereux, chacun pose un risque différent.

Quel pourcentage de ces collisions mène à un accident fatal ?

- Depuis 1988, 219 personnes dans le monde sont mortes à la suite d’une collision avec un oiseau. Aux Etats-Unis, les dommages causés par les collisions avec oiseaux et autres animaux coûtent chaque année plus de 600 millions de dollars à l’aviation civile et militaire.

Les collisions avec les oiseaux sont-elles plus courantes dans l’aviation civile, ou l’aviation militaire ?

- Chacune est concernée au même titre par ce danger. Dès qu’on vole dans un environnement peuplé d’oiseaux, il y a un danger.

Mène-t-on des recherches en vue de réduire le nombre de collisions ?

- On mène beaucoup de recherches visant à évaluer divers outils qui permettraient de réduire les risques. En ce moment, on cherche beaucoup du côté des radars. La FAA (Federal Aviation Administration) finance une partie des recherches, mais le reste est financé par des fonds privés.

Source: nouvelObs.com
Vendredi 16 janvier 2009
par Chanan Tigay


14/01/2009

Concentration: Iberia rachette Vueling et Clickair

portada-09-01-09[1].jpg
ib-a.320-214[1].jpg
La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement CE sur les concentrations, le projet de rachat des deux compagnies aériennes espagnoles à bas prix, Vueling et Clickair, par la compagnie nationale espagnole Iberia, sous réserve du respect des engagements relatifs au maintien de la concurrence et au choix des voyageurs. L'autorisation de la Commission est subordonnée à la libération par les parties de créneaux dans l'aéroport de Barcelone et d'autres aéroports européens, de façon à répondre aux problèmes de concurrence susceptibles de se poser sur plusieurs liaisons en Espagne et sur d'autres liaisons européennes sur lesquelles la concentration envisagée aurait restreint la concurrence. Compte tenu de ces engagements, qui encouragent les entreprises concurrentes à entrer sur ces liaisons ou à y développer leurs activités, la Commission a conclu que l'opération envisagée n'entraverait pas de façon significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci. L'autorité espagnole de concurrence a demandé à être saisie de cette concentration mais a par la suite retiré cette demande.


Mme Neelie Kroes, commissaire chargée de la concurrence, a fait la déclaration suivante: «les engagements présentés par Iberia permettront à d'autres compagnies de faire leur entrée sur de nouvelles liaisons ou de développer leurs services en concurrence avec l'entreprise issue de la concentration. Ma priorité est de veiller à ce que le regroupement des compagnies aériennes ne se traduise pas par une hausse des prix ou une réduction des prestations de services, afin que les consommateurs puissent continuer de profiter des avantages offerts par la libéralisation des transports aériens dans l'Union européenne.»

Iberia Líneas Aéreas de España, S.A. est la compagnie aérienne nationale espagnole; elle est basée à l'aéroport de Madrid-Barajas. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court et long courriers) et dessert 108 destinations. En 2007, elle a transporté près de 26,8 millions de passagers. Elle offre également des services de transport de fret, d'entretien des aéronefs et de manutention.

Vueling Airlines, S.A. est une compagnie aérienne espagnole à bas prix, basée aux aéroports de Barcelona-El Prat et de Madrid-Barajas. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court courrier) dans la péninsule ibérique et à destination d'autres pays européens. Elle dessert 56 destinations et a transporté, en 2007, 6,2 millions de passagers.

Clickair S.A. est une compagnie aérienne espagnole à bas prix, basée à l'aéroport de Barcelona-El Prat. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court courrier) en Espagne et à destination d'autres pays européens. Avant l'opération envisagée, Iberia détenait une participation de 20 % dans Clickair mais ne contrôlait pas l'entreprise. Clickair dessert 49 destinations et a transporté, en 2007, 4,5 millions de passagers.

Dans le cadre de la concentration envisagée, qui doit se réaliser à l'issue de plusieurs opérations interdépendantes, Vueling et Clickair fusionneraient pour former la nouvelle entité «Nueva Vueling» dont Iberia acquerrait le contrôle.

Comme elle l'avait fait pour des cas antérieurs de concentration dans le secteur aérien, la Commission a analysé les effets de la concentration sur chacune des destinations desservies. Cet examen a montré que la concentration, telle qu'elle avait été notifiée au départ, aurait soulevé des doutes sérieux quant à sa compatibilité avec le marché unique car elle risquait de restreindre la concurrence, voire de déboucher sur la création d'un monopole sur 19 liaisons (voir tableau ci-joint) empruntées chaque année par près de cinq millions de passagers, à partir de l'Espagne vers d'autres pays européens (en particulier l'Italie, la France et la Grèce) ou à l'intérieur de la péninsule ibérique. La position solide dont aurait joui la nouvelle entité sur ces liaisons en termes de passagers transportés aurait été encore renforcée par la forte part cumulée des créneaux qu'elle aurait détenue dans les aéroports de Barcelona-El Prat et de Madrid Barajas.

Afin de dissiper ces doutes sérieux, les parties ont proposé de transférer sans frais des créneaux (à savoir les droits d'atterrissage ou de décollage sur un aéroport donné pour une plage de temps donnée), dans plusieurs aéroports, en particulier ceux de Barcelone et de Madrid, dans lesquels l'engorgement aux heures de pointe est le plus important. Ces créneaux concernent toutes les liaisons sur lesquelles des problèmes de concurrence ont été recensés et ce transfert permettrait donc aux nouveaux arrivants ou aux concurrents actuels d'exploiter plus de 150 vols aller-retour supplémentaires par semaine. Selon la Commission, il est probable que ces mesures correctives faciliteront grandement l'entrée des concurrents sur le marché, maintiendront la pression concurrentielle exercée sur la nouvelle entité, ce dont profiteront les passagers espagnols et les autres voyageurs européens empruntant les liaisons en cause.

Après avoir consulté les acteurs du marché sur ces mesures correctives, la Commission a conclu que les engagements présentés se traduiraient vraisemblablement par l'entrée d'un ou de plusieurs concurrents sur les liaisons sur lesquelles des problèmes de concurrence avaient été recensés et qu'une concurrence continuerait de s'exercer sur ces liaisons. Elle a donc estimé que les mesures correctives proposées dissiperaient les problèmes de concurrence.

Source: Infos-Industrielles.com
Mercredi 14 janvier 2009

13/01/2009

Décollage immédiat pour Air France-KLM et Alitalia

1211_air_france_alitalia[1].jpg















La compagnie franco-néerlandaise va débourser 323 millions d'euros pour acquérir 25% du capital de son homologue italienne.

Cette fois-ci, c'est officiel. Après des mois de rebondissements, Air France-KLM va entrer dans le capital de la compagnie Alitalia. Après le feu vert, vendredi, du conseil d'administration du groupe franco-néerlandais, celui d'Alitalia s'est à son tour prononcé hier en faveur du rapprochement des deux compagnies. Air France-KLM va dépenser 323 millions d'euros et devenir le premier actionnaire d'Alitalia, avec 25 % du capital ainsi que trois sièges à son conseil d'administration. À ses côtés, les principaux actionnaires sont des investisseurs mobilisés par Silvio Berlusconi. «Air France-KLM était le meilleur partenaire stratégique et qui a démontré une détermination et une volonté que les autres compagnies n'avaient pas », a indiqué hier Rocco Sabelli, l'administrateur délégué d'Alitalia.

C'est une belle victoire pour Air France-KLM et son président. «Face aux défis nombreux qui attendent notre secteur, la coopération entre compagnies aériennes est une nécessité encore plus forte, et nous venons de franchir une nouvelle étape, s'est félicité hier Jean-Cyril Spinetta. Ce partenariat renforcé avec Alitalia est une réelle opportunité de développement pour nos deux compagnies. »

Ce partenariat ne devrait, en revanche, pas changer grand-chose pour les passagers d'Air France-KLM et d'Alitalia. Les deux compagnies collaborent depuis plusieurs années dans le cadre de l'alliance SkyTeam ainsi que d'un joint-venture. De plus, la nouvelle Alitalia conservera ses deux marques, Alitalia et Air One. «Pour Air France-KLM, l'opération ne changera pas grand-chose, explique un analyste. C'est un rapprochement d'Alitalia avec Lufthansa qui aurait été très embêtant pour la compagnie française. Avec cette prise de participation, Air France-KLM verrouille la situation et se garde une option d'achat sur Alitalia si elle le souhaite dans quelques années . » Air France-KLM et Alitalia évoquent des synergies qui «monteront en puissance sur trois ans ». Elles devraient provenir de l'optimisation des réseaux et des économies réalisées grâce à la mise en place d'un management commun.


Meilleure santé:

D'autre part, les deux compagnies renforceront le joint-venture entre Air France et Alitalia et en créeront un entre KLM et Alitalia. «Les synergies revenant à Air France-KLM sont estimées, au niveau du résultat d'exploitation, à environ 90 millions d'euros dès la deuxième ou la troisième année. Les synergies pour Alitalia sont estimées à environ 280 millions d'euros », a indiqué Air France-KLM dans un communiqué.

Grâce à cette nouvelle prise de participation, Air France-KLM conforte sa position de leader du ciel en termes de trafic. La compagnie talonne Delta-Northwest et est au même niveau qu'American Airlines. Mais elle est en meilleure santé que les transporteurs américains. En Europe, Air France-KLM creuse aussi l'écart avec Lufthansa, qui faisait jeu égal avec elle depuis le rachat d'Austrian Airlines.

Son concurrent allemand pourrait toutefois répliquer en annonçant prochainement le rachat de la compagnie scandi­nave SAS. De son côté, British Airways discute avec Iberia et a évoqué un rapprochement avec l'australien Qantas, qui ne semble plus d'actualité. La compagnie britannique semble jusqu'à nouvel ordre sérieusement distancée.

Source: le Figaro.fr
Mardi 13 Janvier 2009

08/01/2009

AIR FRANCE-KLM : hausse du trafic passagers en décembre

23852a-air_france_rattrapee_par_le_tgv[1].jpg
(AOF) - Le trafic passagers du groupe Air France-KLM a progressé de 1,3% au cours du mois de décembre, soutenu, selon la compagnie, par le trafic loisirs. Les capacités étant en augmentation de 0,9%, le coefficient d'occupation a progressé de 0,3 point à 78,9%. Le trafic long-courrier continue à résister avec une hausse de 1,6%. Le groupe a transporté 5,8 millions de passagers (+0,2%). Concernant l'activité cargo, la baisse significative des capacités, -6,2%, n'a pas permis de compenser l'approfondissement de la crise dans de nombreux secteurs et pays qui conduit à une baisse de 20,4% du trafic cargo.
Le coefficient de remplissage est en retrait de 10,6 points à 59,6%.

Source: TF1.fr
Jeudi 8 Janvier 2009

07/01/2009

US Airways limite la casse

us-airways[1].jpg
US Airways abandonne 1% ce soir à 9$ environ sur le Nyse, soit une bonne résistance si l'on considère les annonces du jour. Le transporteur aérien américain a annoncé anticiper une perte pour l'exercice 2008, sur fond de prix volatils de carburants et de chute de la demande. Le Groupe de l'Arizona affichait 1,6 Md$ de cash au bilan à la fin du 3ème trimestre. US Air entend réduire encore sa capacité l'année prochaine. Six appareils Boeing 737-300 et quatre Airbus A320 seraient concernés par ces mesures d'austérité qui se traduiraient par une réduction de capacité de 4-6%.

Source: Bols@mania
Mercredi 7 Janvier 2009

30/12/2008

Air New Zealand teste un vol avec du biocarburant

airnewzealand[1].jpg
Air New Zealand doit effectuer demain à Aukland un vol test d'un Boeing 747 dont l'un des quatre moteurs Rolls-Royce sera alimenté par un biocarburant issu d'un mélange de kérosène et de jatropha, une plante non comestible.

Carbone : alliance entre Europcar et Easyjet

Le loueur de véhicules Europcar et la compagnie low-cost Easyjet ont lancé une initiative destinée à mieux informer la clientèle sur les avantages de la compensation des émissions de carbone. Aux termes du programme, ils s'engagent à compenser les émissions de CO2 de tous les clients, qui réserveront leur véhicule par le biais d'Easyjet.com entre le 19 décembre 2008 et le 8 janvier 2009.

Source: la Tribune.fr
Mardi 30 décembre 2008

26/12/2008

Etihad intéressée par une participation dans Air Berlin

060202d_lg[1].jpg
FRANCFORT, 19 décembre (Reuters) - La compagnie aérienne d'Abou Dhabi Etihad Airways envisage sérieusement de prendre une participation dans Air Berlin (AB1.DE: Cotation), rapporte le Süddeutsche Zeitung vendredi, citant des sources anonymes.

"La direction d'Etihad étudie ce projet activement depuis des semaines mais n'est pas encore parvenue à une décision, selon des source industrielles", écrit le quotidien, ajoutant que le conseil de surveillance d'Etihad n'a pas encore abordé la question.

L'action d'Air Berlin, deuxième compagnie aérienne allemande derrière Deutsche Lufthansa (LHAG.DE: Cotation), bondit de 11,4% à 4,78 euros dans les premiers échanges. /WYE

Source: Reuters France
Dimanche 22 décembre 2008

Le bénéfice d'Aeroflot chute

Aeroflot_A320-200_VP-BWH[1].jpg
Aeroflot a annoncé lundi 22 décembre un bénéfice net de 152 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l'exercice 2008, soit une baisse de 56,8% sur un an. La plus grande compagnie aérienne russe précise que ce résultat est la conséquence de la brusque augmentation des prix du kérosène durant cette période.

Le prix du pétrole avait frôlé le seuil de 150 dollars le baril cet été avant de s'effondrer après l'éclatement de la crise financière, atteignant un peu moins de 34 dollars vendredi à New York.

Aeroflot avait annoncé fin juin s'attendre à un recul de son bénéfice net en 2008 en raison des coûts liés à l'augmentation du prix du carburant.

Source: E24
Lundi 22 décembre 2008

23/12/2008

Embraer vend onze avions à British Airways pour 376 M$

20766392.2DSCN1581_2[1].jpg
British Airways passe commande de onze appareils (plus trois en option) auprès de l'avionneur brésilien Embraer, pour un prix catalogue de 376 millions de dollars. Les onze E-jets, six Embraer 170 et cinq Embraer 190SR (un peu plus gros), dont le premier sera livré en septembre 2009, seront affectés par la compagnie britannique à sa filiale de vols intérieurs et européens BA Cityflyer. Ils décolleront depuis l'aéroport de London City vers l'Ecosse, l'Irlande et l'Europe. Et remplaceront la flotte actuelle de dix Avro RJ100 et deux RJ85.

Selon British Airways, sa nouvelle flotte Embraer sera « plus écologique et plus efficace en carburant, avec des émissions de dioxyde de carbone significativement réduites : moins 56 % d'émissions de CO2 et de consommation de kérosène pour le modèle Embraer 170 par rapport aux Avro, moins 28 % pour le 190SR. Elle offre également davantage d'espace aux passagers. »

Source: Usine Nouvelle.com
Mardi 23 décembre 2008

Royal Air Maroc :La menace de Air Arabia

200805199610-1[1].jpg
L’arrivée de Air Arabia au Maroc n’est plus qu’une question de semaines. La compagnie devrait en effet lancer ses vols dès mars 2009. Pour les compagnies marocaines, Royal Air Maroc et Jet4You en l’occurrence, c’est loin d’être une mince affaire. Les deux se préparent d’ores et déjà à affronter une concurrence qui s’annonce des plus rudes

Mars 2009. C’est théoriquement la date à laquelle la filiale marocaine de Air Arabia, Air Arabia Maroc, devrait débuter ses activités. De source proche du dossier, on apprend que la nouvelle compagnie établira son hub à Casablanca et non Rabat comme il était initialement prévu. En clair, Air arabia desservira à partir de Casablanca, qui est par ailleurs le hub de Royal Air Maroc. La donnée est de taille. Air Arabia souhaite en effet développer son trafic avec l’Afrique à partir de Casablanca. Or, le trafic avec l’Afrique est un des créneaux les plus potentiels pour Royal Air Maroc. La progression du trafic de la compagnie marocaine sur l’Afrique a été de 50% au cours des derniers mois. Le segment est donc très porteur. C’est justement sur ce segment que compte aussi se positionner Air Arabia. La concurrence s’avère donc rude pour RAM. Mais pas uniquement. Jet4You affûterait également ses armes avant l’arrivée d’Air Arabia. Le lancement de la ligne Casablanca-Genève tout à fait récemment par Jet4You serait une des initiatives entrant dans le cadre de cette préparation à la nouvelle concurrence.
Air Arabia va par ailleurs prendre en charge la gestion de Régional Airlines avec laquelle la compagnie a passé un accord. La campagne de communication de Regional Airlines serait également destinée à préparer le marché à ces nouvelles donnes.
En tout état de cause, la guerre des cieux ne fait que commencer.
Air Arabia devrait commencer ses voles avec trois Airbus. Le personnel serait en totalité émiratie.

Source: Bled.ma
Jeudi 18 décembre 2008

22/12/2008

Aer Lingus rejette l'offre de Ryanair

EI-DEP%20-%20A320%20Aer%20Lingus%20-%20Zaventem%2018-06-06[1].jpg
Aer Lingus a publié sa défense contre l'OPA hostile de 525 millions d'euros de Ryanair, s'engageant à être profitable cette année et au-delà.

Aer Lingus, dont Ryanair détient déjà près de 30% du capital, rejette une offre qu'elle juge bien trop basse et affirme qu'elle peut réussir en tant que société indépendante.

"En dépit... de conditions extrêmement éprouvantes, nous pensons dégager un bénéfice sur l'ensemble de 2008", dit le président Colm Barrington dans une lettre ouverte aux actionnaires.

"Tout en préservant le chiffre d'affaires, ce qui est primordial, nous pensons que la baisse sensible des prix des carburants et plusieurs initiatives de réduction des coûts permettront à Aer Lingus de continuer à accroître sa profitabilité en 2009 et au-delà".

L'action Aer Lingus gagne 2,9% à la mi-journée, tandis que l'action Ryanair perd 3,2%.

Source: le Point.fr
Lundi 22 décembre 2008

21/12/2008

Corsairfly s'envole vers les Antilles au départ de Lyon

F-HSUN_DJM_230706[1].jpg
La compagnie du groupe TUI inaugure dimanche sa ligne Lyon / Pointe-À-Pitre / Fort de France.

A compter du 21 décembre, Corsairfly desservira la Martinique et la Guadeloupe à raison d’un vol hebdomadaire en Airbus A330 bi classe reconfiguré à 323 sièges. C’est avec prés de 300 passagers que l’appareil de Corsairfly doit quitter le tarmac de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry à 14h40 vers Pointe-à-Pitre puis Fort de France. Avec cette nouvelle liaison la compagnie renforce sa présence sur la région Rhône Alpes en complément de ses vols vers la Réunion et L’île Maurice. Lyon devient de fait le deuxième hub de Corsairfly en France hexagonale.

Source: Le Quotidien tu tourisme
Dimanche 21 décembre 2008

USA: Un Boeing quitte la piste et prend feu à Denver, pas de victimes

6952[1].jpg

LOS ANGELES, 21 déc 2008 (AFP) - Suite à les intempéries de neige dans une partie des Etats-Unis, un Boeing 737 de la compagnie américaine Continental Airlines a pris feu samedi après avoir quitté la piste alors qu’il décollait de Denver (Colorado, centre), mais les 112 personnes à bord ont pu quitter l’avion, selon un responsable de l’aéroport.

Une personne a été blessée au cours de l’évacuation, effectuée par les toboggans de secours, a précisé Jeff Green, porte-parole de l’aéroport, sans préciser la nature de ses blessures. Le vol Continental 1404, qui transportait 107 passagers et cinq membres d’équipage, décollait de Denver à destination de Houston (Texas, sud) quand il a "quitté la piste" pour des raisons inconnues, a déclaré M. Green. Les secours ont rapidement éteint l’incendie, a-t-il ajouté. Selon le journal Denver Post, au moins 36 personnes ont été conduites à l’hôpital mais aucune ne souffrait de blessure sérieuse.

Source: France Info.fr
Dimanche 21 décembre 2008

Thai Airways réduit sa taxe carburant de 40%

238966475_small[1].jpg














A partir du 19 décembre 2008, Thai Airways International Public Company Limited (THAI) réduit sa taxe carburant sur l’ensemble de son réseau domestique et international. Cette baisse s’applique à l’ensemble des billets émis ou réémis à partir de cette date, a t-on appris par un communiqué de presse diffusé par l’agence de relations publiques de la compagnie thaïlandaise.

Les nouveaux suppléments carburant sur la plupart des liaisons internationales seront en baisse de 40% en moyenne, alors que le nouveau supplément carburant sur les liaisons intérieures en Thaïlande sera 400 baht au lieu de l’actuel 700 baht par vol, à l’exclusion de Chiang Mai - Mae Hong Son qui est surchargé à 200 THB.

Les surcharges carburant sont calculées en dollars par les compagnies aériennes et sont donc à convertir en euros ou THB au moment de l’achat du billet.



Source: Thailande-fr.com
Samedi 20 Décembre 2008

20/12/2008

Aer Lingus s'établit à Gatwick pour contrer Ryanair

10937[1].jpg
Soucieux d'échapper à une offre hostile de Ryanair et de développer sa propre activité "low cost", Aer Lingus a ouvert une nouvelle base à l'aéroport londonien de Gatwick, sa première en dehors de l'Irlande.
Il assurera à partir de cette plate-forme des dessertes vers l'Irlande et d'autres destinations européennes, mobilisant dans un premier temps quatre Airbus A320 puis huit dans les 12 mois qui suivront.

Ryanair, première compagnie budget d'Europe, a prié Aer Lingus de préciser sa stratégie et ses perspectives, les jugeant pour l'heure "contradictoires".

Aer Lingus s'est refusé à tout commentaire sur la lettre que lui a adressée Ryanair à ce sujet. Ryanair a lancé lundi une offre hostile de 750 millions d'euros, soit 1,40 euro par action, sur Aer Lingus, dont il détient déjà 30% du capital à l'issue d'une précédente tentative d'OPA.

Source: LePoint.fr
Vendredi 19 décembre 2008

19/12/2008

Aigle Azur veut voler toujours plus loin...

Photo_avion_13[1].jpg
La compagnie française spécialisée dans le court courrier, principalement vers l'Afrique du Nord, tente de gérer la crise au mieux. Elle a entamé une réflexion sur l'expansion de son réseau.

Le fond de commerce d'Aigle Azur c'est l'axe franco-algérien ou elle est en compétition avec Air France-KLM et Air Algérie. L'axe est encore controlé par des accords bilatéraux et repose sur l'important trafic "ethniques" et complété par une trafic affaires qui tente de se développer.
La compagnie affiche de très bon résultats usr son fond de commerce. Cependant cet hiver pour contrer la crise la compagnie a décidé de compter un appareil en moins, et si la crise continue alors des contrats de leasing arrivant à échéance permettraient de retirer définitivement plusieurs appareils sur l'hiver 2010.

Sous la pression de la concurrance en Europe, Aigle Azur a préféré aller plus loin en se tournant vers le Mali ou la seule concurrence est la compagnie Nationale. Elle souhaite passer de deux à trois dessertes hebdomadaires.
La compagnie à pour projet de se munir d'un Airbus A-330 pour continuer à allé voir plus loin...toujours plus loin avec la proposition de vol Long-courrier.

D'autres projets sont en cours d'analyse dans cette partie du monde....

Source: Tourm@g.com
Jeudi 18 décembre 2008

16/12/2008

Tarom introduit le Boeing 737-800

dyn006_original_596_391_jpeg_2567601_5d936994f1f9a7250a4892222f06ed0e[1].jpg
Tarom Airlines a réinitialisé sa flotte. En effet la compagnie d'origine roumaine a reçu ses 2 premiers Boeing 737-800.

Il s'agit de plus des deux premiers monocouloirs de la compagnie équipés de Blended Winglets.

Les appareils ont été acquis pour remplacer les deux Airbus A310 de la compagnie.

Tarom exploite déjà quatre Boeing 737 NG, de la série 700.

Source: aérocontact
Mardi 16 décembre 2008