Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/08/2009

Double incident technique sur un avion UX...

Air.europa.b737-800.ec-hgo.arp[1].jpg

Madrid (Espagne) - un avion de la compagnie aérienne espagnole Air Europa a été victime d'un problème technique quelques instants après son décollage de l'aéroport international de Madrid (Espagne) alors qu'il remplaçait pour le vol un autre appareil, victime également d'un incident technique préalable.

L'avion, d'un modèle non indiqué, vol UX2004, qui devait effectuer la liaison entre l'aéroport international Barajas de Madrid et l'aéroport international El Prat de Barcelone (Espagne) avec plus de 100 passagers à bord, venait de décoller, vers 17h30, soit quatre heures après la panne d'un premier appareil, lorsque quelques minutes plus tard, les pilotes ont annoncé qu'ils effectuaient un demi-tour suite à des problèmes techniques dont la nature exacte n'a pas été communiquée.

L'avion s'est reposé sans autre incident et il n'y a pas eu de blessés. Les passagers ont été débarqués, passablement en colère et la Guardia Civile a même du être appelée afin de clamer les esprits. Une vingtaine de passagers ont choisi de ne pas faire le voyage alors que les autres ont été priés de patienter jusqu'à 20h00 où un appareil en provenance des Canaries et à destination de Barcelone, ferait escale à Madrid.

Source :Crash Aérien

Spanair va commander des Airbus pour remplacer les MacDonnell-Douglas...

yourfile[1].gif

Spanair a déclaré ce mercredi qu'elle envisage de changer 11 appareils type MD par des Airbus. La compagnie entend disposer d'une flotte entièrement du constructeur européen.

Rappel : Le 20 Aout dernier, un MD-82 de la Spanair c'est écrasé au décollage de l'aéroport de Madrid-Bajaras faisant 154 morts et 18 bléssés... la pire catastrophe aérienne en Espagne depuis 25 ans.

Source : Challenges

20 Aout 2009

17/08/2009

Que font les compagnies aériennes pour faire des économies?

avion1[1].jpg

Faire payer les repas ou les places près du hublot: les compagnies aériennes rivalisent d'astuces pour réaliser des économies ou s'assurer de nouvelles recettes en temps de crise, au risque de mécontenter leurs passagers.

British Airways a annoncé cette semaine envisager de rendre payants une partie des services actuellement gratuits, comme les repas offerts à bord de ses avions.

Confrontées à la chute du trafic aérien, de nombreuses compagnies ont déjà trouvé le moyen de réaliser des économies ou de faire payer des services à leurs passagers.

Air France, comme certaines de ses concurrentes, demande 50 euros aux passagers de classe économique pour réserver un siège aux issues de secours, là où il est possible d'allonger ses jambes. Il en coûte 15 dollars pour s'assurer une place près d'un hublot sur un vol international de Northwest Airlines.

Certaines contraignent les passagers à s'enregistrer eux-mêmes, économisant au passage sur des emplois de personnels au sol. Depuis fin juillet, les passagers de classe économique de Swiss ont pour seul interlocuteur des bornes d'enregistrement à l'aéroport de Zurich.

Les compagnies souffrent actuellement de la désaffection des classes affaires et de la chute du fret, qui assuraient autrefois la rentabilité de leurs vols long-courrier.

Du coup, elles adoptent "une stratégie copiée des low cost", qui consiste à faire payer divers services pour s'assurer de nouvelles recettes, explique Didier Bréchemier, consultant au cabinet Roland Berger.

Les compagnies à bas prix ont été pionnières dans l'art de faire payer des extras aux passagers. L'irlandaise Ryanair facture ainsi le paiement par carte de crédit, l'enregistrement des passagers et de chaque bagage... Il en coûte 20 euros de "frais relatifs aux nourrissons" pour transporter un bébé.

Habituée des coups d'éclats médiatiques, Ryanair dit envisager désormais de faire payer les toilettes ou de transporter ses passagers debout.

Mais les compagnies traditionnelles qui suivent cette voie doivent parfois faire machine arrière. US Airways, après avoir fait payer les boissons sans alcool, les a de nouveau rendues gratuites en mars.

"Avoir été la seule grande compagnie à facturer ses boissons nous a placés en situation défavorable", a reconnu son PDG, Doug Parker. Mais les oreillers et les couvertures restent payants...

Les transporteurs "y vont à tâtons", pour essayer de réduire leurs coûts sans trop mécontenter leurs passagers, note Bruno de la Rochebrochard, analyste chez Raymond James. Mais "ça m'étonnerait que le client accepte de payer le même prix à prestation inférieure", ajoute-t-il.

Les associations de consommateurs dénoncent quant à elles une situation où des dépenses supplémentaires s'ajoutent au prix du billet: "ça se retournera demain contre les professionnels, car le consommateur aime évoluer en confiance et aujourd'hui il a le sentiment de se faire avoir", prédit Thierry Saniez, délégué général de l'association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie).

D'autres économies sont cependant invisibles aux yeux du passager. Air France économise 36.000 tonnes de carburant par an après avoir allégé les équipements à bord de ses avions. Le gobelet en plastique de classe économique est désormais plus léger de 3 grammes, pour une économie de 65 tonnes de kérosène chaque année.

Les compagnies essaient aussi des modes de navigation plus économes. La scandinave SAS teste ainsi une nouvelle procédure d'approche assistée par satellite, qui doit permettre de réduire la consommation de carburant.

Source : AFP

17 Aout 2009

Quand Finnair va mal, Korean se porte mieux...

OH-LZE%20-%20A321%20Finnair%20-%20CDG%2017-09-06[1].jpg

La compagnie aérienne Finnair annonce le licenciement de 200 personnes d'ici le 1er octobre. La compagnie a dévoilé la semaine dernière une perte de 26 millions d'euros pour des revenus en reculs de 21% à 427 millions d'euros lors de son second trimestre 2009. De ce faite la firma a décidé de réduire ses couts opérationnels.

Cependant quand Finnair va mal, Korean Air Lines se porte mieux. En effet, elle vient d'annoncer d'avoir retrouvé le chemin de la bonne santé après si trimestres consécutifs dans le rouge. Malgrè des ventes en replis de 16%, la compagnie a enregistré un bénéfice net 78.5 millions de dollars de Wons lors de son trimestre clos fin Juin. De plus, Korean Air Lines a bénéficié de prix de carburant moins élevés.

Source : Bousier.com

17 Aout 2009

12/08/2009

Iberia : baisse du trafic passagers

iberia[1].jpg

La première compagnie aérienne espagnole Iberia a indiqué ce soir avoir enregistré en juillet une baisse de 3,7% sur un an de son trafic passagers par kilomètre transporté (PKT). Le trafic passagers a augmenté de 1,3% sur les vols intérieurs, mais a reculé de 3,6% sur les moyen-courriers et de 4,6% sur les long-courriers, selon un communiqué de la compagnie. En juin, le trafic passager avait reculé de 5,1% sur un an.

Source : Le Figaro

12 Août 2009

11/08/2009

Air France enregistre une baisse moins forte par rapport au trimestre précedent...

599334[1].jpg

Après un premier trimestre noir, il semble que la situation se stabilise pour la compagnie groupe franco-néerlandaise. Le trafic passagers affiche une baisse «limitée» à 3,3% en juillet, alors que le fret chutait de 17,2%. Cela reste en recul, mais c’est nettement mieux qu’au premier trimestre de l’exercice 2009/10 (avril à juin) ou la chute avait été de 5,8%. La baisse est inférieure à celle des capacités (-4,1%), permettant au coefficient d’occupation de gagner 0,7 point à 85,1%. L’Asie reste la région du globe la plus touchée par le recul du trafic passagers, avec une baisse de 5,5%, mais dans une moindre mesure que les capacités.

Le cargo, se remet progressivement de sa chute de 22,7% sur le premier trimestre. La baisse de 17,2% du trafic, reste importante, mais en ligne avec celle des capacités (-17%), ce qui permet de maintenir un coefficient de remplissage à 64%. «Ces chiffres confirment la tendance à la stabilisation de l’activité cargo et à un ajustement progressif de l’offre à la demande», a indiqué Air France-KLM.

Source : Le Figaro.fr

11 Août 2009

British Airways pourrait faire comme sa voisine Aer Lingus faire payer ses repas à bord...

"Nous étudions toutes les possibilités" pour réduire nos coûts, a indiqué ce porte-parole.

Cependant, la compagnie ne prendra que des mesures "raisonnables, et en s'appuyant sur les avis de ses clients", a-t-il assuré, afin de ne pas endommager sa réputation. Selon ce porte-parole, la compagnie se gardera, par exemple, de faire payer l'enregistrement en ligne à ses passagers, comme prévoit de le faire à la compagnie à bas coûts Ryanair.

BA, en proie à de lourdes pertes, et qui a vu son trafic chuter avec la récession, a déjà annoncé récemment la suppression des repas gratuits (hors petit-déjeuner) à bord de ses vols courts, une mesure qui devrait lui faire économiser 22 millions de livres par an, soit 26 millions d'euros.

Elle avait dit qu'elle envisageait également d'augmenter ses surcharges pour excédent de bagage, et les tarifs de transport des articles de sport.

Source : AFP

10 Juillet 2009

05/08/2009

Corsairfly : Sanctions donnés pour deux pilotes...

35442_corsairfly-une[1].jpg

La CFTC et le SNPL "appellent les pilotes de ligne de la compagnie Corsairfly à cesser le travail du 7 août à 00H01 au 8 août à 23H59", indique un communiqué commun. La direction de Corsairfly, filiale de Nouvelles Frontières, a affirmé que "tous les vols seraient assurés normalement" malgré l’appel à la grève. A la suite d’un "vol de convoyage" le 3 juillet, le commandant de bord a été rétrogradé officier pilote de ligne de manière définitive, et l’officier pilote de ligne qui l’assistait va devoir voler pendant six mois avec un instructeur avec une obligation de résultats maximums durant les contrôles. Selon Nicolas Dournier, délégué CFTC chez les personnels navigants techniques, les pilotes n’ont pas respecté les critères de stabilisation à une altitude donnée (1.000 pieds). "Ils sont descendus un peu en dessous de mille pieds", a-t-il ajouté. "Nous ne comprenons pas la gravité des sanctions par rapport à l’erreur commise, c’est démesuré", a-t-il expliqué. "C’est un non respect de procédure, et dans ce métier on n’a pas le droit à l’erreur", a déclaré une porte-parole de la compagnie. La CFTC et le SNPL s’indignent du fait que les données collectées automatiquement à bord par des sortes de "mouchards" (quick access recorder), différents des boîtes noires, et le rapport du commandant de bord ont été utilisés pour démontrer l’erreur des pilotes. "La réglementation spécifie que les enregistreurs et les rapports qui en émanent ne doivent en aucun cas servir à des sanctions disciplinaires", écrivent les deux syndicats en soulignant que leur but est un "retour d’expérience" à des fins d’amélioration de la sécurité. La direction précise que les pilotes n’avaient pas d’antécédents particuliers mais affirme que la décision a été prise sur l’ensemble du dossier de chaque pilote (comprenant notamment un rapport annuel d’inspection).

Source : France Info

5 Août 2009

Easyjet Espagne et Spanair en grève...

G-EZFA[1].jpg800px-Spanair_MD-82_EC-HJB_MUC[1].jpg

Les syndicats de deux compagnies aériennes opérant en Espagne, la britannique easyJet et l'espagnole Spanair, ont prévu de faire grève au mois d'août pour protester contre l'attitude des directions des deux entreprises.

Chez la compagnie à bas coûts easyJet, les syndicats CCOO et USO ont annoncé qu'ils allaient déposer "dans les prochains jours",  des appels à la grève pour les journées des 15, 22 et 29 août, pour les services de manutention à Malaga (sud), Palma de Majorque (archipel des Baléares), Alicante (est) et Tenerife (archipel des Canaries).

Les syndicats veulent obtenir "le premier accord collectif de l'entreprise", en négociation depuis un an et demi, a déclaré à l'AFP le secrétaire à l'organisation du secteur aérien de la fédération des services de CCOO, Enrique Martinez.

Par ailleurs, les syndicats CCOO et UGT des services généraux (admistration, commercial, organisation des vols) de Spanair basés à Palma de Majorque ont convoqué des grèves pour les lundis et vendredis du mois d'août, a déclaré à l'AFP un responsable de CCOO chez Spanair. Les grèves chez Spanair ne devraient pas affecter les vols.

Les syndicats protestent contre un projet de la direction de transférer environ 400 travailleurs de Palma de Majorque à Barcelone (nord-est), sans leur garantir qu'ils auront un poste de travail, selon le responsable de CCOO de Spanair, Manolo Noguero.

Source : Le Figaro

5 Aout 2009

03/08/2009

Air Austral désservira les Seychelles deux fois par semaine!!!

3428240226_a3db1eb1c5[1].jpg

La fin d’octobre 2009 marquera un tournant décisif pour les Seychelles en ce qui concerne le marché réunionnais. Moins d’un mois après l’annonce de Kenya Airways pour l’introduction d’un troisième vol vers les Seychelles en juillet, c’est Air Austral qui augmentera à deux, son nombre de vols hebdomadaires dans l’archipel.


Suite aux récentes discussions  avec le gouvernement seychellois et l’office du tourisme des Seychelles (STB), Air Austral, la compagnie aérienne de l’île de la Réunion est parvenue à la décision d’augmenter ses vols à deux fois  par semaine. Décision qui prendra effet à partir de fin octobre cette année.

C’est Alain St-Ange, le directeur marketing du tourisme de l’archipel qui représentait le STB. La délégation d’Air Austral était quant à elle présidée par Gérard Ethève.

L’idée principale est avant tout, de relancer les Seychelles en tant que destination touristique à la Réunion.

Alain St-Ange, tout fier et heureux de ce nouveau partenariat devait déclarer :

«  La Réunion est un marché à fort potentiel pour les Seychelles et nous allons maintenant travailler avec Air Austral pour augmenter le nombre de visiteurs de notre île sœur.»

Un atelier de travail ainsi qu’une conférence de presse, présentée par Alain St Ange, Louis D’Offay, Président de la Seychelles Hospitality and Tourism Association et Gérard Ethève sont prévus en ce sens,  fin août à Saint Denis.

Source : SeychellesTourisme.com

31 Juillet 2009

30/07/2009

EgyptAir a signé un contrat de maintenance avec Rolls-Royce et Lufthansa Technik

egyptair-737-800-wl-su-gcz-08grd-bfi-j1lr[1].jpg

La compagnie EgyptAir a signé un contrat avec Rolls-Royce et Lufthansa Technik pour la création d'une nouvelle société de gestion des ateliers égyptiens de maintenance d'avions. EgyptAir compte assurer la prestation de maintenance pour d'autres compagnies de la région.

Source : Egypte Express

12 Juillet 2009

Olympic Air prend son envol le 1er Octobre 2009...

olympic_air[1].jpg
Marfin Investment Group (MIG) rend compte mardi dans un communiqué de l'avancement des préparatifs en vue de l'"envol" de Olympic Air à partir du 1er octobre 2009, les vols étant assurés jusqu'alors par Olympic Airlines.
Selon le communiqué, Olympic Air - qui appartient au groupe MIG après le rachat de Olympic Airlines - désservira les passagers de ses lignes aériennes avec une flotte de nouveaux avions, un programme dynamique de vols, un système moderne de ventes et, avant tout, avec une rigueur absolue de la qualité des services offerts.
Source : Athenes News Agency
7 Juillet 2009

Lyon/New-York: Delta Airlines peine encore...

4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$chnkswmhbkdgyasilsml6pvq0pfx21h[1].jpg

La ligne Lyon-New York, relancée le 17 juillet 2008 après plusieurs échecs, a passé un cap fatidique. En 2001, la liaison avait été arrêtée au bout de dix mois. Mais le bilan de cette première année d'exploitation, jugé hier « globalement satisfaisant » par Delta Airlines et Air France, reste mitigé. Car si les deux compagnies ont attiré 50 000 voyageurs depuis l'été 2008, avec un taux d'occupation moyen de 75 %, la ligne reste méconnue outre-Atlantique.

Près de 80 % des usagers transportés entre Saint-Exupéry et l'aéroport JKF sont des Européens, dont une majorité de Rhônalpins. « Les Américains représentent moins de 15 % des passagers. Les New-Yorkais n'ont pas le réflexe d'atterrir à Lyon, a indiqué Bernard Bazot, directeur régional Centre-Est d'Air France. Il faut rapidement passer à 20-25 % pour rééquilibrer les vols. » La ligne, fréquentée par une clientèle de loisirs attirée par les promotions, peine aussi à séduire les entreprises. « Le taux d'occupation de la classe Affaires oscille entre 20 et 30 % », précise la directrice France de Delta, Béatrice de Rotalier. Pour inverser cette tendance, due à la baisse des budgets « voyages » des sociétés, les compagnies proposent des tarifs Business plus attractifs et comptent sur la mobilisation des acteurs économiques de la région.

Source : 20 minutes

 

Jazz Air s'apprête à renouveler une partie de sa flotte.

467839382_95c9cce4a7[1].jpg

"Bombardier est particulièrement bien placé pour remporter cette commande", a affirmé un analyste de la CIBC, Chris Murray.

À l'heure actuelle, Jazz n'exploite que des appareils de Bombardier, soit des biréacteurs CRJ et des turbopropulseurs Dash 8.

Jazz a annoncé hier une modification au contrat qui le lie à Air Canada et un plan de renouvellement de sa flotte, alors qu'Air Canada a annoncé qu'elle avait conclu des ententes de financement de 1 milliard de dollars.

 

À l'heure actuelle, Jazz exploite 133 appareils pour assurer les liaisons régionales d'Air Canada. D'ici le printemps prochain, les baux de 10 biréacteurs régionaux viendront à échéance. Jazz n'entend pas les renouveler. Il se retrouvera alors avec une flotte de 123 appareils. Le transporteur entend prendre livraison de deux turbopropulseurs au mois de mai, ce qui portera la flotte à 125 appareils. Au cours des mois qui suivront, Jazz prendra livraison d'au moins huit autres turbopropulseurs, qui viendront remplacer huit biréacteurs additionnels.

«Le nombre minimal de turbopropulseurs que nous prendrons est de 10, mais ce nombre sera probablement plus élevé, a déclaré le président et chef de la direction de Jazz, Joseph Randell, dans une téléconférence destinée aux analystes financiers hier. Mais nous ne voulons pas publiciser le nombre exact parce que nous n'avons pas encore parlé avec les manufacturiers.»

Les turbopropulseurs qu'exploite actuellement Jazz sont des appareils de 37 et de 50 places. Bombardier n'offre plus de turbopropulseurs de cette taille. L'avionneur offre plutôt un appareil de 70 places, le Q400, un avion qui demeure très populaire en dépit de la crise.

En juillet dernier, le transporteur américain Horizon Air a reporté une nouvelle fois la prise de possession de huit appareils Q400, mais Bombardier a enregistré de nouvelles commandes de la part de Porter Airlines et d'Olympic Air.

«Il y a encore de la demande pour le Q400, ce qui nous permet de garder la même cadence de production», a déclaré le porte-parole de Bombardier Aéronautique, Marc Duchesne.

L'entente annoncée hier permettra à Air Canada de réduire les sommes qu'elle verse à Jazz pour l'utilisation de sa capacité. En retour, Air Canada a accepté de prolonger la durée du contrat jusqu'en décembre 2020.

En raison de ces changements, le Fonds de revenu Jazz Air doit diminuer de 40% les distributions en espèces qu'elle verse à ses porteurs de parts.

«C'est un sacrifice à court terme pour des bénéfices à long terme», a commenté M. Randell.

Les analystes ont bien accueilli les changements au contrat liant Jazz à Air Canada: Chris Murray a indiqué que cette entente accroissait la stabilité de Jazz, alors que David Newman, de la Financière Banque Nationale, a affirmé que la possibilité de voir Air Canada se placer sous la protection des tribunaux diminuait de jour en jour.

Les TCA ont profité de l'occasion pour inviter Jazz à mettre maintenant l'accent sur la négociation de nouvelles conventions collectives avec ses employés.

Source : lapresseaffaires.cyberpresse.ca

30 Juillet 2009

Lufthansa est sur la bonne voie pour récupérer Austrian Airlines

590529[1].jpg

Vienne (awp/afp) - La reprise de la compagnie en difficulté Austrian Airlines (AUA) par la compagnie aérienne allemande Lufthansa sera bouclée "probablement encore en août", a déclaré le co-président de la compagnie autrichienne Andreas Bierwirth à l'agence APA mercredi.

Il a ajouté attendre pour vendredi "des indications informelles" de Bruxelles sur les deux dossiers (concurrence et aides d'Etat) examinés par la Commission européenne.

"Nous pensons que l'accord de reprise sera officiellement finalisé courant septembre", avait déclaré mardi soir Andreas Bierwirth.

Lufthansa a annoncé mardi être proche d'un compromis avec la Commission européenne pour l'acquisition d'Austrian Airlines, après plusieurs semaines de blocage.

La compagnie allemande a déposé une requête auprès des autorités autrichiennes de la concurrence afin de disposer d'un délai supplémentaire d'un mois, au 31 août, pour avoir le temps de boucler les détails.

La Commission européenne avait ouvert début juillet une enquête approfondie sur le projet de rachat, disant craindre "des hausses de tarifs pour les passagers ou une réduction des prestations sur certaines routes".

A Bruxelles, la Commission européenne a indiqué avoir reçu une "nouvelle offre" du groupe allemand sensiblement différente de ce que Lufthansa avait soumis auparavant.

Source : Romandie News

29 Juillet 2009

16/07/2009

Un léger mieux pour American Airlines...

 American.airlines.b777.arp[1].jpg

American Airlines se porte mieux au deuxième trimestre. La maison mère du transporteur aérien American Airlines affiche une perte nette de 390 millions de dollars (277 millions d'euros) au deuxième trimestre, contre 1,5 milliard (1,07 milliard d'euros) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, la perte est de 319 millions de dollars contre 298 millions de dollars un an plus tôt.

Concernant son chiffre d'affaires, AMR affiche un recul de 20,9% de ses revenus d'une année sur l'autre, à 4,88 milliards de dollars. Le marché l'estimait à 4,90 milliards de dollars.

De plus, AMR confirme une baisse de 7,5% de ses capacités afin de s'adapter à la diminution du trafic passagers.

Air France souhaiterai Austrian...

646756481[1].jpg

Air France-KLM serait toujours intéressé par une acquisition de la compagnie autrichienne Austrian Airlines si un nouvel appel d'offres était lancé, d'après le quotidien autrichien Kurier, cité par l'agence Reuters. Air France-KLM avait participé à un premier appel d'offres concernant l'acquisition d'une part de 42% au capital d'Austrian Airlines, mais avait été coiffée au poteau par l'allemande Lufthansa. La compagnie franco-néerlandaise avait ensuite porté plainte concernant le rachat, attaquant notamment les condition s de la vente.
Selon Air France-KLM, l'opération comprenait des éléments d'aides d'Etat. Depuis, la Commission européenne n'a toujours pas donné son feu vert concernant le projet de rachat de Lufthansa.
Selon le Kurier, Bruxelles aurait même demandé à Air France-KLM si elle soumettrait à nouveau une offre dans le cas où un nouvel appel d'offres serait lancé. Air France-KLM aurait dit être intéressé, selon la même source.

Source : LCI.fr

15 Juillet 2009

11/07/2009

Air France-KLM pourrait avoir recourt au chômage partiel pour rester compétitif...

33949_une-airfrance2[1].jpg

Air France doit rester compétitif. Je n'ai pas exclu le chômage partiel, on va regarder de près". Cette annonce, faite par le directeur général Pierre-Henri Gourgeon, est l'une des plus marquantes de l'assemblée générale annuelle du groupe qui se tenait ce jeudi. S'ils ne prévoient pas de plan social, les dirigeants ont rappelé la nécessité de faire des économies face à la baisse du trafic et la lourde facture pétrolière.

Air France est entrée dans une longue période de turbulence qui devrait entraîner une baisse de l'activité de l'ordre de 1 à 1,5% pour l'été 2010. Le groupe est confronté à la baisse de son activité dans le transport de passagers et de fret du fait de la récession mondiale. En juin, le trafic passagers d'Air France a reculé de 6,4% tandis que celui du fret est resté stable (-0,4%). Le groupe a enregistré une perte opérationnelle de 129 millions d'euros durant l'exercice 2008-2009 et un chiffre d'affaires en diminution de 0,6% à 23,97 milliards. A cela s'ajoute une facture pétrolière de 6,8 milliards d'euros après couvertures carburant durant l'exercice en cours.

Pour le pétrole, Air France-KLMdit disposer de mécanismes de couvertures couvrant ses besoins en kérosène à hauteur de 42%. Mais pour faire face aux autres défis, la compagnie prévoit de jouer sur les effectifs avec une contraction de 3.000 postes cette année grâce aux départs naturels. Entre le 30 septembre 2008 et le 30 mars 2009, l'entreprise a déjà enregistré une perte de 3,6% des effectifs. "Et cela va se poursuivre à un rythme similaire cette année et les années suivantes", a précisé Pierre-Henri Gourgeon. Comme annoncé, des mesures de chômage partiel seront effectives en 2009-2010. Le groupe négocie actuellement un nouvel accord salarial pour garantir l'emploi. L'accord triennal actuellement en vigueur prenant fin le 21 juillet.

Comme d'autres compagnies, Air France-KLM traverse l'une des périodes les plus difficiles pour le secteur. D'après l'Association internationale du transport aérien, les compagnies aériennes mondiales perdront autour de 9 milliards de dollars en 2009.

Source : La  Tribune.fr

11 Juillet 2009

28/06/2009

La Grèce passe commande pour des Q400...

BA-Olympic_Q400F[1].jpg

Huit avions Q400 de Bombardier prendront la direction de la Grèce où ils arboreront les couleurs de Olympic Air.

La commande conclue avec MIG Aviation 3 Limited, de Grèce, totalise 224 millions US et pourrait atteindre 468 millions si l'acheteur se prévalait de l'option d'achat de huit autres appareils Q400 NextGen d'une capacité maximale de 78 passagers.

«Les avions de ligne Q400 sont une partie importante du programme de remplacement de la flotte d'Olympic, qui a pour but l'introduction de technologie de pointe en Grèce», a déclaré Antonis Simigdalas, PDG de Pantheon Airwys, qui opère la bannière Olympic Airlines.

À ce jour, le carnet de commandes de Bomardier pour le Q400 et le Q400/NextGen totalise 355 appareils, réputés pour leur plus faible consommation de carburant.

Source : LAPRESSEAFFAIRES.COM

20 Juin 2009

 

Séparation de ASI et RAM, une nouvelle compagnie sénégalaise va être créée...

dyn005_original_500_375_jpeg_2520752_cdac3d0ae3329add06e4cfec2b33c9d1[1].jpg

C’est certainement avec beaucoup de soulagement que les Sénégalais ont appris le ‘divorce à l’amiable’ d’Air Sénégal International (Asi) d’avec la Royal Air Maroc (Ram), surtout si cette solution permet à nos compatriotes de conserver leur emploi. En même temps, on nous informe de la création d’une nouvelle compagnie aérienne, bénéficiant du soutien technique de la Ram, et ce, très prochainement. Mais, il ne faudrait pas beaucoup compter sur nos amis marocains pour nous aider à réussir là où eux-mêmes ont échoué. Mais enfin… Il est toutefois triste de constater qu’après cinquante ans d’indépendance, nous en sommes à la mise sur pied d’une compagnie aérienne et à solliciter, pour cela, l’appui de l’extérieur. Nous sommes d’autant plus triste que les échos qui nous parviennent, notamment en ce qui concerne la ventilation du capital, nous amènent à nous interroger si d’ici une dizaine d’années, nous n’en serions pas à tirer encore les conséquences de la liquidation de notre… future compagnie nationale.

En effet, il semble qu’on en est au choix des futurs actionnaires sans qu’un audit en profondeur n’ait été commandité pour permettre à chacun de comprendre les vraies raisons de cet ‘atterrissage forcé’. On a cette impression fort gênante que cette fois-ci aussi, on va prendre les mêmes et recommencer. Sinon comment comprendre qu’au moment où nos aérodromes secondaires, très fonctionnels et parfaitement équipés, n’accueillent presque pas de trafic, on puisse parler de futurs actionnaires sans examiner la situation au niveau régional. C’est pourquoi je pense que la création d’une compagnie nationale passe par la mise en place tout d’abord de compagnies aériennes régionales modernes.

Des compagnies régionales

Ces compagnies, au nombre de trois au minimum, devraient suivre les contours économiques de notre pays.A titre d’exemple, une compagnie aérienne pourrait être créée au niveau de la région naturelle de Casamance grâce au concours de l’Etat et la participation des Conseils régionaux de Ziguinchor, de Kolda et de Sédhiou, des Chambres de commerce et du secteur privé – industriels locaux, opérateurs économiques, hôteliers… - comme cela se fait dans de nombreux pays.

Cette compagnie que nous pourrions appeler ‘Air Casamance’ serait chargée de participer au désenclavement de notre région Sud, de favoriser l’activité touristique et surtout de développer le fret aérien pour tous les produits de la Casamance. C’est donc tout naturellement qu’elle pourra affréter des avions-cargo, chaque fois que nécessaire, pour transporter les produits halieutiques et autres fruits et légumes de contre-saison vers l’extérieur.

Les objectifs de la nouvelle compagnie

Il peut paraître surprenant de devoir fixer des objectifs à un transporteur dont la mission consiste logiquement à transporter des passagers, du courrier et du fret. C’est que la mission d’une compagnie moderne consiste plutôt à offrir des services, de chercher à happer une clientèle de plus en plus exigeante et, dans le cas de notre compagnie, de participer au développement et au rayonnement de notre pays. Et ce ne sont pas que des mots. A cet égard, la compagnie devrait rapidement s’intéresser à l’assistance au sol, au catering et à la maintenance, grâce à des filiales créées à cet effet.

S’agissant de l’assistance au sol, l’objectif premier devrait être de mettre un terme au spectacle de ces valises déchirées ou endommagées, de ces bagages perdus, des passagers totalement découragés et fatigués, des réservations non respectées, etc. C’est pourquoi la compagnie sera sans doute amenée à s’occuper directement de ses propres passagers aussi bien en matière d’accueil, d’information, et en un mot, de faire en sorte que les Sénégalais soient fiers de leur compagnie nationale.

En ce qui concerne le catering (préparation des repas pour les avions), la compagnie devrait, en partenariat avec les sociétés exerçant à Yoff ou à l’étranger, et en collaboration avec l’Ecole nationale hôtelière, recruter des jeunes Sénégalais et asseoir un vrai label de qualité. Et ainsi, progressivement, la compagnie cherchera à fidéliser sa clientèle et à apparaître comme un concurrent sérieux de toutes les compagnies opérant actuellement à Dakar. C’est ainsi que nous jetterons les bases, à la fois saines et solides, d’une véritable Compagnie nationale.

22 Juin 2009