Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2010

Le bénéfice de WestJet s'écrase à 13,8 millions...

Westjet%20on%20gate%20with%20tug[1].jpg

Le bénéfice du transporteur aérien WestJet s'est écrasé à 13,8 millions $, ou 10 cents par action, au premier trimestre, contre 37,4 millions $, ou 29 cents par action, lors du premier trimestre de 2009.

Ses revenus se sont toutefois améliorés, passant de 579,3 millions $ à 619,8 millions $.

 

La performance du premier trimestre a été plombée par une charge de 3,7 millions $ liée au départ de Sean Durfy, qui en mars a pris les analystes par surprise en annonçant qu'il quittait son poste de chef de la direction du transporteur pour des raisons personnelles.

 

En revanche, l'entreprise avait profité - lors du premier trimestre de 2009 - d'un élément exceptionnel de 2,2 millions $.

 

Source : lapresseaffaires.cyberpresse.ca

 

WestJet annonce un nouveau service entre Toronto et les Bermudes...

WestJet_737-700_at_YUL[1].jpg

La ligne aérienne effectuera aujourd'hui son vol inaugural

 

CALGARY, le 3 mai /CNW/ - WestJet a annoncé aujourd'hui le lancement d'un nouveau service sans escale entre Toronto et les Bermudes. Le vol inaugural pour les Bermudes au départ de l'aéroport international Pearson de Toronto est prévu aujourd'hui à 10 h 20 HNE.

 

"Le pays des Bermudes possède un cachet particulier. Cette destination est une des plus uniques parmi les destinations soleil de WestJet," a déclaré Hugh Dunleavy, vice-président directeur, stratégie et planification. "Nous sommes persuadés que les invités de WestJet sont impatients de se rendre à cette destination. Les Bermudiens qui souhaitent visiter le Canada ont maintenant la chance de s'y rendre à bord de nos vols qui sont offerts sur une base quotidienne."

 

WestJet assurera un service quotidien entre Toronto et les Bermudes jusqu'au 30 octobre 2010. "En proposant des vols sans escale vers Toronto à partir des Bermudes, nous offrons à nos invités des vols de correspondance à bas prix accompagnés d'une expérience-invité de calibre mondial pour notre réseau de 31 destinations canadiennes," a ajouté Hugh Dunleavy.

 

"Nous sommes très heureux d'accueillir WestJet aux Bermudes," a déclaré l'honorable Dr Ewart F. Brown, JP, MP, premier ministre et ministre du Tourisme et des Transports des Bermudes. "WestJet bénéficie d'une réputation formidable et offre un service légendaire. Aux Bermudes, nous apprécions et reconnaissons ces qualités. Nous croyons que ce nouveau service amènera plusieurs visiteurs en provenance du Canada et offrira une option supplémentaire aux Bermudiens qui désirent voyager à l'étranger."

 

"Nous sommes enthousiasmes de continuer à travailler avec WestJet et de voir grandir son réseau qui est déjà considérable à l'aéroport international Pearson de Toronto. Nous apprécions l'engagement de la ligne aérienne à offrir de belles destinations à nos passagers," a dit Pamela Griffith-Jones, vice-présidente, chef du marketing et agente de développement commercial pour la Greater Toronto Airports Authority (GTAA).

 

Voici l'horaire détaillé du nouveau service de WestJet :

 

       Toronto - Les Bermudes (quotidiennement)     
         
  Vol                           Départ                   Arrivée     
    ----------------------------------------------------------------------      
  De Toronto - WS2710      10 h 20                  14 h 08      
   -------------------------------------------------------------------------     
  Des Bermudes - WS2711    15 h                     16 h 55       

 

Les tarifs pour un aller simple dans chaque direction sont à partir de 99 $, frais et taxes en sus, et sont disponibles maintenant à www.westjet.com, par le biais du Super centre des ventes au 1-877-956-6982 ou chez un agent de voyages.

 

Vacances WestJet offre des forfaits vacances sur mesure pour la plupart des destinations régulières de WestJet dont des forfaits pour les Bermudes à partir de 639 $, frais et taxes en sus, pour un séjour de 3 nuits. Visitez westjetvacations.com pour plus de détails.

 

L'horaire estival 2010 de WestJet inclut aussi un service sans escale entre Toronto et huit de ses populaires destinations soleil - Cancun, Bridgetown, Puerto Plata, Cayo Coco, Varadero, St. Lucie, Turcs et Caïques et St. Martin/St. Maarten avec des tarifs pour un aller simple à partir de 159 $ pour les destinations mexicaines, à partir de 169 $ pour les destinations cubaines et à partir de 179 $ pour le reste des destinations des Caraïbes, frais et taxes en sus. WestJet prolonge ainsi son service vers ces destinations pour les offrir à longueur d'année.

 

 

À propos de WestJet

 

WestJet est le transporteur aérien préféré au Canada et exploite des vols réguliers dans un réseau de 68 villes en Amérique du Nord et dans les Caraïbes. Intronisée au temple de la renommée des cultures d'entreprises et nommée parmi les meilleurs employeurs au Canada, WestJet est à l'avant-garde des voyages à petit prix. Sa flotte de 88 appareils Boeing 737 de la prochaine génération offre de l'espace additionnel pour les jambes et des fauteuils en cuir, sans oublier la télévision en direct de Bell Télé. Avec la livraison prévue de 47 autres appareils d'ici 2016, WestJet cherche à devenir un des cinq meilleurs transporteurs aériens internationaux au monde.

 

Source : CNW

 

30/04/2010

Delta airlines et la low-cost brésilienne GOL en route pour un code share...

gol737-800[1].jpg

La compagnie aérienne low-cost GOL Transportes Aéreos a commencé avec l’américaine Delta Airlines les démarches nécessaires pour mettre en place un accord de partage de code.

 

Les deux compagnies ont fait la demande officielle aux autorités du Brésil et des Etats-Unis, première démarche qui permettra à terme à Delta Airlines de mettre son code sur plus de 45 vols opérés par GOL au départ de Rio de Janeiro, Brasilia et Sao Paulo, ainsi que sur deux liaisons de GOL entre le Brésil et le Paraguay et l’Uruguay. Si l’accord est donné, c’est un réseau combiné offrant 6500 vols par jours vers 423 destinations autour du globe qui verra le jour.

 

A partir de juin, les voyageurs réguliers des deux compagnies pourront cumuler des points à la fois avec le programme de fidélité Smiles de GOL et celui de Delta, SkyMiles, la rédemption de ces points sur l’une ou l’autre des compagnies commençant à l’automne..

 

GOL, basée à Sao Paulo, est la plus grosse low cost d’Amérique du Sud, et avec sa flotte de 116 appareils dessert 59 destinations en Amérique du Sud et aux Caraïbes. Delta, membre de l’alliance SkyTeam, est la première compagnie au monde en termes de trafic passager. Elle opère trente vols par semaine entre les Etats-Unis et le Brésil.

 

Source : Air journal

29/04/2010

Norwegian rejoint easyJet et Ryanair en Finlande...

9519[1].jpg

Norwegian Air Shuttle est la denière low cost en date à ouvrir de nouvelles routes vers la Finlande, avec le lancement aujourd’hui de vols depuis Oslo et Stockholm vers Helsinki.

 

Norwegian devient ainsi la septième low cost, parmi lesquelles easyJet et Ryanair, à desservir le ciel finlandais. Elle reliera Stockholm à Helsinki deux fois par jour sauf le samedi où un seul vol sera opéré. La cadence sera similaire entre Oslo et Helsinki avec deux vols par jour sauf le dimanche où il n’y aura qu’un seul vol.

 

L’arrivée en Finlande de Norwegian confirme l’attrait du pays pour les low cost, y voyant une base idéale pour des connexions vers le reste du monde. Cinq compagnies ont déjà annoncé de nouvelles routes vers la Finlande cette année, dont quatre low cost: easyJet, Ryanair, Air Baltic, Wizz Air, à qui il faut ajouter la compagnie nationale irlandaise Aer Lingus. C’est sans conteste la compagnie nationale lettonne Air Baltic, gérée comme une low cost, qui mène la politique la plus agressive avec 8 nouvelles routes depuis Riga et Tallinn vers certains des 25 aéroports régionaux finlandais. Ryanair opère déjà neuf routes, et easyJet trois.

 

Malgré tout, la part des low cost dans le trafic aérien finlandais reste nettement moins élevée que dans le reste de l’Europe où elle atteint régulièrement les 25% du trafic.

 

Source : Air Journal

28/04/2010

Southwest renonce à desservir le Canada en partenariat avec WestJet...

2381126433_16daa81a36[1].jpg

Les transporteurs WestJet et Southwest Airlines ont fait savoir, vendredi, qu'ils renonçaient pour l'instant à leur partenariat pour le partage de vols dans les deux pays.

 

L'américaine Southwest a expliqué s'être retirée de l'entente conclue avec WestJet en 2008 quand le transporteur de Calgary a demandé que des modifications y soient apportées.

 

WestJet a réagi en publiant un bref communiqué, dans lequel le vice-président directeur de la stratégie et de la planification, Hugh Dunleavy s'est montré avare de commentaires. "Nous croyons pour le moment que la fin de cet accord est bénéfique pour les deux compagnies", y a-t-il déclaré.

 

En vertu de l'entente, WestJet (TSX:WJA) aurait effectué tous les vols transfrontaliers, et chaque transporteur aurait vendu des sièges à bord des appareils de l'autre.

 

Southwest ne compte aucune destination à l'extérieur des Etats-Unis. Il affirme demeurer intéressé à desservir le Canada, seul ou avec un partenaire.

 

Lorsqu'ils ont annoncé leur futur partenariat, Southwest et WestJet semblaient former un couple idéal. Les deux transporteurs aériens à rabais poursuivaient le même objectif, soit celui de miner la concurrence en offrant des billets d'avions à prix moindre. Les deux transportent leurs passagers exclusivement à bord de Boeings 737.

 

Mais dès le mois dernier, il semble y avoir eu des tensions au sein du couple, lorsque Southwest s'est dite surprise d'apprendre par les médias que WestJet avaient eu des discussions pour la conclusion d'une entente similaire avec Delta Air.

 

Selon cette nouvelle entente, Delta Air aurait transféré certaines plages horaires de décollages et d'atterrissages à l'aéroport de La Guardia à New York au transporteur canadien.

 

Le chef de direction de WestJet, Gregg Saretsky a indiqué qu'au moment de ces pourparlers avec Delta Air, Southwest n'était pas encore prête pour les activités au-delà des frontières américaines, une information que les représentants de Southwest ont démentie.

 

Southwest avait alors souligné travailler avec l'entreprise Volaris pour conclure un partenariat afin d'offrir un nouveau service entre les Etats-Unis et le Mexique. Sa date de lancement n'avait toutefois pas été annoncée.

 

L'action de WestJet a cédé vendredi 30 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 13,50 $. Celle de Southwest Airlines a pour sa part retraité de 16 cents US à 13,38 $ US à la Bourse de New York.

Source : La Presse Canadienne

 

Southwest Airlines: bénéfice net de 11M$ au 1er trimestre...

seattle-southwest[1].jpg

Southwest Airlines a annoncé avant l'ouverture des marchés américains les résultats de son premier trimestre 2010.

Le bénéfice net de la compagnie aérienne s'élève à 11 millions de dollars, soit 1 cent par action, contre 91 millions de dollars de pertes (12 cents par action) un an plus tôt.

 

Le chiffre d'affaires a atteint 2,6 milliards de dollars sur la période, en croissance de 11,6%.

 

Nous sommes satisfaits de ses performances, particulièrement dans un contexte économique difficile, où les prix à l'énergie restent à des niveaux élevés ', a commenté Gary C. Kelly, le directeur général de Southwest Airlines.

 

Source : L'espress.fr

 

16/04/2010

Wizz Air déploie ses activités en Roumanie...

HA-LPJ%20-%20A320%20Wizzair%20-%20BUD%2028-08-07[1].jpg

La Roumanie serait-elle un nouvel Eldorado pour les transporteurs aériens ? C’est ce que semble penser la compagnie à bas coûts hongroise, Wizz Air, qui revoit ses ambitions à la hausse dans ce pays où elle s’est implantée en 2007. Dans un secteur aérien pourtant sinistré, la fréquentation de ses vols au départ ou à destination de la Roumanie a augmenté de 85% en un an.

 

 

 

Les dirigeants de la compagnie aérienne Wizz Air ont le sourire. Avec 1,6 million de passagers transportés en 2009 sur les différents vols au départ ou à destination de la Roumanie – soit une augmentation de sa fréquentation de 85% par rapport à la même période en 2008 -, les résultats enregistrés dépassent largement leurs espérances. En l’espace de quelques mois, Wizz Air est même devenue la première compagnie du pays en termes de voyageurs, devançant ainsi la compagnie nationale Tarom et le voyagiste low-cost Blue Air.

 

Cette réussite incite par conséquent la société à exploiter ce filon et à poursuivre son développement en Roumanie. Le mois dernier plusieurs nouvelles destinations ont d’ailleurs été annoncées, principalement en direction de l’Italie et de l’Espagne. À partir de juin prochain les voyageurs pourront décoller de Cluj-Napoca vers Pise, Turin Cuneo et Saragosse ; depuis Bucarest en direction de Pise ; mais aussi de Timişoara vers Bologne Forli. Pour assurer ces rotations aériennes, la compagnie hongroise a investi dans deux nouveaux Airbus A320, lesquels entreront en service le 12 juin à Cluj Napoca et le 26 juin à Bucarest : « Ces appareils sont totalement neufs et viennent directement de l’usine de Toulouse », explique Natasa Kázmér, responsable des relations publiques chez Wizz Air. « Ils permettront à nos équipes de transporter les passagers dans des conditions optimales de sécurité et de confort. Nos bases en Roumanie peuvent maintenant compter sur sept Airbus au total, ce qui devrait nous aider à franchir la barre des deux millions de passagers transportés en 2010. »

 

La rentabilité des lignes roumaines constitue une véritable aubaine pour la compagnie, au moment où le marché aérien est en chute libre. Wizz Air n’en fait pas mystère, toutes ses hypothèses de travail pour les mois et années à venir se concentrent sur la Roumanie. Grâce à ses trois bases à Bucarest, Cluj-Napoca et Timişoara, elle peut rayonner sur toute l’Europe et propose ainsi une vingtaine de destinations vers huit pays différents : « Nous sommes satisfaits de l’évolution du marché en Roumanie. C’est très encourageant pour la suite. Par ailleurs, les coûts dans les aéroports locaux sont inférieurs à ceux pratiqués ailleurs, ce qui nous permet de maintenir une politique raisonnable en matière de tarification des billets. Cette situation est également positive pour l’emploi dans le pays. »

 

Selon Wizz Air, sur les 1100 personnes qu’elle emploie, 200 le sont en Roumanie. Un chiffre qui pourrait encore augmenter si de nouveaux aéroports venaient à se développer, comme cela semble être le cas pour celui de Târgu Mureş (centre du pays), d’où partent déjà des vols réguliers vers Budapest (Hongrie). « Notre but est de permettre le développement économique pour les populations locales, tout en proposant en permanence de nouvelles destinations. La Roumanie est le pays idéal pour cela », conclut Natasa Kázmér. « Pour l’instant nous avons annoncé nos nouvelles destinations pour cet été, mais bientôt nous en dévoilerons de nouvelles pour l’automne. La Roumanie ne devrait pas être absente de ces nouveautés. Tout le monde en tirera les bénéfices. »

 

Wizz Air continue donc à voir la vie en rose dans les aéroports roumains, tandis que la courbe du nombre de passagers transportés ne cesse de croître (7,8 millions l’an passé et des prévisions à 10 millions pour 2010, le tout pour plus de 150 destinations dans 21 pays à travers l’Europe). Toutefois, selon le journal en ligne tchèque Mladá fronta Dnes, les résultats financiers ne seraient pas aussi bons en Ukraine et en Bulgarie où la présence de la compagnie serait déficitaire.

 

Source : Le courrier des Balkans

14/04/2010

Aigle Azur lance une nouvelle liaison vers Oran...

aigle%20azur[1].jpg

A compter du 1er avril 2010, la compagnie Aigle Azur élargit son réseau au départ de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse, avec la nouvelle ligne EuroAirport - Oran. L’Airbus A319 mono-classe d’Aigle Azur (144 sièges) desservira Oran en Algérie tous les jeudis selon l’horaire suivant :



Départ  EuroAirport  16h10 – Arrivée Oran 17h35
Départ Oran 11h45 – Arrivée EuroAirport 15h10



Pour fêter la mise en place de cette nouvelle liaison, les billets sont au tarif de lancement : 309€ TTC Aller Retour.



Cette nouvelle liaison vient renforcer le programme au départ de l’EuroAirport vers Alger, Constantine et Sétif, soit 5 vols par semaine.



Pour plus d'informations : Communiqué de presse EuroAirport

Jetairfly remplit mieux ses avions que Ryanair à Bruxelles Charleroi...

Jetairfly_B738_OO-VAS[1].jpg

La compagnie aérienne belge, filiale du groupe TUI,  a réalisé en mars un taux de remplissage exceptionnel sur Charleroi Bruxelles Sud avec 90 % de sièges occupés.

 

A force de voir Ryanair faire exploser les records les uns après les autres, toute compagnie parvenant à la museler sur l’un de ses terrains représente un (micro) événement. C’est le cas de Jetairfly, compagnie aérienne appartenant au groupe TUI, qui a damné le pion à Ryanair avec un taux d’occupation en mars de 90 % sur l’aéroport Charleroi Bruxelles Sud.

 


Jetairfly est active depuis seulement deux ans sur cette plateforme. Cette compagnie, fondée en 2004, et qui dispose d’une flotte de 12 avions Boeing, tant pour les vols moyen-courriers que pour les long-courriers a ouvert 7 destinations ensoleillés en avril : Istanbul et Antalya (Turquie), Héraklion ou Candie (ville grecque située au centre de l’île de Crète), Rhodes (une île grecque), Al Hoceima (côte nord-est du Maroc), Tanger (Maroc) et Alger. En été, Jetairfly propose 99 lignes vers ses 71 destinations.

 


En 2010, Jetairfly va recevoir deux nouveaux appareils Boeing 737. Elle souhaite abaisser l’âge de sa flotte de trois ans, soit de 6,9 ans à 3,8 ans. Pour comparaison, l’âge moyen de la flotte de la compagnie low cost Ryanair (l’une des flottes les plus jeunes sur le marché) est de deux ans quand celui d’Air France est de 10 ans, Lufthansa de 11,2 ans. Jetairfly souhaite aussi acquérir l’appareil dernier cri de Boeing, le 787 Dreamliner. Jetairfly est une compagnie sœur de Corsairfly, TUIfly, TUIfly Nordic, Thomson Airways, Arkefly et Jet4you (groupe TUI).

 

Source : Air Journal

13/04/2010

Flybe va rejoindre Londres depuis Nantes...

Flybe-man[1].jpg
La compagnie low-cost Flybe va lancer un vol Londres-Nantes cet été.

Ce vol de Flybe sera opéré à partir du 15 juillet six fois par semaine entre l'aéroport de Londres Gatwick et Nantes.

 

Les prix des billets seront compétitifs et devraient attirer le grand public mais aussi les voyageurs d'affaires.

 

La seule compagnie aérienne à desservir Nantes depuis Londres est actuellement Cityjet qui vole au départ de l'aéroport de London City au coeur de la capitale anglaise.

 

Flybe sera cependant la seule compagnie low-cost à voler vers Nantes.

 

Flybe estime que Nantes «est le plus important hub commercial en Bretagne» et une destination régionale clé en France.

 

VLM, la filiale d'Air France-KLM a inauguré une route vers Nantes l'année passée au départ de London City.

 

 

CityJet a repris en main le vol quand les flottes de VLM et de Cityjet ont été fusionnées à la fin de l'année passée.

 

A cette époque VLM était la seule compagnie à relier Londres et Nantes alors que les compagnies low-cost Easyjet et Ryanair avait abandonné cette route. La compagnie VLM a profité de l'abandon de cette route par les compagnies low-cost pour lancer un vol un trimestre plus tard.

 

Selon VLM, environ 160000 personnes par an avaient voyagé avec Easyjet et Ryanair.

 

Flybe vise également à prendre une part de ce marché.

 

Source : Business Travel

10/04/2010

La naissance de VietJet AirAsia est prévue pour août...

800px-AirAsiaA320[1].jpg

AirAsia va enfin permettre à VietJet de démarrer ses activités. Les compagnies malaise et vietnamienne ont signé un partenariat stratégique le 8 avril à Hanoi, entérinant la création d’une low-cost au Vietnam : VietJet AirAsia.



AirAsia avait déjà reçu l’approbation du gouvernement vietnamien pour acquérir 30% de la compagnie en février. Cette confirmation va permettre le lancement de VietJet AirAsia, qui opèrera aussi bien sur son marché domestique que sur le secteur international.


VietJet avait été la première compagnie privée à obtenir une licence opérationnelle au Vietnam en 2007. Mais depuis, elle n’avait jamais réussi à inaugurer ses opérations. Le partenariat avec AirAsia devrait lui permettre de franchir ce pas au mois d’août, selon les déclarations de Tony Fernandes, le Président d’AirAsia.


Aucun détail sur la flotte ou le réseau de la compagnie n’a encore été divulgué. VietJet comptait initialement opérer des vols depuis sa base d’Hanoi vers Ho Chi Minh Ville et Da Nang, puis se développer sur le marché international en desservant Bangkok, Singapour et Hong-Kong, la Corée et le Japon. Elle comptait desservir des destinations situées entre une et trois heures de vol de Hanoi à l’aide de Boeing 737 ou d’Airbus A320. AirAsia pourrait influencer son choix vers les monocouloirs européens dans un souci d’homogénéisation, sa flotte étant essentiellement composée d’Airbus – ses derniers 737-300 doivent la quitter cette année.

Source : Aérocontact

Air Berlin vole sur le Maroc cet été au départ de Mulhouse...

airberlin-a320-200-d-abdx-08tko-arn-sjlr[1].jpg

Air Berlin propose des vols sur Nador au Maroc au départ de Bâle-Mulhouse pour les mois de juillet et d'août.


Les avions décolleront de l'Euroairport tous les lundis et vendredis à 22h45 et atterriront à Nador à 23h55 (heure locale). Les vols de retour auront lieu les mardis et samedis. Le départ est fixé à 1h05 avec arrivée à Bâle à 06h05 (heure locale). Ces vols seront assurés du 2 juillet au 28 août inclus. Le billet aller simple est proposé à partir de 59 euros, taxes et frais inclus.

 

Rappelons qu'Air Berlin a transporté l'année dernière 27,9 millions de passagers à travers le monde.

 

Source : Le Quotidien du tourisme

 

25/03/2010

Air Berlin espère dégager un premier bénéfice net en 2010...

D-ABLA - 17[1].jpg

La deuxième compagnie aérienne allemande, qui avait déjà fortement réduit ses pertes en 2009, prévoit de retrouver de la croissance cette année.

 

La cure d'amaigrissement d'Air Berlin, ajoutée à son alliance avec le groupe touristique TUI, commencent à porter leur fruit. Après avoir fortement réduit ses pertes en 2009, ramenées de 83,5 millions d'euros en 2008 à 9,5 millions, la deuxième compagnie allemande pourrait dégager un premier bénéfice net cette année. C'est du moins ce qui ressort de la présentation des résultats 2009, hier. « Air Berlin prévoit une augmentation sensible de ses profits en 2010, notamment grâce aux lignes acquises de TUIfly, qui contribueront pour la première fois au chiffre d'affaires », explique le communiqué. Le nombre de passagers devrait notamment franchir le cap des 30 millions.

 

L'accord finalisé en septembre dernier avec TUI prévoit la reprise par Air Berlin des vols réguliers de sa filiale « low cost » déficitaire TUIfly, en échange de 10 % du capital d'Air Berlin. De quoi permettre à cette dernière de retrouver de la croissance, après les coupes franches des deux années passées. En 2009, la compagnie a ainsi vu son chiffre d'affaires passer de 3,38 milliards à 3,24 milliards d'euros. Mais l'élimination des lignes déficitaires lui a permis de générer un bénéfice d'exploitation de 28,5 millions l'an dernier contre 2 millions en 2008.

 

Grogne des pilotes

Les ventes d'avions, repris en location, lui ont également permis de réduire son endettement de 187,9 millions à 574,1 millions. L'effort sera poursuivi cette année, avec la cession de 12 appareils. Par ailleurs, Air Berlin a ramené sa commande de Boeing 787 de 25 à 15 exemplaires et le report à 2015 des premières livraisons, ainsi que celles de 9 Boeing 737. Cependant, les mesures d'austérité suscitent la grogne des pilotes, qui menacent de se mettre en grève le mois prochain.

 

Source : Les Echos

22/03/2010

Appel à la grève...

billigflug-airline-germanwings[1].jpg

Les pilotes de la compagnie aérienne allemande , numéro un européen du secteur, ont menacé de faire une nouvelle grève, du 13 au 16 avril, a annoncé lundi le syndicat Cockpit qui les représente, après l'échec de négociations avec la direction sur les .
Cockpit appelle les pilotes basés en Allemagne de l'enseigne Lufthansa, de la filiale de fret Lufthansa Cargo et de la marque low-cost Germanwings à cesser le travail pendant quatre jours, entre le mardi 13 avril 00H00 locales (lundi 12 22H00 GMT) et le vendredi 16 avril 23H59 locales (21H59 GMT), selon un communiqué.


Mais le syndicat a précisé qu'il prévenait dès maintenant de ses intentions pour laisser passer Pâques d'une part et "pour laisser à la direction de Lufthansa suffisamment de temps pour rectifier le tir" d'autre part.
Cockpit et Lufthansa négociaient depuis fin février sur les salaires et le statut des pilotes. Ceux-ci refusent la proposition de la société d'un statu-quo sur les salaires cette année si elle n'est pas assortie d'une garantie d'.
Lufthansa, qui a subi de plein fouet la crise du trafic aérien l'an dernier, considère avoir fait une offre "compatible avec la situation de l'entreprise et les conditions économiques", a jugé pour sa part dans un communiqué Roland Busch, qui mène les négociations pour le compte de la société.


Fin février, Cockpit avait déjà appelé à quatre jours de grève. Un seul jour de grève avait finalement eu lieu avant que les deux parties ne reprennent les négociations. Lufthansa, qui opère quelque 1.800 vols par jour, avait dû annuler près de 60% de ses vols ce jour-là.
Le concurrent britannique de Lufthansa British Airways fait actuellement face à une grève de son personnel de cabine.

 

Source : AFP

18/03/2010

Air Berlin réduit ses commandes de Boeing...

4117692985_6e743759e4[1].jpg

La deuxième compagnie aérienne allemande Air Berlin a annoncé mardi la réduction de ses commandes d'appareils auprès de Boeing, en raison d'un contexte de marché actuellement délicat pour le secteur aérien.



Air Berlin a signé un accord avec l'avionneur américain prévoyant la réduction de ses commandes fixes de Boeing 787 à 15 appareils, contre 25 jusqu'à présent, soit une économie de 1,7 milliard de dollars (1,24 md EUR), selon un communiqué. Les premières livraisons sont prévues en novembre 2015. En outre, les options de commandes sur d'autres Boeing 787 sont passées de 10 à 5 appareils, selon le communiqué.



Enfin Air Berlin a également reporté la livraison de 9 Boeing 737 pour après 2015, alors qu'elle était prévue à l'origine pour 2010-2011. L'accord représente un "net allègement de nos engagements financiers" pour Air Berlin, qui veut considérablement limiter ses investissements, a commenté le patron de la compagnie aérienne Ulf Hüttmeyer, cité dans le communiqué.

boeing-dreamliner-cockpit-photo[1].jpg

 Par ailleurs, l’autorité américaine de l’aviation civile, la FAA (Federal Aviation administration), a demandé au rival d’Airbus de modifier le logiciel autopilote du long-courrier 777, afin d’éviter de potentiels accidents au décollage. La rectification concerne 818 appareils actuellement en service, dont 145 détenus par des compagnies américaines.



Cette directive fait suite à deux incidents intervenus en janvier, au cours desquels les pilotes ont enclenché « par inadvertance » le programme autopilote avant le décollage. Face à la difficulté de lever le nez de l’avion, ils ont mis fin à l’envol, alors qu’ils avaient atteint une vitesse élevée, risquant la sortie de piste. La FAA exige que le logiciel empêche la mise en action de l’autopilote avant le décollage. Au passage, elle réclame une modification permettant au 777 de mieux s’élever au cas où un seul réacteur fonctionnerait. L’autorité américaine précise aussi que depuis 1995 (date d’entrée en service du long-courrier), neuf décollages ont été avortés à cause de l’enclenchement inopiné du programme autopilote. Un chiffre confirmé par Boeing, qui suivra la recommandation.

 

Source : Le Figaro.fr

Air Berlin: légères pertes nettes en 2009...

D-ABGH%20-%20A319%20Air%20Berlin%20-%20FRA%2010-05-08[1].jpg

Air Berlin a annoncé jeudi une perte nette provisoire de 9,5 millions d'euros pour 2009, un résultat en net progrès sur un an. En 2008 la deuxième compagnie aérienne allemande avait en effet essuyé une perte nette de 83,5 millions d'euros, a rappelé Air Berlin, dans un communiqué.

La compagnie a profité l'an dernier d'un effet fiscal positif de 12 millions d'euros. Air Berlin a pourtant subi les effets de la crise du trafic aérien l'an dernier, ce qui a entraîné une baisse de 4,4% de son chiffre d'affaires, à 3,24 milliards d'euros.

Son résultat opérationnel Ebit est cependant passé de 2 millions d'euros en 2008 à 28,5 millions d'euros en 2009. Dopé par ces chiffres, le titre gagnait 2,08% à 4,08 euros jeudi à 15H40 GMT. Il est coté sur le segment SDax des petites valeurs. Air Berlin publiera le détail de ses résultats le 25 mars.

15/03/2010

Air Berlin veut se développer en Europe en 2010...

money_air_berlin2[1].jpg

Le président d'Air Berlin a annoncé à l'occasion de l'ITB que la compagnie aérienne low-cost souhaitait se développer en Europe et augmenter son trafic en correspondance à l'aéroport de Berlin Tegel.

 

 

La compagnie souhaite notamment se développer sur le marché italien à l'image de Lufthansa qui a lancé Lufthansa Italia en reprenant les lignes de TUIfly (routes acquises en octobre 2009).

 

La compagnie souhaite également se développer sur la marché espagnol et en Israël.

 

Air Berlin devrait lancer 7 vols additionnels au départ de différentes villes d'Allemagne vers Tel Aviv.

 

La compagnie souhaite également profiter de l'ouverture du nouvel aéroport de Berlin Brandeburg en installant de nouveaux comptoirs d'enregistrement ce qui lui permettra de compter un peu moins de 10% de passagers en transit contre 3 à 4% actuellement.

 

Air Berlin est la seconde compagnie aérienne allemande derrière Lufthansa. Elle a transporté 27,911 millions de passagers en 2009.

 

La compagnie a scellé des partenariats avec la compagnie low-cost autrichienne Niki Air ainsi qu'avec la compagnie turque Pegasus.

 

Air Berlin a par ailleurs lancé un site web pour s'enregistrer via son téléphone mobile mobile.airberlin.com et lancera en avril une application iPhone.

 

 

Source : Business Travel

12/03/2010

Air France relance la guerre judiciaire contre Ryanair...

 air-france[1].jpg

Ryanair est de nouveau poursuivi pour ses méthodes jugées déloyales. Dans un communiqué diffusé jeudi 11 mars, le groupe Air France a indiqué qu'il avait déposé plainte, fin novembre 2009, auprès de la Commission européenne à propos des "mesures d'aide mises en oeuvre"Joaquin Almunia. au profit de la compagnie aérienne à bas coût. Une information confirmée par la porte-parole du nouveau commissaire européen à la concurrence,

 

Cette requête a été rendue publique, quatre mois et demi après avoir été engagée, suite à un article paru jeudi dans Le Figaro. Le quotidien révélait qu'Air France s'apprêtait à saisir Bruxelles au prétexte que Ryanair toucherait en toute illégalité d'importants subsides de la collectivité (environ 660 millions d'euros par an, au niveau européen, d'après Le Figaro).

 

Par ce recours, Air France s'attaque au modèle mis au point par la société irlandaise pour se développer, notamment dans l'Hexagone. En une dizaine d'années, Ryanair s'est implantée dans plus de vingt aéroports en France, bien souvent délaissés par les grandes compagnies. En échange, le transporteur a réclamé un coup de pouce financier aux exploitants de ces plates-formes aéroportuaires, trop heureux de pouvoir intensifier les liaisons aériennes dans leur territoire.

 

Selon nos informations, Air France soutient que, de 2000 à 2008, Ryanair a perçu au moins 155 millions d'euros d'aide de la part des structures publiques chargées de l'exploitation d'aéroports locaux et régionaux dans l'Hexagone. Parmi ces gestionnaires, il y a notamment des syndicats mixtes composés de représentants de collectivités locales (conseil général, intercommunalité) et de chambres de commerce et d'industrie (CCI).

 

Pour la seule année 2008, Ryanair aurait empoché un peu plus de 33 millions d'euros de subsides, soit près de 10 % de son résultat net affiché sur l'exercice 2007-2008. D'après Air France, au moins 25 aéroports auraient accordé à la compagnie à bas coûts des mesures de soutien sous des formes variées : rabais sur les redevances aéroportuaires, achat d'espaces publicitaires, mise à disposition gratuite de locaux, etc. Or ces aides n'ont pas été notifiées à la Commission européenne alors qu'elles auraient dû l'être. N'étant ni dégressives ni temporaires, elles violeraient les règles communautaires et créeraient des distorsions de concurrence entre transporteurs aériens, aux yeux d'Air France.

 

Ristournes injustifiées

Ces griefs ne sont pas nouveaux. En 2003, déjà, le transporteur français avait, via sa filiale Britair, saisi le tribunal administratif de Strasbourg pour demander l'annulation d'un accord entre Ryanair et la CCI de Strasbourg, qui prévoyait le versement de subventions profitant surtout à la compagnie à bas coûts. Au cours des dernières années, plusieurs chambres régionales des comptes ont critiqué ces contributions financières pour divers motifs : ristournes injustifiées, contrats ju)ridiquement contestables, absence d'étude d'impact ou de contrôle sérieux sur les subsides octroyés, etc.

 

Le transporteur irlandais a rétorqué, jeudi, que la plainte adressée à Bruxelles ne reposait sur aucun fondement. Il a ajouté qu'Air France était "le plus important bénéficiaire d'aides publiques illégales" - ce que la compagnie tricolore conteste, par la voix d'une porte-parole.

 

Délégué général de l'Union des aéroports français, Jacques Sabourin (UAF) pense que le soutien accordé à Ryanair respecte les "lignes directrices" fixées en 2005 par l'Union européenne à propos des aides d'Etat versées à des transporteurs lorsqu'ils ouvrent des lignes au départ d'aéroports régionaux. D'après lui, les compagnies à bas coûts ont un impact bénéfique sur l'économie des territoires qu'elles desservent. Elles sont moins présentes en France que dans d'autres pays européens. "Nous sommes plutôt en retard", signale-t-il.

 

Le recours d'Air France intervient alors que Ryanair, comme d'autres transporteurs à bas coûts, gagnent des parts de marché au détriment des grandes compagnies européennes (Le Monde du 8 décembre 2009). Début février, la société irlandaise tablait sur un objectif de bénéfice net de 275 millions d'euros pour l'exercice 2009-2010 tandis qu'Air France est dans le rouge.

 

Source : Le monde.fr

06/03/2010

Le nombre de passagers sur les low-cost européennes a progressé de près de 9% en 2009...

spain29[1].jpg
Les compagnies aériennes européennes à bas coût ont transporté 162,5 millions de passagers en 2009, annonce l'ELFAA (Association européenne des compagnies à bas coûts).
Cela représente une croissance de 8,7% par rapport à 2008.
"Ces résultats montrent clairement que les membres de l'ELFAA améliorent les tendances du secteur de l'aérien en ce qui concerne le nombre de passagers transportés", a déclaré John Hanlon, le secrétaire général de l'association.

Dans le contexte général de baisse de la demande aérienne en Europe et dans le monde, les low-cost européennes continuent à faire progresser en 2009 le nombre de leurs passagers. Toutefois, la progression marque le pas par rapport aux années précédentes. Elle est moins importante qu'en 2008. Cette année-là, le trafic avait explosé de 15,7%, après 19% en 2007.


Les statistiques présentées ce mardi sont issues des données collectées auprès des onze compagnies aériennes low-cost membres d'ELFAA : Blue Air, bmibaby, easyJet, Flybe, Jet2.com, Norwegian, Ryanair, SverigeFlyg, transavia.com, vueling et Wizz Air.
Source : larep.com


05/03/2010

Hausse du traffic low-cost en Europe en 2009...

 

wizzair4[1].jpg

 

 

Les companies aériennes low-cost ont transporté 162,5 millions de passagers en Europe l'année dernière selon l'European Low Fares Airline Association.

 

Cela représente une hausse de 8,7% par rapport à 2008.

 

Selon cette association les compagnies low-cost ont recruté 3000 employés supplémentaires en 2009 soit une hausse de 12,5% par rapport à 2008.

 

L'European Low Fares Airline Association regroup 11 companies low-cost dont Blue Air, bmibaby, easyJet, Flybe, Jet2.com, Norwegian, Ryanair, SverigeFlyg, transavia.com, vueling and Wizz Air.

 

Plus d'informations sur le site elfaa.com.

 

Source : Business Travel