Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2009

l'Aéroport de Lyon Saint Exupéry se démarque

hublyon[1].jpg
Saint-Exupéry se sent pousser des ailes. Alors que la plupart des plateformes françaises et européennes voient leur trafic passager diminuer ou stagner, l'aéroport de Lyon a enregistré une croissance de 8,2 % en 2008, avec 7 924 063 voyageurs.

Alors que la plupart des plateformes françaises et européennes voient leur trafic passager diminuer ou stagner, l'aéroport de Lyon a enregistré une croissance de 8,2 % en 2008, avec 7 924 063 voyageurs.
La société Aéroports de Lyon peut remercier la compagnie à bas coût Easy Jet qui y a installé en avril sa seconde base française, avec une dizaine de destinations. Les avions orange ont assuré 75 % de la croissance du trafic selon l'aéroport et la compagnie britannique est devenue le second transporteur de Saint-Exupéry avec 10,8 % du trafic global.

Les avions low cost transportent 13,3 % des voyageurs, soit deux fois plus qu'en 2007. Air France, qui a longtemps bataillé contre l'arrivée des low cost à Saint-Exupéry, ne perd pas de terrain pour autant.

La compagnie, qui assure à elle seule près de la moitié du trafic, a accueilli 2,6 % de passagers supplémentaires grâce à la mise en service du Lyon-New York qui a séduit 26 675 voyageurs.

Source: 20minutes.fr
Mercredi 21 janvier 2009

19/01/2009

Aéroport Lyon Saint Exupéry continu sa croissance malgrè la conjoncture

4402[1].jpg
L’aéroport Lyon Saint Exupéry peut remercier EasyJet. La plate-forme lyonnaise a en effet enregistré une hausse de 8,2% de son trafic l’année dernière à 7,9 millions de voyageurs. Une croissance dûe en grande partie à la compagnie anglaise qui a ouvert une base à Lyon l’année dernière et qui dessert une dizaines de villes. Les vols d'EasyJet représentent près de 11% du trafic aérien à Saint Exupéry.

Source: LYONmag.com
Lundi 19 janvier 2009

18/01/2009

Heathrow Aiport: en expansion

heathrow_34[1].jpg
Heathrow a l’autorisation de s’agrandir. Le gouvernement britannique a confirmé son soutien au projet d’expansion du principal aéroport de Londres le 15 janvier, qui prévoit la construction d’un nouveau terminal et surtout d’une troisième piste.

Plus courte que les deux actuellement en service, cette piste permettra théoriquement d’augmenter les mouvements de la plateforme londonienne de 46% à 700 000 par an, contre 480 000 actuellement. Elle devrait être opérationnelle d’ici 2020.
En attendant, Heathrow continuera d’opérer comme aujourd’hui : une piste est réservée aux décollages, l’autre aux atterrissages et les attributions sont inversées à la mi-journée. Elles sont ainsi utilisées à 99% de leur capacité. Le gouvernement a en effet rejeté l’idée de les exploiter en mode mixte, c’est-à-dire en autorisant les décollages et les atterrissages sur la même piste.

En discussion depuis 2003, ce projet d’expansion ne cesse de soulever de virulentes protestations de la part des riverains et des associations écologiques. La dernière action en date a été organisée par Greenpeace. Elle a annoncé le 14 janvier qu’elle avait acquis un morceau du terrain sur lequel la piste doit être construite.

Pour tenter de calmer les esprits, le ministre britannique des Transports Geoff Hoon a annoncé que son utilisation (en mode mixte cette fois) serait initialement limitée de façon à ce que l’augmentation du nombre de mouvements n’excède pas les 125 000, soit la moitié de ce qui était prévu. Elle ne pourra être utilisée davantage que lorsque les objectifs de réduction des émissions de CO2 dues à l’aviation seront atteints.

Source: aérocontact
Vendredi 16 janvier 2009

17/01/2009

Aéroport de Lille-Lesquin

aeroport_lesquin_morta[1].jpg













L'année dernière, l'aéroport de Lesquin a une nouvelle fois franchi le cap du million de passagers. De justesse, avec 1 015 000 passagers (- 3 % par rapport à 2007).

Malgré les turbulences, l'aéroport de Lille-Lesquin a maintenu une vitesse de croisière honorable en 2008. Les vols internationaux ont progressé de 4,2 % pendant que les vols nationaux reculaient de 1,4 % et que les vols vacances augmentaient de 1,2 %.

Myair a supprimé ses vols vers l'Italie. La compagnie Centralwings a disparu et a donc quitté Lesquin, Atlas Blue a réduit le nombre de ses vols (qui devraient d'ailleurs retrouver très vite leur rythme). Dans le même temps, Iberia a atterri à Lesquin pour gagner Madrid et Ryanair pour relier Marseille.

« De nouvelles lignes en 2009 »
Enfin, depuis le début de l'année, l'aéroport fait l'objet d'une nouvelle concession, partagée pour dix ans par la CCI Grand Lille, Veolia Transport et SANEF Abertis. « Il y a beaucoup de synergies. Le routier et l'aérien par exemple sont complémentaires », se réjouit Jean-Christophe Minot, président de l'aéroport, qui assure qu'« il y aura des nouvelles lignes en 2009 ».

Source: LaVoixEco
Vendredi 16 janvier 2009

19/12/2008

Aéroport Lyon Saint Exupéry: ouverture de 3 boutiques

644202-786478[1].jpg
L'Aéroport de Lyon Saint Exupéry inaugure 3 nouvelles boutiques en zone publique et en salle d'embarquement. Un réaménagement de la salle d'embarquement du départ 21 a permis 105 mètre carré de surface commerciale supplémentaire. Ce nouvel espace acceuille Elite Fashion, Shop, et L'Occitane en Provence, du côté de la zone publique, le Grand Comptoir c'est installé.

Source: Tour m@g.com
Vendredi 19 décembre 2008

27/11/2008

Le principal aéroport de Bangkok fermé jusqu'à samedi

286c44b[1].jpg

BANGKOK - Le principal aéroport international de Thaïlande, Suvarnabhumi à Bangkok, restera fermé au moins jusqu'à samedi 18h00 locales (11h00 GMT) à cause de son occupation par des manifestants antigouvernementaux, fait savoir la compagnie aérienne Thai Airways.

Dong Muang, un autre aéroport de la capitale, moins moderne, demeurera fermé quant à lui jusqu'à vendredi 18h00 (11h00 GMT), ajoute la compagnie aérienne.

Le gouvernement a proclamé jeudi l'état d'urgence dans ces deux aéroports, donnant de ce fait des pouvoirs spéciaux à l'armée et à la police pour en chasser les manifestants qui ont pris le contrôle mardi de l'aéroport Suvarnabhumi.

Cela étant, lorsque l'état d'urgence avait été décrété en septembre dernier sur un autre site où manifestaient des partisans de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD), l'armée n'avait pas obéi aux ordres d'intervenir.

Les manifestants ont répondu qu'ils n'avaient aucune intention de lever le siège. "Nous ne partirons pas. Nous utiliserons des boucliers humains si la police essaie de nous disperser", a déclaré à Reuters Suriyasai Katasila, un des leaders de la PAD.

La PAD a pris le contrôle de l'aéroport international de Bangkok pour réclamer la démission du Premier ministre, Somchai Wongsawat. Tous les vols au départ ou à destination de Bangkok sont suspendus.

Source: L'Express.fr
Jeudi 27 Novembre 2008

23/09/2008

Le maire de Londres veut fermer Heathrow

2b64405a3740dff378453a0e2492e56a.jpg
Boris Johnson a trouvé un remède aux problèmes d’Heathrow : la fermeture. Le maire de Londres et son conseil municipal étudient actuellement la possibilité de construire un nouvel aéroport sur une île artificielle près de l’île Sheppey, dans l’estuaire de la Tamise, en remplacement de la plus grande plateforme londonienne.

Boris Johnson imagine un tout nouvel aéroport doté dès le départ de quatre pistes, avec la possibilité d’en ajouter deux supplémentaires si le besoin s’en faisait sentir. Situé dans le comté de Kent, il permettrait aux passagers de rejoindre le cœur de Londres en 35 minutes grâce à une liaison ferroviaire express et serait également relié au tunnel sous la Manche, pour une liaison facilitée avec le continent.

Le but serait de réduire à néant le besoin de construire une troisième piste à Heathrow pour décongestionner l’aéroport, un projet qui déchire les habitants de la région et les utilisateurs de la plateforme. Le maire de Londres estime en effet qu’elle ne peut pas être agrandie indéfiniment, aux dépens des riverains. Si elle est acceptée, la construction du nouvel aéroport devrait prendre six ans. Heathrow, voire Gatwick, pourraient ainsi être fermés progressivement.

Toutefois, Boris Johnson a précisé que le projet tiendrait compte de l’impact écologique qu’il pourrait avoir. Or, l’estuaire de la Tamise est un refuge très utilisé par des dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs. La construction de cette plateforme et son activité opérationnelle auraient donc un impact catastrophique sur l’écosystème.

Source: aérocontact

18/09/2008

GB : Gatwick, aéroport à vendre (Qui en veut!!)

7a71011204bdd202c5d84cf49f24f667.jpg
"Vends aéroport, 3 milliards de livres"
Ce n’est pas tous les jours que l’on peut lire ce genre de petite annonce. C’est pourtant celle que pourrait publier le groupe aéroportuaire BAA, filiale de l’Espagnol Ferrovial. BAA met en effet en vente "immédiatement" Gatwick, situé à 45 km du centre-ville de la capitale britannique.

Avec 35 millions de passagers l’an dernier, le deuxième aéroport londonien derrière Heathrow est l’un des premiers d’Europe, et l’aéroport à piste unique le plus fréquenté du monde. Des performances que l’on va retrouver dans le prix de vente : sans doute autour de 3,8 milliards d’euros, selon les estimations le plus souvent citées.

Si le groupe espagnol conteste toujours les recommandations provisoires de la Commission britannique de la concurrence (Competition Commission, ndlr), il annonce avoir pris la décision de vendre sans tarder, pour mettre fin à "l’incertitude" pesant sur l’avenir de l’aéroport, de ses clients, de ses personnels et de son activité.

BAA continue de contester la recommandation de céder Stansted, principalement desservi par les compagnies à bas prix –EasyJet et RyanAir en ont fait leur base. Car l’opérateur a des projets pour ce troisième aéroport londonien, situé à une soixantaine de kilomètres au nord de la capitale : la construction d’une nouvelle piste qui permettrait de désengorger le ciel de Londres, ce qui est justement l’un des principaux problèmes soulevés par la Commission de la concurrence.

La Competition Commission a rendu le mois dernier un rapport d’étape dans lequel elle se prononce pour la vente de trois des sept aéroports de BAA au Royaume-Uni : à savoir deux dans l’agglomération de Londres -entre Heathrow, Gatwick, Stansted- et celui d’Edimbourg ou Glasgow, en Ecosse.

Gilles Halais avec agences