Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2011

Ryanair défie le droit du travail belge avec des tests antidrogue...

La compagnie aérienne à bas prix Ryanair a provoqué une nouvelle polémique en multipliant les contrôles sur ses employés travaillant en Belgique pour vérifier s'ils ont pris du cannabis, en contravention avec le droit belge, a rapporté mercredi la presse belge.

 

Ryanair prélèverait des mèches de cheveux sur ses employés à leur descente d'avion pour ses tests antidrogue, selon le témoignage d'une hôtesse de l'air travaillant pour la firme irlandaise citée dans le quotidien régional L'Avenir.

 

"Chaque semaine, une infirmière vient d'Irlande et reçoit dans notre +office+ (à Charleroi, sud de la Belgique, où Ryanair est installée) les hôtesses et stewards qui descendent des avions. C'est là qu'on nous rase les cheveux qui serviront aux analyses pour ces +drug tests+", raconte cette employée qui a requis l'anonymat.

 

La mèche de cheveux, de 4 cm sur 3, est prélevée derrière l'oreille pour les hommes et à l'arrière du crâne pour les femmes.

 

Les contrôles étaient auparavant effectués deux fois par an, mais, à la suite apparemment d'une dénonciation visant des membres du personnel naviguant, ils se sont intensifiés ces trois dernières semaines.

 

Interrogé par le journal, le porte-parole de Ryanair, Stephen McNamara, a confirmé ces contrôles antidrogue, stipulés dans le contrat - régi par le droit irlandais - de ses employés. "Absolument. Nous réalisons ces tests dans toutes nos bases européennes de manière aléatoire. C’est stipulé dans le contrat de nos employés. C’est une manière de s’assurer que tout est OK avec nos équipages et d’assurer la sécurité des passagers".

 

Les employés ne peuvent refuser sous peine de "sanctions", a-t-il ajouté, bien que la pratique soit illégale en droit du travail belge.

 

Le ministre belge des Transports, Etienne Schouppe, a critiqué Ryanair et sa direction sur les Ondes de la radio publique francophone RTBF.

 

"Je trouve cette pratique exagérée, mais le patron de Ryanair est bien connu pour prendre des décisions qui sont incompréhensibles", a déclaré le ministre, dans une allusion aux nombreuses controverses allumées par les propos incendiaires de Michael O'Leary, notamment sur les obèses encombrants, les passagers qui pourraient voyager debout, et les écologistes à fusiller.

 

Source : Voila.fr Actu

Les commentaires sont fermés.