Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2010

Ryanair veut imposer le droit du travail irlandais en France...

headline_pic[1].jpg

En matière de pratique sociales, Ryanair ne vole pas très haut. La compagnie low-cost souhaite en effet instaurer le droit du travail irlandais sur le sol français, avec des temps de rotation pour ses pilotes de tout juste 25 minutes. La porte ouverte à toutes les dérives, selon L'Hérétique.

 

 

J´ai lu dans Le Figaro que Ryanair menaçait de fermer son terminal à Marseille, parce qu'il veut pouvoir appliquer un droit du travail irlandais et non français sur notre sol.

Si jamais, nous Français, cédons sur notre droit du travail, nous sommes morts. Cela signifie que demain, ce sera le droit du travail kazakh ou ouzbekh qu'on voudra nous appliquer.

J'ai à ce sujet quelques remarques : l'autre compagnie low-cost, Easy-Jet a essayé la même chose mais a finalement abdiqué et s'est pliée à la législation française. Comparez les prix des deux, Easy-Jet n'est pas plus chère que Ryanair, en revanche elle est bien plus fiable.

Le site Securvol donne des informations sur la fiabilité des compagnies aériennes. Le croirez-vous ? Alors qu'Easy-Jet est en catégorie A (on ne peut pas faire mieux), tiens tiens, Ryanair est en
catégorie C (personnellement, je ne mets pas les pieds dans les compagnies classées catégorie C et en-dessous).

Sorte de grande muette de l'aviation, Ryanair se garde bien de répondre aux questions embarrassantes et pas seulement dans le domaine des pratiques sociales, mais aussi de la sécurité. Or, les incidents se sont multipliés en 2005 et 2006 sans que jamais Ryanair ne prenne la peine de donner des éléments d'explication sur ces derniers. Oh, remarquez, les atterrissages dangereux, on peut avoir quelques éléments, avec les périodes de rotation de 25 minutes seulement pour un même pilote… Si ça, c'est irlandais, vous imaginez ce que cela donne en droit kazakh, ouzbekh ou kirgizh ?

Oui, parce que qui dit droit du travail kazakh, finit par dire normes de sécurité kazakhes, tôt ou tard. Ben tiens, ça alors, toutes les compagnies kazakhes sont en catégorie E, c'est-à-dire interdites ou à interdire dans le ciel européen, genre catégorie cercueils volants, vous voyez…

 

18:23 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.