Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/09/2010

Easyjet : ouverture cet Hiver de Liverpool-Grenoble...

61274_1607995325952_1418272913_31651897_4425751_n[1].jpg

La compagnie aérienne low cost easyJet va lancer une nouvelle liaison entre Liverpool et Grenoble, juste à temps pour le début de la saison des sports d’hiver.

 

 

La low cost anglaise lancera le 8 janvier 2011 un vol bihebdomadaire entre Liverpool et Grenoble, avec des départs le samedi et le dimanche. Le vol du samedi quittera Liverpool à 6h00 pour se poser à Grenoble à 9h00, le vol retour quittant les Alpes à 9h40 pour se poser en Angleterre à 10h55. Le vol du dimanche sera légèrement plus tardif, avec décollage depuis l’aéroport John Lennon à 6h25 et arrivée à 9h25, et départ depuis Grenoble à 10h00 pour un atterrissage à Liverpool à 11h15.

 

 

EasyJet desservira donc Grenoble à partir de cinq aéroports britanniques: Birmingham, Bristol, Londres – Gatwick et Londres – Luton, et donc Liverpool. Rappelons que cette dernière ville verra par ailleurs l’inauguration le 18 décembre d’une liaison vers Lyon, également opérée les samedi et dimanche, renforçant ainsi l’offre d’easyJet vers les stations de sports d’hiver des Alpes au départ du nord-ouest de l’Angleterre.

 

 

Grenoble est desservi par six compagnies aériennes: easyJet, Ryanair, Transavia, Wizz Air, aurigny et LOT Charters. En plus des cinq villes anglaises d’easyJet, la plateforme iséroise est reliée à Dublin, Guernesey, Rotterdam, Stockholm, Varsovie et Cluj.

 

 

Source : Air Journal

13:27 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (1)

La mode pour les équipages...

dyn002_original_600_405_pjpeg_2567601_631ebc55c62dc63d4b86db28626cf3dd[1].jpg

Skyscanner a interrogé ses utilisateurs sur les tenues des différentes compagnies aériennes. Les résultats placent Air France en deuxième position, devant l’Italie, les États-Unis et le Royaume-Uni. *

L’aviation et la mode ont toujours entretenu une relation étroite – des mini-jupes des hôtesses de l’air dans les années 60, jusqu’à veste aviateur Burberry, vue cette année sur les podiums de la Fashion Week.

 

 

Mais ces dix dernières années ont vu arriver une nouvelle tendance : les compagnies aériennes demandent à des  designers de haute couture de créer des uniformes pour leurs équipages. Qu’est-ce que cela donne ? Le comparateur de billet d’avion Skyscanner.net a passé en revue les compagnies les plus avant-gardistes en terme de mode, et peut dévoiler qui a été est élue « Compagnie aérienne la plus élégante » par ses utilisateurs.

 

 

En 2005, Air France a demandé à Christian Lacroix, qui travaille pour une liste impressionnante de célébrités, de concevoir une garde-robe complète pour son équipage. La collection printemps/été 2011 de Mode à Paris étant présentée du 28 septembre au 6 octobre, les utilisateurs Skyscanner ont l’œil affuté et ont été 17% à élire les uniformes d’Air France comme les plus élégants.

 

 

L’Italie a été l’un des premiers pays à engager un grand couturier pour concevoir les uniformes de sa compagnie aérienne nationale. Au début des années 1990, Giorgio Armani a en effet conçu les uniformes d’Alitalia, ce qui a été particulièrement critiqué à l’époque. L’uniforme italien actuel, conçu par Mondrian du Groupe Nadinin, n’obtient quant à lui que 8% des voix dans le sondage Skyscanner sur l’élégance des compagnies aériennes.

 

 

En 2004, le couturier gallois Julien MacDonald a pris son fil et son aiguille pour créer l’uniforme de British Airways, afin que l’équipage ne soit plus habillé « comme des grand-mères ». Un respectable 15% des utilisateurs de Skyscanner pense que British Airways, qui parraine la London Fashion Week, devrait prendre la place en haut du sondage.

 

 

Basé à Los Angeles, le couturier Richard Tyler a commencé à travailler pour Delta Airlines pendant la New York Fashion Week en 2005, avec une robe rouge qui attira alors l’attention. Mais ses robes n’ont pas attiré l’attention des utilisateurs Skyscanner qui n’ont été que 5% à choisir Delta comme la plus élégante.Vous pourrez admirer ces uniformes si vous prenez un vol pour New York par exemple ou les autres villes américaines.

 

 

Le designer espagnol Adolfo Dominguez, dont les robes sont convoitées par Gwyneth Paltrow, a choisi des chemises colorées pour les uniformes d’Iberia. Dominguez est peut-être le chouchou des célébrités, mais les résultats du sondage montrent qu’il n’est pas un favori chez les usagers Skyscanner, en ne récoltant que 9% des voix.

 

 

Si de nombreuses autres compagnies aériennes, y compris Jet Aiways et Lufthansa, ont elles aussi utilisé des grands créateurs de mode pour créer leurs uniformes, l’intérêt semble être limité, si l’on en croit les résultats du sondage Skyscanner. En effet, la compagnie aérienne que les utilisateurs Skyscanner ont choisie comme étant la plus élégante est Qatar Airways, dont l’uniforme pourpre au style un peu rétro récolte un énorme 33% des votes.

 

 

Top 10 des compagnies les plus élégantes, en commençant par la plus élégante* :

 

1. Qatar Airways

2. Air France

3. British Airways

4. Iberia

5. Alitalia

6. SAS

7. Delta

8. Aeroflot

9. Jet Airways

10. Lufthansa

 

*l’enquête a été menée sur plus de 500 utilisateurs et sur les 10 compagnies aériennes citées dans le classement.

 

 

Source : Skyscanner

22/09/2010

Air Austral lorgne sur les Antilles...

3428164622_63e0efca71[1].jpg

La compagnie réunionnaise fonde une société baptisée "Outre-Mer 380". L'idée est d'exploiter des gros porteurs Airbus dans leur version densifiée.

Air Austral va peut-être voler sur les Antilles. C'est la future filiale de la compagnie réunionnaise, baptisée "Outre-Mer 380", qui pourrait, à l'horizon 2015, opérer des vols entre la métropole et les Antilles françaises. L'idée de Gérard Ethèves, PDG d'Air Austral, est en effet d'exploiter avec Air Caraïbes, d'ici 4 à 5 ans, deux Airbus A380 dans des versions densifiées. Un de ces appareils sera positionné entre la Métropole et La Réunion, l'autre pourrait voler vers les Antilles françaises.

 

Source : Quotidien du tourisme

Les low-cost ont accueilli 12% de passagers en plus en 2009...

elfaa[1].gif

Les compagnies aériennes européennes à bas coût ont transporté 167 millions de passagers entre juillet 2010 et juillet 2009, annonce l'ELFAA (Association européenne des compagnies à bas coûts). Cela représente une croissance de 12% par rapport à la même période un an plus tôt.

 

Les compagnies aériennes low-cost européennes continuent d'attirer les voyageurs. 167 millions de touristes les ont empruntées entre juillet 2009 et 2010, soit une hausse de 12% sur un an. À titre de comparaison, l'ELFAA constate que les compagnies aériennes régulières de l'Europe ont vu leur trafic se contracter de 1,9% entre janvier et mai derniers, par rapport à la même période un an plus tôt.

Les taux d'occupation des appareils appartenant aux compagnies à bas coût sont également meilleurs que ceux des régulières, s'établissant à 80,5% pour les low-cost contre 65,6% pour les transporteurs traditionnels.

Les statistiques présentées ce jeudi sont issues des données collectées auprès des dix compagnies aériennes low-cost membres d'ELFAA : Blue Air, easyJet, Flybe, Jet2.com, Norwegian, Ryanair, SverigeFlyg, transavia.com, vueling et Wizz Air.

Source : Cyberpresse.ca

 

RYANAIR : Beauvais (Paris) – Santander (Espagne) : nouvelle ligne en décembre 2010...

ryan_air[1].jpg

La compagnie irlandaise low cost Ryanair va mettre en service une nouvelle ligne entre Paris Beauvais (BVA) et Santander (SDR), en Espagne (Cantabrie).

 



Située à une heure à l’ouest de Bilbao, au nord de l’Espagne, la ville balnéaire de Santander sera reliée à Paris trois fois par semaine, le mardi, le jeudi et le samedi.


Les liaisons débuteront dès le 14 décembre 2010, mais les billets ne seront en vente qu’à partir de demain jeudi 23 septembre.



C’est la 14e ville desservie par Ryanair au départ de l’aéroport Parayas de Santander.

 

 

Source : Quelle Compagnie.com

16:52 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2010

La compagnie française de l'océan indien arrive à Bordeaux...

1509516[1].jpg

"A partir du 11 février 2011, la compagnie régulière AIR AUSTRAL opèrera DEUX VOLS hebdomadaires directs de BORDEAUX à ST DENIS DE LA REUNION. Ces vols permettront aux voyageurs de la région Aquitaine de ne plus avoir à passer par Paris pour rejoindre l’Océan Indien puis les autres destinations d’AIR AUSTRAL. Pascal Personne, Président du Directoire de l’Aéroport de Bordeaux Mérignac s’est déclaré « très enthousiaste face à l’ouverture de cette liaison régulière permanente vers une destination long courrier à fort potentiel depuis Bordeaux "

Source : Sud Ouest

Corsairfly supprime des départs de province dès le printemps 2011...

35442_corsairfly-une[1].jpg

Dans le cadre de son plan de transformation Takeoff 2012, Corsairfly rassemble "progressivement ses vols sur sa base de Paris Orly" vient d'indiquer la compagnie dans un communiqué. Autrement dit, les départs de Nantes, Marseille, Toulouse, Lyon vont être supprimés d'ici fin 2012.

 

 

 

Corsairfly indique cependant qu'elle "proposera très prochainement des solutions d'acheminement de et vers Orly à ses clients de province afin de leur offrir une alternative, par voie aérienne ou terrestre". Pascal de Izaguirre, DG de la compagnie, explique qu'avec "des programmes de vols été et hiver 2011 profondément remaniés, Corsairfly assoit sa profonde mutation vers le modèle régulier et répond ainsi aux attentes de ses clients (clientèle loisirs, PME/PMI, et administrations), en proposant des horaires et des fréquences adaptés". Concrètement, les dessertes de Fort-de-France et de Pointe-à-Pitre seront progressivement dégroupées au cours de l’été prochain, pour aboutir dès l'hiver 2011 à un programme de vols directs quotidiens. La desserte de Saint-Martin sera assurée par deux vols hebdomadaires appuyés sur l'une ou l'autre des deux îles. A compter de novembre 2011, la compagnie prévoit d'assurer 14 vols hebdomadaires vers les Antilles au départ d'Orly et 14 vols hebdomadaires vers Paris. Après une première modification de son programme en vols de nuit dans les deux sens, effectif dès novembre 2010, Corsairfly doublera ses vols directs à destination de Saint Denis de la Réunion dès l’été 2011. A compter de mai 2011, au départ d'Orly et de la Réunion, la compagnie assurera 6 vols directs A/R par semaine contre 3 vols directs en été 2010. Puis, à compter de novembre 2011, au départ d'Orly et de la Réunion, il y aura 7 vols directs par semaine. Sur Madagascar, Tananarive sera desservie 4 fois par semaine, dont 3 fois via Mayotte à compter de la dernière semaine de juin 2011. Sur Maurice, Corsairfly assurera 3 vols directs A/R hebdomadaire, à compter de novembre 2011. Sur le Sénégal, Dakar restera reliée 1 fois par semaine à Orly en période estivale. La fréquence sera doublée dés décembre 2011. Sur le Canada, la compagnie maintient sa desserte estivale de Montréal pour atteindre jusqu’à 5 vols directs hebdomadaires sur les mois de juillet et août 2011. Enfin, la desserte de Miami sera assurée tout au long de l'année à compter du 17 décembre 2010. Opérée en vols directs, la ligne sera renforcée pour atteindre jusqu’à 3 vols hebdomadaires à compter de juin 2011. Les destinations telles que le Kenya, la République Dominicaine, Israël, la Nouvelle Ecosse et le Québec ne seront pas reconduites.

 

15/09/2010

La low-cost AirAsia X défie Air France à Paris...

330axmm_1146[1].jpg

La filiale long-courrier de la compagnie à bas-coûts malaisienne AirAsia a obtenu des créneaux horaires sur l’aéroport d’Orly.

AirAsia s’attaque à Air France. La filiale à bas-coûts de la compagnie malaisienne, AirAsia X, devrait déferler sur l’aéroport d’Orly cet hiver. La Cohor (Association pour la coordination des horaires), qui a annoncé la semaine dernière l’attribution de 1248 «slots» pour l’aéroport parisien, a accordé 208 créneaux horaires annuels, soit l’équivalent de deux vols hebdomadaires, à AirAsia X.

«Les compagnies qui ont reçu ces nouveaux créneaux sur une base annuelle pourront, si elles le souhaitent, débuter les dessertes dès la fin de saison d’été 2010 en cours», soit à partir du 31 octobre prochain. Selon , AirAsia X compte démarrer ses vols entre Paris et Kuala Lumpur, en Malaisie, début 2011. A terme, la compagnie aurait l’ambition d’assurer quatre rotations par semaine, en suivant le rythme des livraisons d’avions.

L’arrivée de ce nouveau concurrent n’est pas une bonne nouvelle pour Air France, qui ne dessert pas Kuala Lumpur. AirAsia X fait déjà trembler les prix sur Londres. La compagnie propose en effet un aller simple Kuala Lumpur-Londres Stansted pour 145 livres sterling (175 euros). Cette nouvelle intervient surtout alors qu’un sondage réalisé cet été auprès des pilotes d’Air France a révélé que 89 % d’entre eux pensent que la stratégie de leur direction est «inadaptée» pour contrer les low-cost.

«Depuis près de dix ans, les compagnies généralistes se font tailler des croupières sur le marché du point à point européen», remarquait le Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL) dans un tract la semaine dernière. «Air France-KLM n’échappe pas à la règle. Des centaines, voire des milliers d’emplois sont en jeu». Air France a transporté 6,5 millions de passagers sur l’ensemble de son réseau international en août (-1,2 % sur un an). Par comparaison, sa grande rivale low-cost Ryanair a transporté 7,6 millions de passagers sur son réseau européen (+12 %).

La révolution du low-cost long courrier

Pour autant, Air France prépare activement sa contre-offensive. Des sources internes à l’entreprise ont révélé début septembre que la compagnie aurait trouvé la réplique avec le lancement d’une nouvelle filiale low-cost l’an prochain baptisée «Air France Express». Celle-ci assurerait des vols intérieurs et serait implantée à Marseille, Nice et Toulouse.

Mais les ambitions d’AirAsia X sont d’autant plus menaçantes qu’elles dépassent les frontières régionales. La compagnie asiatique veut révolutionner le transport aérien en imposant le concept du low-cost long courrier. Créée en janvier 2007, Air Asia X est détenue à 20 % par le milliardaire britannique Richard Branson, le fondateur de Virgin Atlantic Airways, qui compte déjà à son actif plusieurs succès dans le transport aérien à bas prix. Galvanisé par le lancement réussi de Virgin Blue, sa deuxième compagnie aérienne, créée en 2000 en Australie, l’entrepreneur a ensuite déployé ses ailes dans le ciel américain, en lançant Virgin America, en 2007.

Source : Le figaro

Vueling veut séduire les hommes d'affaire...

Vueling[1].jpg

Vueling a transporté 1 298 902 passagers en août, un record historique pour la compagnie aérienne. Ce chiffre représente une augmentation de 4,8% par rapport à l’année précédente.



Pour l'hiver à venir, Vueling souhaite attirer en priorité les hommes d’affaires. Pour atteindre cet objectif, la compagnie augmente les fréquences sur les segments les plus utilisés par les hommes d’affaires et lance le forfait Go !, un nouveau produit qui rassemble des services offerts séparément auparavant : la possibilité d’avancer ou de retarder son vol le jour même gratuitement, le choix du siège sans supplément de coût, l’envoi de la carte d'embarquement par courrier électronique ou par téléphone portable sans besoin de faire de check-in online, le doublement des points dans les programmes de fidélité Punto et Ibéria Plus, ainsi que des comptoirs d'enregistrement exclusifs pour la clientèle affaires à Barcelone et à Madrid.
Source : Déplacement Pros

23:32 Publié dans Vueling | Lien permanent | Commentaires (0)

Aer Lingus veut rejoindre une alliance...

EI-DUZ%20-%20A330-302%20Aer%20Lingus%20-%20DUB%2021-05-08[1].jpg

Aer Lingus est revenue de son expérience low-cost. Son CEO Christoph Mueller a réalisé plusieurs interviews ces derniers jours qui ont dessiné plus clairement la stratégie de la compagnie irlandaise pour les mois à venir. Aer Lingus a définitivement renoncé à copier le modèle de sa concurrente et actionnaire Ryanair pour créer de la demande dans un pays où elle n’existe pas et tente désormais de réintégrer une alliance mondiale, oneworld étant la première dans les rangs.

 



Toutes ses décisions ont été prises au regard de l’état sinistre du transport aérien en Irlande. Selon Christoph Mueller, le trafic a diminué de 40% en deux ans et les prévisions de croissance pour 2011 sont nulles : l’économie du pays ne parvient pas à se redresser. Signe des difficultés qui se dressent face à la compagnie : seuls ses vols transatlantiques fonctionnent bien, mais grâce au trafic de correspondance. L’Irlande n’attire plus.



Aer Lingus avait initialement tenté de se transformer en low-cost en se rapprochant du modèle de Ryanair pour stimuler la demande en Irlande. Cette stratégie a été un échec et la compagnie l’a définitivement abandonnée depuis le mois de janvier. Plutôt que de proposer des prix trop bas pour être viables économiquement, elle va donc poursuivre son programme de réduction des coûts en 2011, maintenir ses capacités à leur niveau actuel et offrir des services aux passagers près à les payer.



Elle va surtout aller chercher des clients là où ils se trouvent, c’est-à-dire hors d’Irlande. Ses vols transatlantiques vont être maintenus et les transferts devraient être optimisés grâce à l’ouverture du terminal 2 de Dublin prévue pour novembre. Elle envisage également de dédier un second appareil à ses activités en joint-venture avec United Airlines en 2011. Le vol Madrid – Washington qu’elle exploite avec la compagnie américaine s’est avéré rentable au bout de cinq mois.



Son autre grand revirement stratégique est sa volonté de réintégrer une alliance mondiale de compagnies aériennes, alors qu’elle avait quitté oneworld en 2006. Christoph Mueller a indiqué le 13 septembre que les négociations avec British Airways allaient s’intensifier. Mais Aer Lingus est également en discussion avec Star Alliance, via United Airlines, et avec SkyTeam, au travers de KLM. Si elle est historiquement proche de oneworld, le choix s’annonce tout de même difficile car elle a conclu des accords bilatéraux importants avec des compagnies de toutes les alliances.

Source : Aerocontact

 

12/09/2010

EasyJet ouvre deux nouvelles lignes au départ de Brest vers Paris et Lyon

1271021159[1].jpg

La compagnie aérienne britannique à bas prix EasyJet ouvre deux nouvelles lignes au départ de l'aéroport de Brest-Bretagne vers Charles-de-Gaulle, à partir de vendredi et vers -Saint-Exupéry, en novembre, a-t-on appris auprès de la compagnie.


La compagnie table sur 80 à 100.000 passagers transportés par an entre Brest et la capitale, puis sur 140.000 passagers en cumulé avec Lyon, a expliqué à l'AFP son directeur général pour la France, François Bacchetta.


"Il n'y avait pas de produit grand public qui rende Brest facile d'accès. Ou c'est tellement cher qu'on n'y va pas en avion", a-t-il ajouté.
Selon M. Bacchetta, cette nouvelle ligne, la quatorzième créée en France, offre "un vrai potentiel de développement".
La ville de la pointe bretonne, déjà desservie quotidiennement par Air France, sera à un peu plus d'une heure de vol de Paris-Charles-de-Gaulle contre plus de quatre en train.


Quant à la ligne Brest-Lyon qui disposera de 4 vols par semaine à partir du 5 novembre, M. Bacchetta persuadé de son succès commercial, a estimé que cette "transervale" avait du sens dans un pays centré sur sa capitale.
EasyJet qui revendique la première place au Royaume-Uni, la deuxième en France et la 4e en Europe en nombre de passagers transportés, prévoit une augmentation de 10% de ce nombre cette année.


La compagnie, également présente à Toulouse-Blagnac depuis juillet 2003, y ouvre de nouvelles lignes vendredi vers Lisbonne (4 vols/semaine), le 11 vers Rome (3 vols/semaine) et le 2 novembre (3 vols/semaine) vers Milan.

Source : La Parisien

11:26 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

03/09/2010

AF travaille sur le lancement d'une compagnie low-cost...

Airfrance_sans_ombre[1].jpg

Selon l'AFP, Air France travaille au lancement d'une compagnie low cost.

 

 

Ce projet, baptisé en interne "Air France Express", pourrait voir le jour
dès l'année prochaine si des accords sont trouvés avec les syndicats ont indiqué des sources internes. Air France n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat. "Il y a des réflexions en cours pour trouver un outil qui permette de  combattre les compagnies "low cost". Parmi les scénarios envisagés, il y a la création d'une nouvelle entité à l'intérieur du groupe Air France-KLM", a expliqué à l'AFP une des sources internes sous le couvert de l'anonymat. L'idée serait de baser une partie des pilotes en province à Marseille, Nice et Toulouse et de faire comme easyJet : éviter qu'il y ait des avions qui découchent" de leurs bases.

 

 

Source : Quotidien du tourisme

 

02/09/2010

Le low-cost croît encore dans la région...

ryanair3[1].jpg

Légèrement en baisse au mois de juillet à Biarritz-Parme, le trafic aérien a en revanche sensiblement augmenté cet été à Bergerac et à La Rochelle, tout en connaissant une véritable explosion à Bordeaux (+ 18 % en juillet, + 19,9 % en août). Dans une très large mesure, ce rebond qui fait suite à une période 2008-2009 très difficile est dû aux compagnies « low-cost ». Dans ce contexte, l'évolution de l'activité dans la région peut se résumer de la façon suivante.

1. Le pari de Mérignac

En créant une sorte d'aérogare bis plutôt spartiate, baptisée « Billi », l'aéroport de Bordeaux-Mérignac souhaitait répondre à la demande des compagnies à bas coût, tout en cherchant un relais de croissance, dans la perspective de l'inéluctable baisse de trafic induite par le futur prolongement de la LGV.

 

 

La plate-forme girondine, dirigée par Pascal Personne, n'a pas attendu la création de ce nouveau terminal pour accueillir des lignes low-cost, puisque Easyjet assure déjà entre autres depuis plusieurs années des liaisons avec Lyon, Londres et Genève. Mais, de toute évidence, cet équipement à redevance réduite a contribué à attirer sur place Ryanair, numéro un européen de la spécialité, ainsi que d'autres acteurs de moindre rang, comme la compagnie marocaine Jet4You.

 

 

À en juger par les chiffres de l'été, le choix a payé : si le trafic domestique, surtout assuré par le groupe Air France, est resté stable cet été, le nombre de passagers des lignes européennes a bondi, du fait notamment des nouvelles liaisons créées par Ryanair : pour le seul mois de juillet, près de 20 000 voyageurs ont emprunté les lignes lancées cette année à destination de Charleroi, Porto, Milan, Edimbourg et Cork. Les données d'août sont du même tonneau. Et, dans le même temps, le trafic avec Londres, pour partie assuré par Easyjet, a lui aussi explosé (+ 12 000 passagers en juillet). Pour l'instant, le pari de Mérignac semble gagné.

2. Bergerac, La Rochelle tiennent bon

 

Le nouvel équipement bordelais ne semble pas avoir eu d'incidence négative sur les aéroports de Bergerac et La Rochelle, dont le sort est entre les mains des low-cost. Les deux plates-formes avaient subi en 2009 un trou d'air lié, dans une large mesure, aux effets de la crise.

 

Mais les choses vont mieux cet été : en juillet, Bergerac, qui avait mal commencé l'année, a battu son record mensuel (48 000 passagers). Et ce score s'est sans doute amélioré en août. La Rochelle affiche pour sa part une augmentation de 19 % en juillet, avec un mois d'août qui s'annonçait à l'unisson.

 

Au-delà de la relative amélioration de la situation économique, ces bonnes performances estivales tiennent sans doute entre autres à la création de nouvelles lignes comme Bergerac-Leeds ou La Rochelle-Oslo.

 

Sur les aéroports du sud de l'Aquitaine (Biarritz et Pau), le début de l'été a été a priori moins favorable. À Biarritz, le trafic global a ainsi reculé de 2 % en juillet. La liaison avec Roissy (Easyjet) a baissé de près de 10 %, celle de Londres-Gatwick chutant de moitié du fait d'une baisse des fréquences opérée par cette même compagnie. Mais Ryanair progresse sur Marseille et sur Londres. Par ailleurs, les deux aéroports des Pyrénées-Atlantiques ont bénéficié de la création ou de la pérennisation de nouvelles liaisons. La Côte basque est désormais reliée l'été à Amsterdam par Transavia, filiale à bas coût du groupe Air France-KLM. Quant à la ligne Pau-Beauvais (Ryanair), initialement ouverte pour l'été, elle se poursuivra au moins jusqu'en avril prochain.

3. Tensions et nuages

 

 

Les exemples ci-dessus le montrent : même si la majorité des dizaines de vols low-cost de la région relie le Sud-Ouest aux îles Britanniques, le bas coût ne constitue plus seulement un moyen pour les sujets de Sa Majesté de s'offrir du soleil à bon marché. Lyon, Roissy, Genève, Charleroi, Helsinki, Oslo, Milan, Lyon, Amsterdam, Porto figurent ainsi parmi les destinations desservies, en attendant peut-être un Bordeaux-Marseille un jour ou l'autre.

 

Il n'en reste pas moins que les deux acteurs européens majeurs du secteur - Ryanair et Easyjet - sont britanniques. Et chacune des deux compagnies n'a pas que des vertus.

 

Ryanair, qui est devenu le numéro un européen toutes catégories (devant Air France) en termes de passagers transportés, se caractérise toujours par une rentabilité qui tranche avec une bonne partie du reste du monde aérien. Mais le groupe irlandais se distingue aussi par ses manières abruptes et par le sens de la provocation de son PDG, Michaël O'Leary. Experte dans l'art d'extorquer des subsides aux collectivités locales, pointée du doigt pour son respect parfois approximatif des lois sociales françaises, tout en se faisant la championne de la libre entreprise, Ryanair n'hésite pas à plier bagage quand les milieux locaux ne cèdent plus à ses demandes. L'aéroport d'Angoulême-Champniers vient d'en faire la douloureuse expérience.

 

 

Du côté d'Easyjet, qui n'est pas toujours tendre elle non plus, les préoccupations majeures ont concerné ces derniers temps la ponctualité et le traitement des passagers. On saura dans les mois qui viennent si elle parvient à redresser la barre. Et on saura sans doute aussi cet hiver si EasyJet, Ryanair ou les autres acteurs des îles Britanniques (Flybe) ou d'ailleurs (Transavia) décident ou non d'opérer une pause dans le développement de leurs liaisons vers le Sud-Ouest.

 

 

Source : Sud Ouest