Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2010

Aer Lingus veut rejoindre une alliance...

EI-DUZ%20-%20A330-302%20Aer%20Lingus%20-%20DUB%2021-05-08[1].jpg

Aer Lingus est revenue de son expérience low-cost. Son CEO Christoph Mueller a réalisé plusieurs interviews ces derniers jours qui ont dessiné plus clairement la stratégie de la compagnie irlandaise pour les mois à venir. Aer Lingus a définitivement renoncé à copier le modèle de sa concurrente et actionnaire Ryanair pour créer de la demande dans un pays où elle n’existe pas et tente désormais de réintégrer une alliance mondiale, oneworld étant la première dans les rangs.

 



Toutes ses décisions ont été prises au regard de l’état sinistre du transport aérien en Irlande. Selon Christoph Mueller, le trafic a diminué de 40% en deux ans et les prévisions de croissance pour 2011 sont nulles : l’économie du pays ne parvient pas à se redresser. Signe des difficultés qui se dressent face à la compagnie : seuls ses vols transatlantiques fonctionnent bien, mais grâce au trafic de correspondance. L’Irlande n’attire plus.



Aer Lingus avait initialement tenté de se transformer en low-cost en se rapprochant du modèle de Ryanair pour stimuler la demande en Irlande. Cette stratégie a été un échec et la compagnie l’a définitivement abandonnée depuis le mois de janvier. Plutôt que de proposer des prix trop bas pour être viables économiquement, elle va donc poursuivre son programme de réduction des coûts en 2011, maintenir ses capacités à leur niveau actuel et offrir des services aux passagers près à les payer.



Elle va surtout aller chercher des clients là où ils se trouvent, c’est-à-dire hors d’Irlande. Ses vols transatlantiques vont être maintenus et les transferts devraient être optimisés grâce à l’ouverture du terminal 2 de Dublin prévue pour novembre. Elle envisage également de dédier un second appareil à ses activités en joint-venture avec United Airlines en 2011. Le vol Madrid – Washington qu’elle exploite avec la compagnie américaine s’est avéré rentable au bout de cinq mois.



Son autre grand revirement stratégique est sa volonté de réintégrer une alliance mondiale de compagnies aériennes, alors qu’elle avait quitté oneworld en 2006. Christoph Mueller a indiqué le 13 septembre que les négociations avec British Airways allaient s’intensifier. Mais Aer Lingus est également en discussion avec Star Alliance, via United Airlines, et avec SkyTeam, au travers de KLM. Si elle est historiquement proche de oneworld, le choix s’annonce tout de même difficile car elle a conclu des accords bilatéraux importants avec des compagnies de toutes les alliances.

Source : Aerocontact

 

Les commentaires sont fermés.