Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2010

Un nouvel aéroport au centre de la France...

00057-03[1].jpg

Tôt ce matin, après le décollage de l'ATR42 triquotidien d'Airlinair, l'aéroport de Brive-La Roche a fermé. Enclavée dans la ville, entourée de sites dangereux classés Seveso, la piste de 1.400 mètres survivait par dérogation et exigeait un entraînement spécial des pilotes pour atterrir. Désormais, les avions se posent sur un "boulevard", les 2.100 mètres de la piste de Brive-Vallée de la Dordogne, la nouvelle infrastructure située à 15 kilomètres au sud de l'agglomération. Des moyen-courriers, comme des Boeing 737 ou les Airbus A 320, peuvent utiliser cette piste. Essentiellement implanté sur la commune de Nespouls, le nouvel aéroport, qui a coûté 48,7 millions d'euros, est le premier ouvert au XXIe siècle en France. Le précédent - Angers-Marcé - date en effet de 1998.

 

 

À peine ouvert, Brive-Vallée de la Dordogne semble avoir déjà trouvé sa place à l'international. Il va être relié trois fois par semaine dès le 25 juin au London City Airport par la compagnie CityJet, la filiale irlandaise du groupe Air France-KLM. Cette desserte du centre de Londres intéresse une clientèle britannique haut de gamme qui possède une résidence secondaire dans le centre de la France. Une manière d'occuper les lieux pour Air France et de retarder l'arrivée de Ryanair ou d'easyJet, les low cost qui ont redonné vie à bon nombre d'aéroports régionaux, et de capter les subventions que dénonce régulièrement la Cour des comptes. Pour le public, le samedi 10 juillet sera l'occasion de découvrir l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne à l'occasion d'un meeting international où est attendue la Patrouille de France.

Source : Le Point.fr

 

Les commentaires sont fermés.