Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2010

EasyJet : le fondateur sort du Conseil d'Administration...

1110534-1417678[1].jpg

Selon un communiqué publié vendredi par la compagnie low-cost easyJet, son fondateur, Stelios Haji-Ioannou, a quitté le conseil d'administration de la compagnie.

 

Objectif affiché : "exercer plus librement ses droits d'actionnaire". Des changements  à prévoir au sein de la structure financière de la société ?

 

M. Haji-Ioannou est accompagné dans sa démarché par un autre membre du Conseil d'administration, Bob Rothenberg. Tous deux y siègent en tant que représentants d'easyGroup, actionnaire à 26,2% d'easyJet.

 

M. Haji-Ioannou aurait pour volonté d"obtenir des changements dans la stratégie de la compagnie".

 

Ce qui en signifie en termes clairs affichés noir sur blanc dans un communiqué parallèle que Haji-Ioannou estime déjà depuis quelque temps "que la direction d'easyJet poursuit la mauvaise stratégie dans son expansion."

Là où le bât blesse : la politique d'octroi de dividendes. selon le fondateur "un simple coup d'œil à la courbe du prix de l'action sur les dix dernières années, qui est pratiquement plate, et l'absence de dividendes" sont la preuve d'une mauvaise politique.

"Comment pouvez-vous acheter deux cents avions avec l'argent des actionnaires et ne pas créer de richesse pour eux ?" s'interroge-t-il enfin.

 

Ce à quoi rétorque la compagnie en affirmant que "toutes les décisions sur la stratégie et l'allocation du capital ont été faites par l'ensemble du conseil d'administration, et agréées quand nécessaire par les actionnaires". Sous-entendu : pas de polémique à avoir, les décisions ont été prises en bonne et due forme.

 

Le président Mike Rake a indiqué pour sa part "regretter et être étonné de la décision de Stelios".

 

Des rumeurs de frictions avaient couru depuis un an et demi entre le fondateur et la compagnie, alors même que la direction a été presque entièrement renouvelée au cours des derniers mois.

 

En novembre 2008, Stelios avait laissé entendre qu'il souhaitait que la compagnie réduise ses achats d'appareils, et instaure une politique de dividendes, une première, easyJet ayant jusqu'ici consacré ses bénéfices à sa propre croissance.

 

L'homme d'affaires avait même refusé d'approuver des comptes, jugeant les "estimations trop optimistes". Voire truquées ?

 

Néanmoins, la situation avait semblé s'apaiser après une totale modification de la composition de l'équipe dirigeante. EasyJet a désormais à sa tête l'ancienne directrice générale de l'éditeur de journaux Guardian Media Group (GMG) Carolyn McCall.

 

Mais désormais, Haji-Ioannou envisage de demander la convocation d'une assemblée générale au cours de laquelle il demanderait aux actionnaires de rejeter l'ensemble de la stratégie consistant à acheter des appareils aux dépens de toute augmentation des marges bénéficiaires.

 

Source : Le Monde.fr

13:43 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.