Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2010

Ryanair se pose à l'aéroport de Vatry (Paris)...

1302866604[1].jpg

La bataille juridique en cours avec Air France sur la légalité des aides financières des régions ne freine pas Ryanair dans son développement en France. Déjà présente à Beauvais au nord de Paris, la compagnie à bas coûts va s’installer à l'aéroport de Vatry (Marne) à partir du 30 juin, initialement destiné au fret. La compagnie irlandaise va proposer deux aller-retour par semaine, les mercredi et samedi, vers Stockholm et Oslo pour un nombre de passagers estimé à 20.000 en 2010 et 40.000 par an par la suite.

 

L'association est dotée d'un budget de 2 millions d'euros destiné à aider Ryanair à s'implanter en Champagne et à financer les campagnes marketing à destination des marchés suédois et norvégiens. Des aides de ce type sont au cœur du conflit entre Ryanair et Air France qui les qualifie de subventions illégales.

La compagnie et les collectivités locales misent sur le vignoble champenois et Euro Disney pour attirer les touristes.

 

Il s’agit du premier pas d’une stratégie terriblement ambitieuse pour Vatry : celle de devenir le ….Londres-Stansted de Paris (la base principale de Ryanair dont le trafic dépasse les 20 millions de passagers) de Paris. Car si le potentiel du parc Euro Disney est réel pour une "clientèle import" à Vatry, ce dernier sera toujours en concurrence avec l’aéroport parisien d’Orly (mais aussi Roissy) plus proche du parc d’attractions que Vatry (à 136 kilomètres d’Euro Disney), sur lequel est implanté un grand nombre de low-cost. De même, à l’export, il sera difficile d’attirer à Vatry la clientèle parisienne (150 kilomètres les séparent) qui dispose déjà d’une offre low-cost consistante à Orly, Roissy mais aussi à Beauvais.


En fait, la réussite du de la stratégie low-cost de Vatry dépend beaucoup de la modernisation de la ligne ferroviaire entre Paris et Vatry , qui permettait de relier l'aéroport à la gare de l'Est en 1h15. Celle-ci est une nécessité. La stratégie de l’aéroport, des autorités locales mais aussi du Gouvernement il y a quelques années, de spécialiser Vatry dans le cargo est un échec. Vatry qui a coûté près de 220 millions d'euros n'a jamais réussit son pari de devenir le deuxième aéroport de fret derrière Roissy.


Touché par la crise du fret aérien, Vatry a vu son tonnage passer de 40.000 tonnes en 2008 à 23.000 en 2009 sans perspective de redressement pour 2010.

 

Source : La Tribune.fr

09:42 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.