Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2010

Air Berlin espère dégager un premier bénéfice net en 2010...

D-ABLA - 17[1].jpg

La deuxième compagnie aérienne allemande, qui avait déjà fortement réduit ses pertes en 2009, prévoit de retrouver de la croissance cette année.

 

La cure d'amaigrissement d'Air Berlin, ajoutée à son alliance avec le groupe touristique TUI, commencent à porter leur fruit. Après avoir fortement réduit ses pertes en 2009, ramenées de 83,5 millions d'euros en 2008 à 9,5 millions, la deuxième compagnie allemande pourrait dégager un premier bénéfice net cette année. C'est du moins ce qui ressort de la présentation des résultats 2009, hier. « Air Berlin prévoit une augmentation sensible de ses profits en 2010, notamment grâce aux lignes acquises de TUIfly, qui contribueront pour la première fois au chiffre d'affaires », explique le communiqué. Le nombre de passagers devrait notamment franchir le cap des 30 millions.

 

L'accord finalisé en septembre dernier avec TUI prévoit la reprise par Air Berlin des vols réguliers de sa filiale « low cost » déficitaire TUIfly, en échange de 10 % du capital d'Air Berlin. De quoi permettre à cette dernière de retrouver de la croissance, après les coupes franches des deux années passées. En 2009, la compagnie a ainsi vu son chiffre d'affaires passer de 3,38 milliards à 3,24 milliards d'euros. Mais l'élimination des lignes déficitaires lui a permis de générer un bénéfice d'exploitation de 28,5 millions l'an dernier contre 2 millions en 2008.

 

Grogne des pilotes

Les ventes d'avions, repris en location, lui ont également permis de réduire son endettement de 187,9 millions à 574,1 millions. L'effort sera poursuivi cette année, avec la cession de 12 appareils. Par ailleurs, Air Berlin a ramené sa commande de Boeing 787 de 25 à 15 exemplaires et le report à 2015 des premières livraisons, ainsi que celles de 9 Boeing 737. Cependant, les mesures d'austérité suscitent la grogne des pilotes, qui menacent de se mettre en grève le mois prochain.

 

Source : Les Echos

Les commentaires sont fermés.