Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2010

Une grève des contrôleurs perturbe le trafic aérien...

757647_photo-1261920929698-1-0[1].jpg

Le trafic aérien français a été fortement perturbé mardi par une grève des aiguilleurs du ciel, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

 

La moitié des vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Paris-Orly ont été annulés et 25% sur Roissy-Charles-de-Gaulle, a déclaré un porte-parole de la direction générale de l'aviation civile.

 

Le trafic a aussi été perturbé en province, comme à Lyon-Saint Exupéry, où 29 vols (14 à l'arrivée et 15 au départ) ont été annulés sur les 345 programmés dans la journée.

 

Les vols sont des liaisons nationales d'Air France et un vol international vers Amsterdam.

 

Le mouvement doit se prolonger jusqu'à samedi. Au plan national, Air France prévoit d'assurer 100% de ses vols long-courriers sur les quatre jours de grève.

 

Pour les journées de mardi et mercredi, 75% de ses vols court et moyen-courriers seront assurés à Paris-Charles de Gaulle et 50% de ses vols court et moyen-courriers à Paris-Orly, prévoit la société.

 

"On ne pourra pas exclure quelques annulations de vols en cours de journée. Des retards seront également possibles", ajoute la compagnie française dans un communiqué diffusé lundi.

 

Cinq syndicats d'aiguilleurs du ciel ont appelé à ce mouvement en pleines vacances scolaires pour une partie de la France, notamment Paris, face à la perspective d'une réorganisation du contrôle aérien au plan européen.

 

Le Functional airspace block europe central (FABEC), signé en novembre 2008, associe six pays européens (Allemagne, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse) qui souhaitent moderniser la gestion du trafic aérien en termes de sécurité, de capacité, d'efficacité et de défis économiques.

 

L'intersyndicale (CGC, CGT, FO SNNA, FO, Unsa) craint que ce projet conduise au démantèlement de la Direction générale de DGAC et menace l'emploi et le statut de ses 12.000 agents.

 

Elle dénonce parallèlement la forte réduction des effectifs prévue pour 2010 et 2011 par le gouvernement dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP).

 

Thierry Lévêque avec Catherine Lagrange et Sophie Hardache

 

Source : Le Point.fr

Les commentaires sont fermés.