Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2010

Aéroport de Bordeaux : trafic en baisse de 6,8 % en 2009...

vuearienne[1].gif

En décembre 2009, la route vers la sortie de crise se confirme timidement à l’Aéroport de Bordeaux. Le trafic aérien de l’aéroport, certes en recul de 2,3%, a été largement impacté par les mauvaises conditions météorologiques entre le 17 et 21 décembre. L’annulation de 54 vols en 4 jours représente une perte de 2% du total des passagers de décembre. Autre fait marquant en décembre, l’arrivée de Ryanair sur la plateforme bordelaise avec un bon démarrage de la ligne vers Bruxelles-Charleroi, inaugurée le 17, génère déjà 1 500 passagers. Pour l’année 2009, le trafic total de l’Aéroport de Bordeaux représente 3 300 000 passagers et a enregistré une baisse de 6,8% soit 240 000 passagers de moins qu’en 2008. L’aéroport, impacté par la crise économique mondiale et les fermetures de lignes des compagnies aériennes, se situe en dessous de la moyenne des grands aéroports régionaux français (–2,3%). Seul Marseille affiche une croissance positive, bénéficiant de l’impact de son terminal low cost MP2 (+4,8%). Le nombre de mouvements d’avions commerciaux a baissé de 13% en 2009 (-7 000 mouvements par rapport à 2008). La baisse est en partie due à la fermeture des lignes, mais aussi à la tendance plus profonde des compagnies aériennes à opérer avec des modules d’avions plus importants, en particulier les compagnies low cost*. Le trafic sur la France représente 2 300 000 passagers en 2009 ; la baisse est de 2,6%, soit -55 000 passagers par rapport à 2008.

 

A elle seule, la Navette de Paris-Orly perd 6,7% de trafic, soit une perte de 62 000 passagers. Roissy Charles-de-Gaulle, principal « hub » international d’Air France, confirme sa bonne performance sur l’année avec +4,5% (550 000 passagers). Dopé par la double desserte d’Air France et easyJet, Bordeaux-Lyon continue sa progression à +11,2% (431 000 passagers). Le succès de Lyon met en lumière le potentiel de développement d’une même ligne, opérée par deux compagnies aériennes. Dans une moindre mesure, en terme de nombre de passagers, seules les lignes Bordeaux-Rennes (+2,6%), Bordeaux-Brest (+32%) et Bordeaux-Corse (+12,6%) affichent de bonnes croissances. Le reste du trafic hexagonal est en baisse moyenne de 13%. Le trafic hors de nos frontières (1 000 000 passagers) perd 15% en 2009, soit -150 000 passagers. Fermetures de lignes, amorcées fin 2008 (Francfort avec Lufthansa) et accentuées en 2009 (Porto, Bruxelles avec Air France), baisse de l’offre sièges (notamment vers les îles britanniques) représentent 90 % de la perte des passagers sur l’année 2009. Parallèlement, certaines destinations progressent de façon spectaculaire : Rome (+90%), Marrakech (+53%), Alger (+28%) et Amsterdam, second hub international de Air France/KLM (+8%) ; seuls Barcelone et Madrid ont des résultats décevants, respectivement de -14% et -2%.Au premier semestre, les compagnies aériennes ont adapté les capacités avec la demande du marché des îles britanniques. Cependant, les deux lignes vers Londres (Gatwick et Luton) sont globalement stables (-1,2%) grâce au bon résultat de Londres Gatwick. Les vols charters accusent un recul de 16,4% par rapport à 2008 avec 191 500 passagers. De bons résultats pour les nouveautés 2009, Rhodes et Malaga. Djerba, première destination charter au départ de Bordeaux, recule de 12%. Les charters vers Marrakech (-48%), Héraklion (-10%) et Monastir (-9%) sont décevants. Les trafics fret et poste sont en retrait sur 2009 avec 25 300 tonnes (soit -21%). A noter une baisse du fret aérien (-23,5%) alors que le fret Poste stagne (-1%).



 Perspectives 2010 L’Aéroport de Bordeaux prévoit de retrouver en 2010 un niveau de croissance de +6%, comblant l’essentiel du recul d’activité de 2009. Ce retour à la croissance s’explique par deux raisons significatives. Premièrement, la plateforme bordelaise mise sur l’avenir des compagnies low cost avec l’ouverture en mai 2010 de billi, nouveau terminal à services simplifiés. Cinq nouvelles lignes sont déjà programmées pour le printemps 2010 : Londres Gatwick et Milan Malpensa avec easyJet ; Porto, Bologne et Edimbourg avec Ryanair. Deuxièmement, les compagnies aériennes et les tour opérateurs devraient voir leur activité repartir en 2010. A Bordeaux, l’activité charters se redynamise en 2010 avec quatre nouvelles destinations : Québec avec Air Transat, Taba avec Marmara, Corfou avec Fram et Antalya avec Club Med. * Par exemple, à nombre de passagers égal sur une année, la ligne de Ryanair vers Bruxelles-Charleroi représentera 300 mouvements là où la ligne d’Air France vers Bruxelles en représentait 1.400

 

Source : Echos Judiciaire Girondins

Les commentaires sont fermés.