Ryanair a publié le 2 novembre un bénéfice net semestriel en hausse de 80%, à 387 millions d'euros, malgré une baisse de son tarif moyen de 17%. En six mois, le trafic de la low cost irlandaise a progressé de 15%. En août, elle a transporté 6,8 millions de passagers, soit 200.000 de plus qu'Air France-KLM. Depuis, les deux sont au coude-à-coude alors que, début 2007, 2 millions de passagers les séparaient en moyenne chaque mois. Air France-KLM réagit: elle présentera le 19 novembre des mesures pour réduire les pertes sur son réseau court et moyen-courrier. Modification des horaires, bagages en soute et plateaux-repas payants... Du tout compris, la compagnie passe au service payant.

Leçon n°1: Atypique
Les compagnies continuent de remplir leurs avions. Ryanair, avec son modèle atypique, a doublé le nombre de ses passagers depuis le début de 2007 malgré -ou grâce à la crise. Pour Air France-KLM, la progression est de 13%. Mais, de septembre 2007 à septembre 2009, la baisse est de 6% pour Air France-KLM, contre un envol de 41% de Ryanair.

Leçon n°2: Cyclique
Traditionnelles ou low cost, les compagnies subissent des cycles. La haute saison, c'est l'été. Air France-KLM a ainsi transporté 7,2 millions de passagers en juillet 2007. Un score que la compagnie ne retrouvera pas. Il y a le cycle des saisons... et celui de l'économie.

Leçon n°3: Asymétrique
Dans un monde en crise où la clientèle devient très sensible aux prix, Ryanair résiste mieux. Sur les neuf premiers mois de l'année, Air France-KLM a perdu 377.000 passagers en moyenne par mois. Dans le même temps, Ryanair en a gagné 611.000 par mois. Et en 2012, la compagnie prévoit de transporter 90 millions de passagers par an, soit 27 millions de plus qu'en 2009. Cependant Ryanair envisage ses pronosptiques mais tout en baissant les prix des billets d'avion. Donc forcément la clientèle va aller là ou c'est le moins cher!!!

Source : Challenge's.fr

2 Novembre 2009