Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2009

Air France pourrait à l'avenir faire payer les bagages en soute...

air-france-greve-lg[1].jpg

La compagnie cherche à réaliser des économies. Les voyageurs pourraient bientôt devoir payer l’enregistrement des bagages en soute ainsi que les plateaux repas.

Air France aurait en préparation un vaste plan d’économie qui risque de faire grincer les dents. Avec une chute de 20,5% de son chiffre d’affaires au premier trimestre de l’exercice 2009-2010, la compagnie cherche à réaliser des économies et augmenter ses revenus. Selon le Journal du dimanche (JDD) parue le 25 octobre, un comité stratégique s’est réuni vendredi pour analyser le dernier volet du plan d’économies. Afin de concurrencer les compagnies low cost easyjet et Ryanair et diminuer les prix de ses billets, Air France enivisagerait de mettre fin au «tout compris» en classe économique. Les voyageurs pourraient ainsi devoir payer l’enregistrement des bagages en soute pour les moyen-courriers, ainsi que les places à l’avant des appareils et les plateaux repas. La compagnie ferait payer le deuxième bagage entre 40 et 50 euros en soute en classe économique sur les liaisons entre l’Europe et les Etats-Unis à compter du 1er novembre.

Air France envisagerait également de supprimer certaines liaisons intérieures dès le mois de novembre. Il s’agirait notamment des vols au départ d’Orly. Un porte-parole a déclaré «qu’Air France travaille actuellement sur différentes hypothèses mais aucune décision n’est pour l’heure encore prise», indique Relaxnews. «La réforme voulue par la compagnie concerne la refonte des courts et moyen-courriers», a-t-il ajouté. Les décisions seront présentées fin novembre.

Par ailleurs, selon La Tribune, la compagnie connaît une crise interne sur la question de la sécurité des vols depuis le crash de l’Airbus A330 du vol AF447 entre Rio et Paris. La direction aurait adressé une note interne aux pilotes leur rappelant de bien respecter les procédures de sécurité fixées après plusieurs incidents qui auraient pu avoir des conséquences plus graves.

Source : Le Figaro.fr

Les commentaires sont fermés.