Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/09/2009

Lufthansa s'impose en Europe...

7331[1].jpg

Les grandes manœuvres se poursuivent dans le ciel européen. Lufthansa a annoncé hier qu'elle détenait 90 % d'Austrian Airlines. Ce rapprochement a été rendu possible par l'accord fin août de la Commission européenne, au terme d'un marathon de plus d'un an. Outre son accord à un tel rachat, Bruxelles a validé le soutien apporté par l'État autrichien à sa compagnie nationale, à hauteur de 500 millions d'euros. Au total, l'opération n'aura coûté que 220 millions d'euros à Lufthansa. Cette somme comprend le prix de son offre publique d'achat et les 366 268 euros symboliques versés pour racheter la part de l'État autrichien.

Lufthansa doit néanmoins s'acquitter d'une dernière formalité, avant le 9 septembre : opérer le retrait forcé des actions qui n'ont pas été apportées à l'OPA, soit un peu moins de 10 % du capital.

Une fois cette acquisition finalisée, la compagnie allemande a encore deux dossiers sur le feu : Brussels Airlines et la prise de participation majoritaire dans la compagnie britannique BMI. « Lufthansa sera alors la première compagnie aérienne européenne avec quelque 100 millions de passagers par an », a déclaré hier Stefan Lauer, membre du directoire de Lufthansa.

Cette série d'acquisitions pourrait marquer la fin de la consolidation du ciel européen. La crise économique a en effet freiné les appétits des trois géants, Air France-KLM, British Airways et Lufthansa, lesquels, il y a quelques mois encore, se livraient une compétition acharnée pour élargir leur réseau. En annonçant officiellement mi-août qu'elle renonçait à racheter la compagnie Czech Airlines, Air France-KLM semble être sortie de la course. Par ailleurs, la fusion de British Airways et d'Iberia est plus que jamais au point mort. Le conseil d'administration de la compagnie espagnole a même demandé en août à son président de chercher un projet de remplacement.

 

9 milliards d'euros de pertes

 

Bien loin de la course à la taille, la fin de l'année 2009 et le début de 2010 devraient plutôt être marqués par les plans de sauvetage. Selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), les compagnies aériennes dans le monde vont perdre 9 milliards d'euros en 2009. Si l'on en croit Lufthansa, ce chiffre est optimiste, 6 milliards ayant déjà été perdus au premier semestre.

Dans ce contexte, Lufthansa a lancé un plan qui doit lui faire économiser un milliard d'euros d'ici à 2011. Air France-KLM devrait lancer courant septembre un plan de départs volontaires. De son côté, la direction de British Airways a mis en place l'an dernier un plan de départs volontaires qui a réduit de 25 % les effectifs de son top management. Au printemps, la compagnie a annoncé qu'elle avait encore 3 700 emplois à supprimer.

Source : Le Figaro

4 Septembre 2009

Les commentaires sont fermés.