Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2009

Aigle Azur propose sa classe affaire vers Annada et Oran...

classe_affaire_em[1].jpg

A compter du 24 octobre, Aigle Azur étend sa classe affaires à de nouvelles lignes.

Sont concernées : Paris / Annaba, Marseille / Annaba, Marseille / Oran et Lyon / Oran. A cette occasion, la compagnie propose une promotion exclusive à partir de 419 euros TTC l'aller retour. La classe affaires d'Aigle Azur donne aux passagers un accès aux salons VIP (Internet, presse, et petit déjeuner gratuits), une franchise bagage supérieure et un repas gastronomique chaud. La cabine a également été repensée. Elle se compose de sièges bleus en cuir, comme en éco, mais avec un pitch plus vaste de 15 cm environ. Le siège du milieu (non commercialisé) est doté d’une tablette cocktail, qui permet d’y disposer boissons et autres. Par ailleurs, Aigle Azur renouvelle progressivement la décoration intérieure de ses 11 appareils d’ici fin 2010. Les accoudoirs sont convertibles : ils bougent pour donner 5 cm de plus en largeur. Une vingtaine de places en classe affaires sont commercialisés sur chaque vol bi-classe.

Source : Quotidien du tourisme

27 Août 2009

29/08/2009

Iberia subit toujours ses pertes au deuxième trimestre...

dyn008_original_596_391_jpeg_2567601_9ad9dfc448400bd00de7e024600ce1f5[1].jpg

Iberia est passée dans le rouge au deuxième trimestre. La première compagnie aérienne espagnole a inscrit une perte nette de 72,8 millions d'euros contre un bénéfice de 21,2 millions un an plus tôt.

Cette perte est légèrement supérieure à celle attendue par les analystes. Le chiffre d'affaires a lui reculé de 22% à 1,068 milliard d'euros, a indiqué Iberia.

La perte d'exploitation (Ebit) s'est inscrite à 276,9 millions d'euros, contre un consensus à 257,3 millions. Un an auparavant, Iberia avait subi une perte ajustée de 32,3 millions.

Iberia a déjà prévenu qu'elle avait peu de chances d'enregistrer un bénéfice cette année si la crise devait persister, tout en prévoyant un retour des profits en 2010.

Source : Romandie.com

28 Août 2009

Montréal-Trudeau redevient une plaque tournante...

aeroport_montreal[1].jpg

(Montréal) L'aéroport Montréal-Trudeau est en voie de reprendre son rôle de plaque tournante internationale, après l'avoir perdu en marge de la saga Dorval-Mirabel.

«L'ouverture de la nouvelle aile transfrontalière de l'aéroport va rendre les correspondances plus faciles, elle va nous permettre d'aller chercher davantage de clientèle, a déclaré la porte-parole d'Air Canada, Isabelle Arthur. Montréal-Trudeau devient une plaque tournante de plus en plus efficace pour amener les voyageurs américains et les faire passer par Montréal pour les envoyer vers l'Europe.»

Déjà, Air Canada a annoncé une nouvelle liaison vers Bruxelles pour l'année prochaine. Et des sources de l'industrie parlent maintenant de l'instauration de liaisons vers Athènes et Barcelone.

 

En juillet dernier, le nombre de passagers à l'aéroport Montréal-Trudeau a diminué de 7% pour les liaisons domestiques et de 2,2% pour les liaisons avec les États-Unis par rapport à juillet 2008. Toutefois, le nombre de passagers a augmenté de 6% pour les liaisons internationales. Air Canada a joué un grand rôle dans cette croissance.

«Notre capacité transatlantique au départ de Montréal a augmenté de 35% cet été, avec le lancement de nouvelles liaisons vers Genève, Rome et Fort-de-France, en Martinique, a indiqué Mme Arthur. Nous avons augmenté notre capacité de façon stratégique.»

Elle a précisé que le transporteur établissait de nouvelles liaisons en fonction de la demande, du bassin de population, mais aussi des possibilités de correspondances. Elle a donné l'exemple de Genève, une ville peu desservie à partir de certaines villes américaines, notamment sur la côte Ouest.

«Nous avons établi les horaires pour que les correspondances se fassent très facilement à partir de San Francisco et Los Angeles, a indiqué Mme Arthur. Les passagers pourront changer d'appareil à Montréal et s'envoler vers Genève.»

Elle a déclaré que Toronto demeurait la principale plaque tournante d'Air Canada, mais que le transporteur s'était donné deux autres plaques tournantes stratégiques, Vancouver, avec une ouverture vers l'Asie, et Montréal, avec une ouverture vers l'Europe.

La vice-présidente aux affaires publiques d'Aéroports de Montréal, Christiane Beaulieu, a rappelé que l'aéroport de Dorval avait perdu son rôle de plaque tournante lorsqu'il avait été décidé de réserver les liaisons internationales pour Mirabel et de garder les liaisons domestiques et transfrontralières à Dorval.

«Les transporteurs ne voulaient pas faire de plaques tournantes à Montréal parce que ça aurait été trop compliqué, a indiqué Mme Beaulieu. Entre un vol venant des États-Unis et un vol vers l'Europe, il aurait fallu faire une heure de route entre les deux aéroports. Résultat, nous sommes disparus de l'écran radar de beaucoup de compagnies aériennes.»

La hausse du nombre de passagers internationaux à Montréal-Trudeau va à l'encontre de la tendance observée dans le monde. Selon l'Association du transport aérien international (IATA), le trafic passager international a fléchi de 2,9% en juillet 2009 par rapport à juillet 2008.

Source : La presseaffaires (Marie Tisson)

28 Août 2009

Aer Lingus : réduction d'effectifs et de salaires...

Lingus_G_374662t[1].jpg

Aer Lingus réduira les salaires et sans doute aussi ses effectifs pour assurer sa survie, déclare son président.

"Je pense qu'Aer Lingus a sans doute plus de personnes qu'il ne lui en faut", a dit Colm Barrington à la radio nationale.

Il s'est abstenu de tout commentaire sur un article de presse voulant qu'Aer Lingus licencie 500 personnes environ sur 3.879, dans le cadre d'un plan d'économies de 130 millions d'euros.

"Nous envisagerons une réduction des salaires, c'est certain", a-t-il ajouté.

Aer Lingus a publié jeudi une perte d'exploitation sans précédent et dit qu'aucune banque ne voulait lui prêter d'argent pour prendre livraison de nouveaux avions car la compagnie aérienne dilapidait sa trésorerie.

La structure de l'actionnariat d'Aer Lingus a toujours constitué un obstacle de poids à sa réforme. Sa concurrente Ryanair détient une participation de près de 30%, l'Etat irlandais et le personnel 25% et 14% respectivement.

Barrington a dit que le nouveau directeur général Christoph Mueller présenterait une refonte du modèle d'entreprise dans le courant de l'année.

Source : Le Point.fr

28 Août 2009

Bruxelles autorise le rachat de Austrian par Lufhtansa...Lufthansa approuve les conditions...

610x[1].jpg

La première compagnie aérienne allemande Lufthansa a accepté vendredi les conditions de Bruxelles pour son rachat d'Austrian Airlines (AUA), une étape décisive dans sa conquête du titre de première compagnie aérienne en Europe, devant Air France-KLM.

Les conditions imposées par Lufthansa pour racheter la compagnie autrichienne ont également été respectées, a déclaré le groupe dans un communiqué.

La Commission européenne a en effet donné vendredi son accord à l'octroi d'une aide publique de l'Etat autrichien de 500 millions d'euros à Austrian Airlines, représentant un tiers des dettes de celle-ci.

En contrepartie, Lufthansa va offrir à d'autres compagnies des créneaux horaires d'atterrissage et de décollage sur 4 liaisons clé à partir de Vienne, pour éviter que la concurrence ne soit biaisée.

Par ailleurs Lufthansa a également précisé que jusqu'à présent "plus de 75%" des actionnaires privés d'Austrian Airlines lui ont vendu leurs parts pour environ 166 millions d'euros. L'offre de rachat court encore pendant 10 jours d'ouverture de marché, a précisé à l'AFP une porte-parole de Lufthansa.

A ces parts s'ajoutent celle qui était détenue par l'Etat autrichien (41,56%) dans AUA, pour laquelle Lufthansa a déboursé 366.268 euros.

Au total, Lufthansa possède ainsi actuellement 86,5% d'Austrian Airlines.

La compagnie allemande prévoit une opération de retrait obligatoire ("squeeze out") des derniers actionnaires privés pour monter à 100% du capital, précise le communiqué. Pour ce faire, elle doit atteindre les 90% au terme de son offre de rachat.

Avec Austrian Airlines, qui dispose actuellement d'un réseau de 120 destinations, notamment vers l'Europe centrale et orientale, et qui a transporté 10,7 millions de passagers l'an dernier, le groupe Lufthansa marque un point de plus dans la course au titre de numéro un du ciel européen face à Air France-KLM.

Source : Men'sup

28 Août 2009

28/08/2009

Point infos ADP...

avion_aeroport_decol_10532b[1].jpg

Le numéro deux européen des groupes aéroportuaires, Aéroports de Paris, a dévoilé vendredi matin ses résultats semestriels faisant notamment état d’une sensible progression du chiffre d’affaires, de 5,9%, à 1,28 milliards d’euros. Dans un contexte difficile marqué par une baisse du trafic aérien, ADP a dégagé sur les six premiers mois de l’année, un résultat net part du groupe en hausse de 1,3%, à 127,3 millions d’euros. Le groupe confirme ses objectifs 2009…

Trafic en baisse de 6,4%

En termes de chiffre d’affaires consolidé, ce dernier s’est établi à 1,28 milliard d’euros, en hausse de 5,9%, suite en particulier à la chute de 6,4% du trafic (-4,9% à l’international, hors France & Europe). Dans le détail, le trafic a reculé de 3,1% sur un an en juillet, avec -4,3% à Roissy et -0,2 % à Orly qui reste donc quasiment stable.

Côté compagnies aériennes, ADP indique qu’AirFrance-KLM a vu son trafic chuté de 5,5%, tandis que les compagnies low-cost tirent leur épingle du jeu et enregistrent même une légère hausse de 12%. En tête du palmarès, easyJet gagne 15% et Transavia, 31%.

Au total, le gestionnaire des aéroports de Paris précise que ses parts de marché ont sensiblement augmenté, atteignant 24,6% au premier semestre, contre 24,0% en 2008.

Une entreprise qui ne connaît pas la crise

Fort de ces résultats, Pierre Graff a annoncé que son groupe aborde «le second semestre 2009 avec confiance.» Sous réserve toutefois, «que la baisse du trafic soit comprise entre -4,5% et -6,5% en 2009», ce dernier prévoit toujours une légère croissance du CA en 2009, ainsi qu’un  résultat opérationnel courant dans les mêmes proportions qu’en 2008.

Pour ce qui concerne l’alliance nouée il y a 6 mois avec Schipol, celle-ci serait «sur les rails» selon le PDG qui estime pouvoir dégager 55 millions d’euros de synergies, et 14 millions en termes de CAPEX.

Enfin, très sensible aux critiques récurrentes quant à la qualité des services offerts aux voyageurs, Pierre Graff a clairement indiqué son souhait de «continuer d’investir pour rénover et innover», estimant même qu’il faudra «mettre le paquet sur l’amélioration des services».

Reste qu’il faudra encore patienter jusqu’au mois de février 2010 pour en savoir plus sur la réalité des investissements qui seront consentis en la matière, lors des négociations du contrat de régulation économique 2011-2015.

Source : easybourse

28 août 2009

27/08/2009

IATA : point infos sur le trafic international...

iatalogo[1].jpg

Le trafic international de passagers s'est légèrement ressaisi en juillet, baissant de 2,9% sur un an après une chute de 7,2% le mois précédent, a annoncé aujourd'hui IATA qui ne voit toutefois pas d'amélioration rapide.

Le fret a baissé de 11,3% tandis que le taux de remplissage des avions s'est maintenu à 80,3%, note l'IATA dans un communiqué de presse. "Le nombre de place offerte a été plus en ligne avec la baisse de la demande que lors des mois précédents", a-t-elle commenté relevant que ces éléments positifs ont été "réalisées au détriment des rendements". "L'industrie (de l'aviation, ndlr) reste en soins intensifs", a commenté le directeur général de l'Iata Giovanni Bisignani, même si "la demande a l'air meilleure".
"Nous avons vu peu de changement dans la baisse sans précédent des rendements et des revenus", a-t-il expliqué soulignant que les mois à venir restaient marqués "par de grandes incertitudes" notamment concernant les prix du pétrole.

Source : AFP

Jeudi 27 Août 2009

Bousculade pour le marché des lignes aériennes mal desservies...

large_518766[1].jpg

C'est mercredi 26 août à midi que s'est clôturé l'appel d'offres de l'Etat pour des liaisons aériennes avec des destinations peu fréquentées parce que mal desservies jusqu'ici, les dossiers déposés étant ceux de Aegean Airlines, Astra Airlines, Athens Airways, Carpat Air, Hellas Jet, Olympic Air et Sky Express.

Il s'agit plus précisément de liaisons vers Astypalaia, Icaria, Kalymnos, Karpathos, Kythira, Sitia, Skiathos et Skyros, ainsi que les lignes Aktio-Sitia, Alexandroupolis-Sitia, Corfou-Aktio-Céphalonie-Zante, Limnos-Mytilène-Chios-Samos-Rhodes et à partir de Thessalonique la jonction avec Kalamata, Corfou, Samos, Skyros et Chios.

Mercredi 26 Août

Source : Infos Grèce.com

Aer Lingus subit de très grosses pertes...Ryanair revient à l'attaque...

ryanair_aer_lingus_46_5876b[1].jpg

DUBLIN (Reuters) - Les fortes pertes annoncées par Aer Lingus pour le premier semestre pourraient être venues à bout de l'opposition de la compagnie à tout partenariat avec son concurrent Ryanair.

Les pertes d'Aer Lingus ont plus que triplé au premier semestre et la compagnie aérienne irlandaise a prévenu que son avenir restait sombre en raison de perspectives incertaines et d'une confiance des consommateurs en berne.Aer Lingus a repoussé cette année une deuxième OPA hostile menée par Ryanair, première compagnie low-cost européenne. Son nouveau directeur général, Christoph Mueller, doit prendre ses fonctions la semaine prochaine.Le directeur financier Sean Coyle, prié sur la radio irlandaise de dire ce qui se produirait si Mueller décidait une alliance avec Ryanair, a répondu: "Si c'est ce qu'il décide et ce que veulent les actionnaires, alors je crains que ce soit la direction que nous prendrons."Soulignant qu'une fusion n'était toutefois pas la seule option, Coyle a ajouté s'attendre à ce que Ryanair, qui détient déjà 29% d'Aer Lingus, soumette une nouvelle offre, et a admis n'avoir "aucune idée" de la réponse qu'y apporterait sa compagnie.Un porte-parole de Ryanair n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat.Les pertes d'Aer Lingus après impôts au premier semestre 2009 ont augmenté de 242%, à 73,9 millions d'euros en raison notamment d'un chiffre d'affaires en baisse de 12,2%, à 555 millions d'euros.En outre, Aer Lingus consomme rapidement sa trésorerie et peine à lever des fonds pour acheter de nouveaux appareils, ce qui compromet son indépendance."Aucune banque n'est disposée à prêter de l'argent à une compagnie aérienne qui brûle 400 millions d'euros de trésorerie en douze mois, comme nous l'avons fait", a déclaré Coyle
A 08h00 GMT, l'action Aer Lingus cotait 0,543 euro, valorisant le groupe à environ 271 millions d'euros. En décembre, Ryanair avait proposé 750 millions d'euros pour le rachat de sa concurrente, et 1,5 milliard d'euros lors de sa première approche en 2006.

 

Andras Gergely, version française Gregory Schwartz

Jeudi 27 Août 2009

26/08/2009

Déroutement d'un avion Spanair pour cause de disfonctionnement des volets...

dyn005_original_600_339_pjpeg__45ce0c73c9c3f5b69b4282a0c08b264c[1].jpg

Un avion de la compagnie aérienne espagnole Spanair a été contraint de se dérouter et de se poser en urgence sur l'aéroport international de Palma de Majorque (Espagne) suite à un problème technique empêchant les pilotes de sortir les volets.

L'avion, un Airbus A320, vol JK5690, qui devait effectuer la liaison entre l'aéroport international Barajas de Madrid (Espagne) et l'aéroport international Mahon de Minorque (Baléares) avec une centaine de passagers à bord, était en approche, vers 22h00, heure locale, lorsque les pilotes ont remis les gaz et signalé qu'ils se déroutaient vers l'aéroport international Son Sant Joan de Palma de Majorque suite à un problème technique sur les volets, une base technique se trouvant sur cet aéroport.

Après quelques minutes de vol, l'appareil s'est présenté à Palma et s'est posé, plus rapide et plus long que d'habitude, à la grande inquiétude des passagers. Certains d'entre eux n'ont d'ailleurs pas repris le vol de remplacement, quatre heures plus tard. Les techniciens de la compagnie n'ont rien trouvé qui puisse expliquer la panne.

Source : Crash Aérien

25 Août 2009

BMI pourrait être cédée à Virgin Atlantic

G-WWBB%20-%20A330-200%20BMI%20-%20MAN%2014-05-08[1].jpg

Richard Branson en a rêvé, Lufthansa pourrait le faire. Le groupe allemand serait en effet sur le point de céder BMI à Virgin Atlantic. Selon le Sunday Times, Lufthansa "cherche à lever des fonds après s'être vue menacée d'une dégradation de sa note d'endettement, et une vente de BMI (…) fait partie des options à l'étude".

De quoi intéresser Virgin Atlantic, codétenue par Singapore Airlines et le groupe Virgin du milliardaire Richard Branson. Ce dernier plaide en effet depuis des années pour un rapprochement entre les deux compagnies anglaises afin de contrer la suprématie de British Airways outre-Manche. A condition bien sûr de mettre la main sur l'ensemble de la compagnie et de ses slots.

Mais Lufthansa pourrait choisir de céder BMI à la découpe, vendant séparement les très convoités slots sur Heathrow. British Airways pourrait alors mettre la main dessus et garder ainsi l'avantage sur le long-courrier.

Source : Tour Hebdo

26 Août 2009

24/08/2009

Transavia enregistre une perte, Air France la renfloue...

P1020968.JPG

Transavia France a terminé l'exercice 2008-2009, clos au 31 mars dernier, sur une perte de 16,887 M€ pour un chiffre d'affaires de 133,33 M€.

"C'est une bonne nouvelle", assure la porte-parole de la compagnie créée en 2007. Les résultats sont meilleurs que les prévisions" dans le contexte actuel, entre crise économique et volatilité du pétrole. Dès l'automne dernier, la filiale mi-low cost mi-charter d'Air France avait d'ailleurs repoussé son objectif d'équilibre de 2009 à 2010.

Air France a volé au secours de sa filiale, participant à une nouvelle augmentation de capital de 20 M€ à hauteur de 60% (12 M€). Les 8 M€ restants étant apportés par Transavia Hollande, l'autre actionnaire de la compagnie. Un scénario déjà vu : l'année dernière, Air France avait mis la main à la poche en versant 30 M€ à Transavia France, via une première augmentation de capital.

Source : Tour Hebdo

24 Août 2009

Le bénéfice de WestJet plonge de 65%...

IMG_3283[1].JPG

Le bénéfice net du transporteur aérien WestJet a plongé de 65% au 2e trimestre en raison de la conjoncture économique difficile qui a comprimé les marges bénéficiaires de l’entreprise.

Pour le trimestre terminé fin juin, WestJet a déclaré un bénéfice net de 9,2 millions de dollars, lui qui était de 26,8 millions de dollars  à la période correspondante il y a un an.

Les revenus ont totalisé 531,2 millions de dollars, comparativement à 616 millions de dollars l’an dernier, en recul de 13,8%.

«La faiblesse de l’économie et la guerre des prix qui sévit dans le transport aérien continue d’avoir un impact négatif sur nos résultats», a expliqué le président et chef de la direction de WestJet, Sean Durfy, dans un communiqué. Ce dernier a toutefois ajouté que l’entreprise a bénéficié de la baisse du prix du carburant par rapport à la même période en 2008.

Source : Les affaires.com

6 Août 2009

Baisse du traffic à l'aéroport de Bruxelles...

large_457373[1].jpg

Le nombre de passagers ayant transité par l'aéroport de Bruxelles en juillet 2009 a baissé de 6,6 % de son trafic par rapport à la même période en 2008 pour atteindre 1,82 million de passagers. Sur l'ensemble des 7 premiers mois, la fréquentation a baissé de plus de 10%. Le tonnage de marchandises a diminué de près de 30% en juillet à 32.000 tonnes par rapport à juillet 2008. Le nombre de mouvements d'avions a également reculé de 10%. Sur les 7 premiers mois le recul est de 42% pour les marchandises et de 12,2% pour les mouvements.

Source : express.be

24 Aout 2009

21/08/2009

Austrian a souffert de grosse perte au Terminal 1...

oe-lag-d0001[1].jpg

La compagnie aérienne autrichienne en difficulté Austrian Airlines (AUA), en cours de rachat par l'allemande Lufthansa, s'est enfoncée dans le rouge après avoir enregistré au premier semestre une perte nette de 166,6 millions d'euros, a annoncé mardi AUA.

Au premier semestre 2008, Austrian Airlines avait subi une perte nette de 48,7 millions d'euros, a-t-elle rappelé, en soulignant que l'aggravation des comptes de la compagnie aérienne était due à la persistance de la crise dans le secteur.

Sur les six premiers mois de l'année, Austrian Airlines très endettée a enregistré une perte d'exploitation de 161,6 millions d'euros, contre 29,9 millions d'euros lors de la période correspondante de 2008.

"Nous souffrons d'une demande extrêmement faible, identique à celle qui pèse sur tout le transport aérien", écrivent les coprésidents Peter Malanik et Andreas Bierwirth dans un communiqué.

"La crise a implacablement révélé nos faiblesses", ajoutent-ils.

Le 31 juillet, la Commission européenne a annoncé son intention de donner son feu vert conditionnel au rachat d'Austrian Airlines par Lufthansa, après de nouvelles propositions faites par la compagnie allemande.

La Commission européenne avait ouvert début juillet une enquête approfondie sur le projet de rachat, disant craindre "des hausses de tarifs pour les passagers ou une réduction des prestations sur certaines routes".

La Commission doit également se prononcer sur l'octroi par l'Etat autrichien d'une subvention de 500 millions d'euros couvrant environ le tiers de la dette de la compagnie nationale autrichienne. Il s'agit d'une condition posée par Lufthansa pour la reprise d'Austrian Airlines.

Source : Romadie News

4 Aout 2009

Double incident technique sur un avion UX...

Air.europa.b737-800.ec-hgo.arp[1].jpg

Madrid (Espagne) - un avion de la compagnie aérienne espagnole Air Europa a été victime d'un problème technique quelques instants après son décollage de l'aéroport international de Madrid (Espagne) alors qu'il remplaçait pour le vol un autre appareil, victime également d'un incident technique préalable.

L'avion, d'un modèle non indiqué, vol UX2004, qui devait effectuer la liaison entre l'aéroport international Barajas de Madrid et l'aéroport international El Prat de Barcelone (Espagne) avec plus de 100 passagers à bord, venait de décoller, vers 17h30, soit quatre heures après la panne d'un premier appareil, lorsque quelques minutes plus tard, les pilotes ont annoncé qu'ils effectuaient un demi-tour suite à des problèmes techniques dont la nature exacte n'a pas été communiquée.

L'avion s'est reposé sans autre incident et il n'y a pas eu de blessés. Les passagers ont été débarqués, passablement en colère et la Guardia Civile a même du être appelée afin de clamer les esprits. Une vingtaine de passagers ont choisi de ne pas faire le voyage alors que les autres ont été priés de patienter jusqu'à 20h00 où un appareil en provenance des Canaries et à destination de Barcelone, ferait escale à Madrid.

Source :Crash Aérien

Spanair va commander des Airbus pour remplacer les MacDonnell-Douglas...

yourfile[1].gif

Spanair a déclaré ce mercredi qu'elle envisage de changer 11 appareils type MD par des Airbus. La compagnie entend disposer d'une flotte entièrement du constructeur européen.

Rappel : Le 20 Aout dernier, un MD-82 de la Spanair c'est écrasé au décollage de l'aéroport de Madrid-Bajaras faisant 154 morts et 18 bléssés... la pire catastrophe aérienne en Espagne depuis 25 ans.

Source : Challenges

20 Aout 2009

Southwest veut racheter une autre compagnie en faillite après l'échec de son offre sur Frontier...

large_southwest-airlines[1].jpg

La compagnie aérienne américaine à bas prix Southwest Airlines, après l'échec de son offre de rachat de sa concurrente en faillite Frontier Airlines, réfléchit à d'éventuelles autres acquisitions, a indiqué son PDG Gary Kelly dans un entretien au Wall Street Journal (WSJ) de jeudi.

Southwest pourrait être en lice pour racheter d'autres compagnies, à condition que celles-ci se trouvent en situation de faillite, et de façon à ne garder dans sa flotte que des appareils moyen-courrier de type Boeing 737, selon des propos de M. Kelly rapportés par le WSJ.

«Il y a définitivement des limites aux risques que nous prenons» en cas d'acquisition, a déclaré le PDG, reconnaissant que Frontier, dont la flotte représentait un dixième de celle de Southwest, était une cible «de taille intéressante».

À l'issue d'enchères organisées vendredi dernier, l'offre de rachat soumise par Southwest Airlines sur Frontier, pourtant relevée à 170 millions de dollars en numéraire quelques jours auparavant, avait été écartée au profit de celle de la compagnie régionale Republic Airways, qui proposait 108,8 millions de dollars.

 

Southwest avait pourtant été donnée favorite par l'agence de notation Fitch, qui estimait qu'elle bénéficiait d'une assise financière solide.

«Même Tiger Woods ne remporte pas tous les tournois», a commenté M. Kelly, interrogé par le WSJ sur ce revers inattendu.

Le PDG de la compagnie de Dallas a par ailleurs indiqué que l'entreprise «envisageait sérieusement» d'ouvrir des vols de certains de ses propres Boeing 737-700 vers le Canada, le Mexique et les Caraïbes, mais que cela n'interviendrait qu'en 2011 «au plus tôt».

Il a également estimé qu'une douzaine de villes américaines pourraient à l'avenir enrichir le réseau desservi par Southwest aux États-Unis. La compagnie a ajouté trois nouvelles destinations à son réseau depuis le début de l'année, dont Boston à partir de dimanche dernier, a rappelé M. Kelly.

Source : La presse affaires

20 Aout 2009

20/08/2009

Easyjet mise au parquet pour travail dissimulé...

easy_jet_flight_attendena[1].JPG

EasyJet devra répondre dans les mois à venir de travail dissimulé, entraves aux organes de représentation du personnel et défaut d'immatriculation devant la justice. La compagnie low cost a été renvoyée en correctionnelle le 5 août dernier, selon des informations diffusées mercredi. Elle devra notamment expliquer pourquoi elle n’a pas déclaré en France les quelque 170 salariés affectés à son escale à l'aéroport d'Orly.

Salariés français ou britanniques ? La justice et EasyJet n’ont pas la même lecture des faits. Pour la compagnie aérienne, ses hôtesses et ses pilotes étaient "sous contrat britannique car la compagnie est britannique avec pavillon britannique, et leur lieu de travail (était] l'avion". La justice a estimé de son côté que leur activité était permanente et qu’EasyJet aurait dû créer un établissement en France pour les prendre en charge. Ce que la compagnie a d’ailleurs fait à partir d’avril 2007.

L’enjeu de ce dossier est très important. Le préjudice pour les organismes de protection sociale, l’assurance maladie ou l’assurance chômage, se monterait à plusieurs millions d'euros, selon une source proche du dossier.

Pour clarifier les choses, un décret, daté du 23 novembre 2006, soumet désormais les personnels navigants des compagnies étrangères basées en France au droit du travail français, en définissant la notion de "base d'exploitation". EasyJet et Ryanair, autre compagnie low cost, avaient déposé des recours devant le Conseil d’Etat contre ce texte mais elles ont été déboutées.

Source : Europe 1

19 Aout 2009

11:20 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

17/08/2009

Jet Blue : Fly when you want for 599 dollars

Fort+Myers008[1].jpg

Bien décidée à marquer le coup, la compagnie américaine Jet Blue lance un nouveau concept de voyage. Après le "All you can eat" (tout ce que vous pouvez manger) qui a fait la réputation des restaurants de Las Vegas, voila en effet que le transporteur invente le "All you can fly jet pass".

Cette carte valable un mois permet au passager moyennant 599 dollars de voler de façon illimitée sur le réseau de Jet Blue Airways. Cette compagnie dessert plus de 50 villes aux USA, ainsi que plusieurs destinations à l'étranger dont Cancun au Mexique, Saint Martin, la Jamaïque, Puerto Rico, San José au Costa Rica, Aruba, Sainte Lucie et la République Dominicaine. Voyage d'affaire ou d'agrément, week-end en amoureux ou entre amis deviennent possibles avec un seul et même "pass". Outre le fait que le nombre de voyages est illimité, notez que les taxes aéroport (vols domestiques seulement) sont incluses dans le prix affiché (599 dollars). Le "All you can fly jet Pass" est en vente jusqu'au 21 août prochain sur le site jetblue.com. Les voyages doivent être effectués entre le 8 septembre et le 8 octobre 2009 et les réservations au minimum 3 jours avant et jusqu'à la veille du départ. A ce prix là évidemment, il n'y a aucun remboursement prévu en cas de changement d'horaire, de jour de départ ou de nom. La compagnie prévoit en revanche des pénalités de 100 dollars pour tout "No show".

Source : Quotidien du tourisme

17 Août 2009