Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2009

Aer Lingus subit de très grosses pertes...Ryanair revient à l'attaque...

ryanair_aer_lingus_46_5876b[1].jpg

DUBLIN (Reuters) - Les fortes pertes annoncées par Aer Lingus pour le premier semestre pourraient être venues à bout de l'opposition de la compagnie à tout partenariat avec son concurrent Ryanair.

Les pertes d'Aer Lingus ont plus que triplé au premier semestre et la compagnie aérienne irlandaise a prévenu que son avenir restait sombre en raison de perspectives incertaines et d'une confiance des consommateurs en berne.Aer Lingus a repoussé cette année une deuxième OPA hostile menée par Ryanair, première compagnie low-cost européenne. Son nouveau directeur général, Christoph Mueller, doit prendre ses fonctions la semaine prochaine.Le directeur financier Sean Coyle, prié sur la radio irlandaise de dire ce qui se produirait si Mueller décidait une alliance avec Ryanair, a répondu: "Si c'est ce qu'il décide et ce que veulent les actionnaires, alors je crains que ce soit la direction que nous prendrons."Soulignant qu'une fusion n'était toutefois pas la seule option, Coyle a ajouté s'attendre à ce que Ryanair, qui détient déjà 29% d'Aer Lingus, soumette une nouvelle offre, et a admis n'avoir "aucune idée" de la réponse qu'y apporterait sa compagnie.Un porte-parole de Ryanair n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat.Les pertes d'Aer Lingus après impôts au premier semestre 2009 ont augmenté de 242%, à 73,9 millions d'euros en raison notamment d'un chiffre d'affaires en baisse de 12,2%, à 555 millions d'euros.En outre, Aer Lingus consomme rapidement sa trésorerie et peine à lever des fonds pour acheter de nouveaux appareils, ce qui compromet son indépendance."Aucune banque n'est disposée à prêter de l'argent à une compagnie aérienne qui brûle 400 millions d'euros de trésorerie en douze mois, comme nous l'avons fait", a déclaré Coyle
A 08h00 GMT, l'action Aer Lingus cotait 0,543 euro, valorisant le groupe à environ 271 millions d'euros. En décembre, Ryanair avait proposé 750 millions d'euros pour le rachat de sa concurrente, et 1,5 milliard d'euros lors de sa première approche en 2006.

 

Andras Gergely, version française Gregory Schwartz

Jeudi 27 Août 2009

Les commentaires sont fermés.