Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2009

Le traffic passager low-cost prend place sur BOD

90287145_dfd1a23fb3[1].jpg

En cinq ans, l'aéroport de BOD est passé de 100 000 à 500 000 voyageurs low-cost. Un mode de transport qui enregistre une croissance annuelle de 20 à 30 %, contre 5 % pour la croissance globale de l'aéroport. « C'est le low-cost qui en génère la totalité », confirme Pascal Personne, directeur de l'établissement.

D'ailleurs, en mai 2010, les compagnies à bas prix disposeront de leur propre terminal. « Il faut qu'il soit rapide et efficace pour faciliter leur activité », précise le directeur. Un bon coup pour l'aéroport qui compte doubler le nombre de passagers pour un investissement « raisonnable » puisque le prix de la structure ne dépassera pas les 5,5 millions d'euros. De bons résultats qui ne pourront être possibles qu'avec le développement du low-cost, car si le Royaume-Uni est bien desservi, il y a peu voire pas d'offres vers la Scandinavie, l'Espagne, l'Allemagne ou l'Italie. Sur certaines destinations, les compagnies classiques se sont même rétractées. « En ouverture de lignes, c'est le low-cost qui est le moteur », indique Pascal Personne. Ces nouvelles destinations devraient ravir Benjamin, étudiant bordelais habitué des voyages à bas prix : « Je prends toujours mes billets à la dernière minute et c'est deux fois moins cher avec le low-cost. Mais à Bordeaux, ça manque d'offres... »

Un succès qui a imposé à des compagnies concurrentes de revoir les tarifs à la baisse, comme British Airways sur Londres. « Mais le développement du low cost ne se fait pas à leur détriment. Ainsi, pour Bordeaux-Lyon, Air France capte deux tiers de la clientèle, contre un tiers pour EasyJet. » En fait, les low-cost ne voleraient pas les clients des compagnies classiques, mais génèreraient du trafic. En mai, pour le national, c'est la double desserte Bordeaux-Lyon qui enregistre les meilleurs taux de croissance dans un climat global plutôt morose.

Source : 20 minutes.fr

7 Juillet 2009

Les commentaires sont fermés.