Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2009

Aéroport de Bordeaux ici le conseil de surveillance aéropotuaire autorisation immédiate construction terminal Low-cost...

vuearienne[1].gif

Confronté aux turbulences d'un marché aérien incertain, l'aéroport de Bordeaux-Mérignac est à la peine. Son trafic accuse une baisse de 8 % sur les cinq premiers mois de l'année par rapport à 2008. Et aucun signe ne vient annoncer un inversement de tendance pour le second semestre. L'arrivée de la ligne à grande vitesse, qui reliera Paris à Bordeaux en deux heures dix à l'horizon 2016, n'est pas fait pour redorer les intérêts du transport aérien. Pascal Personne, directeur de l'aéroport, prédit d'ores et déjà une érosion de 800 000 passagers.  

Pour compenser l'effet TGV, le gestionnaire de l'aérogare a décidé de miser gros sur le low-cost. D'où la construction d'un troisième hall entièrement dévolu aux compagnies à bas coût. Après des semaines de mise au point, le conseil de surveillance de la société aéroportuaire vient d'en valider le lancement. Les premiers ordres de service ont été signés jeudi. « Les travaux débuteront la semaine prochaine. Il n'y a plus de temps à perdre. On table sur une mise en service en mai 2010 », souligne Pascal Personne.

Géographiquement, l'aérogare à services simplifiés s'inscrira dans le prolongement du hall B, au sud de la rampe de descente, sur une aire bétonnée existante.

Conçue par les architectes Marjan Hessamfar et Joe Vérons, la construction sera volontairement sobre dans sa facture. Exit donc le geste architectural. « On a voulu quelque chose de simple et peu coûteux, confie le directeur. On a aussi demandé aux architectes que le bâtiment se fonde dans le paysage. Il sera en partie masqué par le viaduc du hall B. »

La façade principale, au nord, sera longée par une voie d'accès permettant la dépose des passagers, l'accès des bus de tourisme et des moyens de secours.

Le terminal sera constitué de deux volumes principaux. Le premier abritera les espaces nécessaires audépart et à l'arrivée des passagers : hall de départ et d'arrivée, zone de commerces, salles d'embarquement (au nombre de quatre), douanes, réception des bagages. Les zones d'arrivée Schengen et hors Schengen seront physiquement séparées. Le second volume est un auvent réservé au tri des bagages. Il sera directement accessible par le tarmac.

Affichant une hauteur moyenne de 5,45 mètres et une longueur de 158 mètres, le hall C se développera sur une surface de 4 384 mètres carrés.

Quasi inexistant en 2004, la part du trafic low-cost atteint aujourd'hui environ 15 % du trafic de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. L'activité du terminal s'articulera logiquement autour d'un opérateur principal, qui pourrait être EasyJet. « Il n'y aura cependant aucune exclusivité, insiste Pascal Personne.

D'autres pourront se mettre sur les rangs. On souhaite bâtir le meilleur réseau, en créant de nouvelles lignes. » Si possible vers l'Allemagne, l'Italie, la Scandinavie ou l'Espagne.

Source : SudOuest.com

20 Juin 2009

Les commentaires sont fermés.