Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/06/2009

Ryanair pourrait s'intéresser à la Lufthansa

ryanair[1].jpg

Le directeur général de Ryanair Michael O'Leary a indiqué mardi lors d'une conférence de presse à Londres que sa compagnie "étudiait sérieusement" la possibilité d'un rachat de l'allemande Lufthansa, mais qu'il ne fallait s'attendre à aucune offre "dans un avenir prévisible".
M. O'Leary, connu pour sa personnalité provocante, a passé en revue les trois grandes compagnies classiques européennes, Lufthansa, Air France et British Airways, en se moquant de leur modèle d'activité comparé à celle de sa compagnie à bas coûts.
Il a indiqué que Lufthansa "ferait une très bonne filiale" pour Ryanair, et que c'était en tout cas la "seule des trois à laquelle Ryanair pourrait trouver un intérêt". Il a jugé son service "très bon" mais ses tarifs "ridicules".
Il a remarqué que l'allemande "perdait de la valeur chaque jour" en Bourse, et qu'avec une capitalisation de trois milliards d'euros, "Ryanair pourrait presque l'acheter cash en ce moment".
Il a ensuite cependant considéré qu'il "ne fallait pas s'attendre à une offre pour Lufthansa dans un avenir prévisible".
De même, il a indiqué qu'il était "hautement improbable" que Ryanair, premier actionnaire avec près de 30% des titres, fasse une troisième offre pour sa concurrente et compatriote Aer Lingus, après déjà deux offres sèchement refusées et bien que le prix de l'action baisse.
Evoquant la direction d'Aer Lingus et le gouvernement notamment, deuxième actionnaire d'Aer Lingus, il a estimé "qu'ils laisseraient plutôt la compagnie au sol plutôt que de la vendre à Ryanair. C'est leur choix", a-t-il dit.
Il a assuré que ses collègues de la direction ne s'étaient pas opposés à la deuxième offre sur Aer Lingus. "Il n'arrive jamais que mes collègues ne soient pas d'accord avec moi, nous avons une équipe de direction et un conseil d'administration remarquablement unis", a-t-il affirmé.
M. O'Leary a éloigné enfin à au moins "deux à trois ans" la perspective de voir Ryanair se lancer dans le long courrier.
Il a indiqué que la compagnie se concentrait pour l'instant sur la "domination européenne". Il a prédit que l'hiver prochain "pourrait être terrible" pour le secteur, qu'il pourrait y avoir "un bain de sang, et qu'avec un peu de chance, c'est Ryanair qui en sera la cause principale".

Source : LesEchos.fr

2 Juin 2009

20:36 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.