Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/05/2009

5 compagnies devant le parquet!!!

6a00e553e96a9b88340105360020a2970c-800wi[1].jpg

Les associations de consommateurs européennes n’y sont pas allées de main morte, L’UFC-Que Choisir, Test-Achats (Belgique), DECO (Portugal) ont lancé une action en justice contre cinq grandes compagnies aériennes européennes pour clauses abusives.

 compagnies concernées : Air France, Ryanair, easyJet, TAP Portugal, Brussels Airlines


Les trois associations de consommateurs ont relevé des clauses jugées abusives dans les conditions générales de transport : 
- les billets sont non-remboursables et non-cessibles
- les compagnies s’exonèrent de toute responsabilité en ce qui concerne les prestations touristiques vendues en annexe
- Un billet peut être invalidé si les coupons n’ont pas été utilisés dans l’ordre d’émission (vous ratez votre avion au départ de Lyon mais vous arrivez à temps pour prendre l’escale à Paris direction New York… Vous devez repayer la totalité du billet)
- Obligation pour un passager de reconfirmer son retour sous peine d’annulation de la réservation.

Et c’est vrai que si l’on ne fait pas attention, un billet d’avion qui était apparu comme extrêmement intéressant peut se révéler fort coûteux au final !
Les différentes compagnies aériennes ont été mises en demeure mais jusqu’à présent, seule Brussels Airlines a fait quelques légères modifications dans ses conditions générales de vente. EasyJet a promis de faire quelque chose mais n’a rien fait et Air France n’a même pas répondu.


L’association UFC-Que Choisir a donc demandé à la justice la cessation des clauses mises en cause ainsi que des dommages et intérêts à hauteur de 100 000 euros à easyJet et Ryanair pour « préjudice porté à l’intérêt collectif des consommateurs » et 150 000 euros à Air France.
Bien sûr, une compagnie aérienne peut très facilement modifier ses clauses dans les conditions générales de transport à la dernière minute, juste avant de passer devant un tribunal, pour prouver sa bonne foi et échapper à la condamnation, mais elle peut tout aussi bien les reformuler après…
Le but de cette action est donc bien de sensibiliser le public pour que les voyageurs ne soient pas distraits et lisent bien les clauses générales de vente afin d'éviter de mauvaises surprises..

Source : UFC Que choisir

18 Mai 2009

Les commentaires sont fermés.