Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2009

Les PNC refusent d'aller aux portes d'embarquement pour le Mexique

1515489308[1].jpg

Le secrétaire d’Etat chargé des transports, en visite jeudi à l’aéroport de Roissy, a soutenu la décision d’un commandant de bord qui a fait valoir samedi son droit de retrait pour ne pas embarquer vers le Mexique. De son côté, Air France a fait savoir qu'elle ne pénaliserait pas les navigants qui font de même.

L’avion devait s’envoler vers le Mexique samedi. Mais le commandant de bord de ce vol d’Air France a fait valoir son droit de retrait en raison des risques sanitaires liés à la grippe mexicaine. L’ensemble de son équipage a été remplacé par un équipage de réserve. "On est dans la stricte application du droit du travail", a commenté jeudi Dominique Bussereau, le secrétaire d’Etat aux Transports, qui s’est rendu à l'aéroport de Roissy jeudi pour accueillir des passagers en provenance de Mexico.

es équipages peuvent à tout moment mobiliser les clauses du droit du travail", a-t-il poursuivi. Depuis samedi, plusieurs hôtesses et stewards d’Air France, qui ne peuvent pas faire valoir un droit de retrait, ont fait valoir la "clause de fatigue" prévue par le code de l'aviation civile pour ne pas embarquer à destination du Mexique. Air France a fait savoir jeudi qu'elle ne pénaliserait pas ces salariés.

Plus généralement, la France avait demandé que les vols aller à destination du Mexique soient suspendus au niveau européen. Une proposition qui a été rejetée jeudi lors d'une réunion extraordinaire à Luxembourg.

Les grandes entreprises françaises ont déjà pris les devants, en choisissant généralement d’annuler tous les déplacements vers et en provenance du Mexique. Pour leurs salariés au Mexique, certains groupe ont élaboré un véritable "plan pandémie" : climatisation coupée, mise en place du télétravail, port du masque obligatoire ou mise à disposition d’un service de transport afin d’éviter les transports publics. Sensibilisées par la grippe aviaire en 2003, les entreprises sont généralement bien préparées.

Source : Europe1

Jeudi 30 Avril 2009

Commentaires

Quel cinéma !

OMS : Organisation mondiale de la Mal-santé publique
L’OMS n’est qu’une institution politique au service de l’ONU.
L’ONU (ONUSIDA) gagne à générer les maladies pour multiplier les malades. (Une population malade est une population soumise.)

La grippe porcine, encore et toujours des salades pour les limaces.
Il n’y aurait pas d’élections européennes en vue ?

Ce qui est à craindre, ce ne sont pas les virus imaginaires colportés par les journalistes.
Ce qui est à craindre, ce sont les toxines bien réelles avec lesquelles on va vacciner les cochons.

Comme pour la grippe aviaire, le bétail à peine vaccinés, la convalescence vaccinale tout juste commencée, les toxines vont se retrouver dans nos assiettes.


Une population malade est une population soumise.
L’Europe des curés n’a t-elle pas prévu d’élection prochainement ? Encore une fois, grâce à la grippe porcine, l’argent du financement de la campagne des partis, risque bien de sortir des caisses de la Sécu.


La construction européenne, merci la grippe porcine !
La grippe aviaire a été une représailles. En revanche, la grippe porcine est visiblement une prévention.


Les virus de curés
http://levirusmachin.hautetfort.com/

Le virus de la Grippe aviaire
http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/08/01/le-virus-de-la-grippe-aviaire.html

On compte sur les journalistes pour se taire.
Le premier métier d’un journaliste est de se taire, son deuxième est de mentir.
C’est bien simple ! Quand un journaliste ne se tait pas, c’est qu’il ment.

Quand un professionnel du mensonge me ment, je sais que ce qu’il me dit n’est pas vrai.

L’Europe gagne à pourrir la vie du plus grand nombre.
La grippe porcine ne se transmet que de fonctionnaires à fonctionnaires.

Écrit par : xray | 02/05/2009

Les commentaires sont fermés.