Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/02/2009

Pourquoi Easyjet est la moins chère?

349231587_d9650114b3[1].jpg
Depuis l'installation de sa nouvelle base aérienne à Saint-Exupéry en avril 2008. L'Irlandais a d'ailleurs été primé meilleure compagnie low-cost de l'année par Skytrax, une agence de notation indépendante. Pour Thomas Meister, porte-parole d'EasyJet, les incidents de cet été ne remettent pas en cause le modèle low-cost : « Il s'agit d'une période de mise au point sur notre base lyonnaise. Si cela était arrivé à une compagnie traditionnelle, les choses se seraient passées exactement de la même manière ».

Ce n'est pourtant pas si certain, car derrière l'expression « low-cost » se profile un business-model bien particulier : le contrôle absolu des coûts sur toute la partie service. Toutes les prestations à bord sont facturées, les prestations au sol (enregistrement) sous-traitées et le système informatique simplifié, ce qui implique un placement libre dans l'avion et un recours systématique à la vente directe via Internet.

Côté flotte, en revanche, on ne plaisante pas avec la sécurité. Les avions sont soumis aux standards de révision européens, et EasyJet dispose d'une des flottes les plus modernes du paysage aérien, donc également d'une des moins polluantes. Par ailleurs, le modèle low-cost exploite une flotte totalement homogène de la famille des A320, des avions de petite taille, mono couloir, destinés aux court et moyen courriers. Cette standardisation leur permet d'optimiser les coûts de maintenance et de formation du personnel. Un mode de rationalisation qui réjouit les investisseurs : « Ces avions sont ceux qui se vendent le mieux au monde, ils font l'objet de beaucoup de demandes sur le marché secondaire, décrypte un banquier du secteur. Donc même au cas où l'entreprise serait mal gérée, elle reste pour les banques une compagnie très profitable puisque ces dernières sont sûres de récupérer l'emprunt en revendant les actifs sur le marché. »

Enfin, la compagnie fait tourner ses avions à flux tendu. EasyJet n'a ainsi que deux avions à Lyon pour couvrir l'ensemble de ses destinations. Aucune ouverture de desserte ne se fait sans fermeture parallèle. Pour ouvrir la liaison bi-hebdomadaire Lyon-Bastia, par exemple, EasyJet a supprimé deux vols Lyon-Venise, au taux de remplissage décevant. Les avions volent onze heures par jour, les hôtesses se chargent du nettoyage et les escales sont calculées au plus juste : 25 minutes. Ce qui laisse évidemment peu de marge, et décale inévitablement tous les vols suivants en cas de retard. Au risque d'annuler le dernier vol de la journée… C'est le risque que couraient sans le savoir les 312 passagers des deux vols EasyJet annulés cet été.


Comparatif : la différence se fait sur les taxes

Pour qu'EsayJet installe à Lyon l'une de ses vingt bases aériennes européennes, Saint Exupéry a dû créer un terminal spécial, afin de baisser les taxes d'aéroport. "Nous voulions un terminal adapté à nos besoins, explique Thomas Meister, porte parole d'EasyJet. Contrairement à d'autres compagnies aériennes, nous n'avons pas à gérer de passagers en transit, nous ne vendons que des allers simples. Nous n'avons donc pas besoin d'un système de tri de bagages très sophistiqué et plus coûteux, tel qu'il existe sur la majorité des terminaux. Il n'aurait pas été normal que nous payions pour un service que nous n'utilisons pas." L'aéroport a donc investi un peu moins de 2 millions d'euros pour construire le terminal simplifié "EasyJet", théoriquement ouvert à toutes les compagnies aériennes low-cost.

Attention aux options "forcées" : si vous ne souhaitez pas souscrire d'assurance de vacances, n'oubliez pas de décocher la case "Assurance" cochée par défaut sur les billets EasyJet au moment du paiement final !

À SAVOIR

En cas de litige avec une compagnie aérienne française, le médiateur compétent est la Délégation générale de l'Aviation civile (www.dgac.fr).
En cas d'annulation de vol, la compagnie se doit de rembourser le billet ou de proposer un réacheminement. L'indemnité légale de dédommagement (250 euros pour un moyen-courrier) est en pratique rarement versée, les compagnies pouvant faire valoir des
« circonstances extraordinaires » pour s'en exonérer.

Source: lyoncapital.fr
Samedi 21 Février 2009


11:29 Publié dans Easyjet | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.