Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2009

Ryanair defie SAS au Danemark

dyn005_original_596_242_jpeg_2567601_18a3210df0b9b6545c346669d3d9c491[1].jpg
La compagnie irlandaise à bas coûts ambitionne de transporter plus de passagers que la compagnie scandinave depuis l'aéroport de Copenhague d'ici deux à trois ans, si ce dernier accepte la proposition de Ryanair qui exige notamment la garantie d'une rotation très rapide.

Malgré , Ryanair ne manque toujours pas d'ambition. La compagnie à bas coûts irlandaise entend transporter plus de passagers que sa concurrente scandinave SAS "d'ici deux à trois ans" depuis l'aéroport de Copenhague, si ce dernier accepte sa proposition, a annoncé son PDG, Michael O'Leary. "Nous discutons avec Copenhague de la possibilité de commencer avec dix avions. Nous pourrions facilement grimper à 10 millions de passagers d'ici deux à trois ans, parce que nous sommes la seule compagnie aérienne qui va recevoir 50 nouveaux avions lors des quatre prochaines années", a-t-il ajouté.

Ryanair, qui deviendrait ainsi la première compagnie aérienne sur le "hub" (plate-forme de correspondances) de Copenhague, exige de l'aéroport la garantie d'une rotation très rapide : la possibilité d'atterrir, de vider l'avion, le remplir de nouveau et redécoller en 25 minutes maximum. "Si nous obtenions cela, nous pourrions ouvrir cet été. Mais la décision revient à l'aéroport de Copenhague", a estimé Michael O'Leary.

Un porte-parole de l'aéroport de Copenhague a indiqué à l'AFP qu'il n'y avait pas eu de demande formelle de Ryanair et que l'aéroport était simplement "en dialogue" avec la compagnie irlandaise, "comme avec d'autres compagnies". La compagnie irlandaise n'est pas présente au départ de Copenhague, mais dessert Billund dans l'ouest du Danemark, et des aéroports dans la lointaine périphérie d'Oslo et Stockholm.

"Je crois fermement que c'est possible pour Ryanair d'atteindre 10 millions de passagers en quelques années", a déclaré le directeur de l'aéroport, Brian Petersen. "Nous ferons tout ce qui n'est pas illégal ou qui ne nuise pas à l'aéroport pour être attractifs tant pour Ryanair que pour d'autres compagnies", a-t-il ajouté.

Le groupe aérien SAS, qui traverse d'importantes difficultés, occupe la place de numéro un, avec 9,4 millions de passagers transportés depuis l'aéroport de Copenhague l'an passé. Après de très mauvais résultats, la compagnie scandinave a annoncé la suppression de destinations et pris la décision de se recentrer sur la clientèle d'affaires.

Le marché aérien danois a également perdu un de ses acteurs avec la faillite fin octobre de la low-cost Sterling. SAS et Norwegian s'étaient attaqués aux créneaux laissés libres par Sterling, créneaux qui ont été pourvus depuis, selon l'aéroport de Copenhague.

Source: LesEchos.fr
Lundi 9 février 2009

11:22 Publié dans Ryanair | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.