Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2009

RAM: résultat positif en 2008

3[1].jpg
La Royal Air Maroc a enregistré en 2008 des «résultats positifs» malgré l'intensification de la concurrence, la forte pression sur les prix et le niveau élevé du coût du carburant

En dépit d'un environnement défavorable marqué par l'intensification de la concurrence, la forte pression sur les prix et le niveau élevé du coût du carburant, la Royal Air Maroc est parvenue à clôturer l'exercice 2008 avec des résultats positifs», a précisé M. Benhima dans un entretien publié vendredi par +La Vie Eco+.

Le trafic global a augmenté de 4% par rapport à l'année 2007 et le taux de remplissage des avions s'est amélioré de près de 5 points, a souligné le P.-D.G. de la RAM, ajoutant que parallèlement, la compagnie a consolidé sa stratégie de hub autour de la plate-forme Casablanca en poursuivant son développement sur l'Afrique à travers l'ouverture de nouveaux marchés.

Ces résultats positifs ont été réalisés à la faveur d'une politique concentrée sur l'amélioration du remplissage, le lancement de tarifs agressifs et une gestion optimale de la recette, a-t-il dit. «Cette politique nous a permis de maintenir nos parts de marché malgré l'arrivée massive de concurrents sur le Maroc», a relevé M. Benhima.

Evoquant la libéralisation du transport aérien, le P.-D.G. de la RAM a indiqué que l'accord sur l'Open Sky signé avec l'Union européenne en 2006 a eu des effets tangibles très importants, marquant un nouveau palier dans l'évolution du secteur.

«En 2007, année de pleine application de l'Open sky, pas moins de 150 vols hebdomadaires additionnels ont été créés entre le Maroc et l'Europe», a souligné M. Benhima.

Le trafic aérien global a enregistré une croissance de 17 pc et le nombre des passagers a pratiquement doublé entre 2003 et 2007 pour passer de 5,2 millions à 10,1 millions de passagers. Ces chiffres remarquables sont en totale rupture avec le passé, a-t-il fait remarquer.

Et d'ajouter que cette libéralisation «n'a pas fragilisé la RAM, qui s'est adaptée à un environnement très difficile marqué par la concurrence nouvelle livrée par des géants européens du low cost, et qui a su protéger ses parts de marché et préserver ses équilibres économiques et financiers». Pour ce qui est des perspectives pour l'année 2009, M. Benhima a fait savoir que la RAM, comme toutes les compagnies aériennes, s'attend à un recul du trafic au niveau mondial.

«L'IATA a, déjà, annoncé des perspectives moroses pour 2009 et la première baisse du trafic passagers depuis 2001 dans un contexte de ralentissement brutal de la croissance mondiale»

Source: LE MATIN.ma
Vendredi 30 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.