Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/01/2009

Concentration: Iberia rachette Vueling et Clickair

portada-09-01-09[1].jpg
ib-a.320-214[1].jpg
La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement CE sur les concentrations, le projet de rachat des deux compagnies aériennes espagnoles à bas prix, Vueling et Clickair, par la compagnie nationale espagnole Iberia, sous réserve du respect des engagements relatifs au maintien de la concurrence et au choix des voyageurs. L'autorisation de la Commission est subordonnée à la libération par les parties de créneaux dans l'aéroport de Barcelone et d'autres aéroports européens, de façon à répondre aux problèmes de concurrence susceptibles de se poser sur plusieurs liaisons en Espagne et sur d'autres liaisons européennes sur lesquelles la concentration envisagée aurait restreint la concurrence. Compte tenu de ces engagements, qui encouragent les entreprises concurrentes à entrer sur ces liaisons ou à y développer leurs activités, la Commission a conclu que l'opération envisagée n'entraverait pas de façon significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci. L'autorité espagnole de concurrence a demandé à être saisie de cette concentration mais a par la suite retiré cette demande.


Mme Neelie Kroes, commissaire chargée de la concurrence, a fait la déclaration suivante: «les engagements présentés par Iberia permettront à d'autres compagnies de faire leur entrée sur de nouvelles liaisons ou de développer leurs services en concurrence avec l'entreprise issue de la concentration. Ma priorité est de veiller à ce que le regroupement des compagnies aériennes ne se traduise pas par une hausse des prix ou une réduction des prestations de services, afin que les consommateurs puissent continuer de profiter des avantages offerts par la libéralisation des transports aériens dans l'Union européenne.»

Iberia Líneas Aéreas de España, S.A. est la compagnie aérienne nationale espagnole; elle est basée à l'aéroport de Madrid-Barajas. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court et long courriers) et dessert 108 destinations. En 2007, elle a transporté près de 26,8 millions de passagers. Elle offre également des services de transport de fret, d'entretien des aéronefs et de manutention.

Vueling Airlines, S.A. est une compagnie aérienne espagnole à bas prix, basée aux aéroports de Barcelona-El Prat et de Madrid-Barajas. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court courrier) dans la péninsule ibérique et à destination d'autres pays européens. Elle dessert 56 destinations et a transporté, en 2007, 6,2 millions de passagers.

Clickair S.A. est une compagnie aérienne espagnole à bas prix, basée à l'aéroport de Barcelona-El Prat. Elle assure des services de transport aérien régulier de passagers (court courrier) en Espagne et à destination d'autres pays européens. Avant l'opération envisagée, Iberia détenait une participation de 20 % dans Clickair mais ne contrôlait pas l'entreprise. Clickair dessert 49 destinations et a transporté, en 2007, 4,5 millions de passagers.

Dans le cadre de la concentration envisagée, qui doit se réaliser à l'issue de plusieurs opérations interdépendantes, Vueling et Clickair fusionneraient pour former la nouvelle entité «Nueva Vueling» dont Iberia acquerrait le contrôle.

Comme elle l'avait fait pour des cas antérieurs de concentration dans le secteur aérien, la Commission a analysé les effets de la concentration sur chacune des destinations desservies. Cet examen a montré que la concentration, telle qu'elle avait été notifiée au départ, aurait soulevé des doutes sérieux quant à sa compatibilité avec le marché unique car elle risquait de restreindre la concurrence, voire de déboucher sur la création d'un monopole sur 19 liaisons (voir tableau ci-joint) empruntées chaque année par près de cinq millions de passagers, à partir de l'Espagne vers d'autres pays européens (en particulier l'Italie, la France et la Grèce) ou à l'intérieur de la péninsule ibérique. La position solide dont aurait joui la nouvelle entité sur ces liaisons en termes de passagers transportés aurait été encore renforcée par la forte part cumulée des créneaux qu'elle aurait détenue dans les aéroports de Barcelona-El Prat et de Madrid Barajas.

Afin de dissiper ces doutes sérieux, les parties ont proposé de transférer sans frais des créneaux (à savoir les droits d'atterrissage ou de décollage sur un aéroport donné pour une plage de temps donnée), dans plusieurs aéroports, en particulier ceux de Barcelone et de Madrid, dans lesquels l'engorgement aux heures de pointe est le plus important. Ces créneaux concernent toutes les liaisons sur lesquelles des problèmes de concurrence ont été recensés et ce transfert permettrait donc aux nouveaux arrivants ou aux concurrents actuels d'exploiter plus de 150 vols aller-retour supplémentaires par semaine. Selon la Commission, il est probable que ces mesures correctives faciliteront grandement l'entrée des concurrents sur le marché, maintiendront la pression concurrentielle exercée sur la nouvelle entité, ce dont profiteront les passagers espagnols et les autres voyageurs européens empruntant les liaisons en cause.

Après avoir consulté les acteurs du marché sur ces mesures correctives, la Commission a conclu que les engagements présentés se traduiraient vraisemblablement par l'entrée d'un ou de plusieurs concurrents sur les liaisons sur lesquelles des problèmes de concurrence avaient été recensés et qu'une concurrence continuerait de s'exercer sur ces liaisons. Elle a donc estimé que les mesures correctives proposées dissiperaient les problèmes de concurrence.

Source: Infos-Industrielles.com
Mercredi 14 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.